Il devait annoncer le verdict vendredi. Silence radio. Ce samedi, Jean-René Bernaudeau nous a de nouveau contactés pour faire le point sur l'avancée des négociations concernant le futur repreneur de sa formation. Le manager vendéen est plus que jamais optimiste et s'en explique : "Une filiale française d'un grand groupe étranger m'a relancé la semaine dernière. Leur intérêt est très grand. Aujourd'hui, j'affirme que les négociations ont 4 chances sur 5 d'aboutir. Je les sens vraiment très intéressé." Bernaudeau, qui a pu discuter avec une personne haut placée de cette société, aurait par ailleurs une autre piste.
Mais le temps presse. En effet, Jean-René Bernaudeau doit envoyer avant vendredi le dossier d'inscription de sa formation à l'UCI avec le nom de son repreneur et 60% de son effectif. "Ils connaissent les délais, je dois les rencontrer lundi pour faire le point", annonce "JR" sans pour autant dévoiler une date précise pour l'annonce tant attendue.
"Si Thomas part, tout s'écroule"
Transferts
Fédrigo : "Me remettre en question"
15/09/2010 À 18:35
De leur côté, les coureurs s'impatientent. Thomas Voeckler a étalé dans l'Equipe du jour ses doutes. "Je suis toujours avec Jean-René à la différence qu'il y a maintenant beaucoup moins de chances que ça continue", témoigne le champion de France. Des craintes que son manager comprend même s'il demande encore un peu de patience à ses hommes. "J'ai téléphoné aux coureurs et je souhaite qu'ils attendent encore une semaine. Je sais que Thomas veut se décider lundi mais s'il part, c'est toute l'équipe qui s'écroule."
Giro
Démare est-il le meilleur sprinteur du monde ? "Je n'ai pas la prétention de le dire"
IL Y A 15 MINUTES
Giro
"J'ai même pas vu le final mais on a la récompense" : la joie de Davy après la victoire de Démare
IL Y A UNE HEURE