Getty Images

Wiel, sacrée à 19 ans seulement

Wiel, sacrée à 19 ans seulement
Par AFP

Le 29/06/2019 à 18:50

CHAMPIONNAT DE FRANCE FEMININ - À 19 ans seulement, Jade Wiel (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope) est devenue championne de France sur route, ce samedi, à La Haie-Fouassière. Elle a devancé sa coéquipière, Victorie Guilman, et Aude Biannic (Movistar).

La jeunesse triomphe : du haut de ses 19 ans et pour ses premiers Championnats de France de cyclisme chez les élites, Jade Wiel a décroché le maillot tricolore, samedi près de Nantes, après une course de 117,6 km parfaitement maîtrisée par son équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine Futuroscope.

Le scénario quasiment rêvé. La FDJ s'est, comme souvent, appuyée sur son effectif large pour museler complètement les favorites, esseulées sous leur maillot des équipes étrangères. Et a été récompensée par deux places sur les plus hautes marches du podium puisque Victorie Guilman, 23 ans, accompagne Wiel sur la boîte.

Biannic "seulement" troisième

Au sein de chacun des groupes de coureuses ayant tenté leur chance dans une course étouffante et sans répit sous plus de 30 degrés, la formation du sud-ouest a su placer un ou plusieurs éléments. La seule adversaire parvenue à se faire une place fut Aude Biannic (Movistar), tenante du titre, mais celle-ci a fait trop d'efforts pour revenir sur la tête de la course à l'approche des trois derniers kilomètres et a dû se contenter d'une troisième place, battue dans un sprint à trois par Wiel et Guilman.

Wiel avait auparavant passé les 40 derniers kilomètres en tête aux côtés d'une autre coéquipière, Marie Le Net, 19 ans elle aussi. Un duo rival pendant toutes les catégories de jeunes : les deux jeunes femmes étaient sur le podium en 2018 chez les juniors sur ces mêmes Championnats.

" C'est un truc de fou"

"On s'encourageait mutuellement, c'était un gros avantage d'être devant... et on l'a fait", a savouré la Provençale, en larmes au moment de s'exprimer devant les télévisions. "C'est un truc de fou."

La FDJ a appris de son erreur de l'édition 2018, où elle avait trop misé sur le sprint et avait été surprise par Biannic à Mantes-la-Jolie : cette fois, aucune attaque n'est restée sans réponse. Résultat, l'équipe place quatre de ses membres dans les six premières places.

Pauline Ferrand-Prévot, triple championne du monde (route 2014, cyclo-cross et VTT 2015) de retour sur la route après une intervention chirurgicale à l'artère iliaque en janvier, n'a de son côté pas su accompagner les meilleures au moment décisif dans le dernier tour de circuit.

0
0