Christophe Moreau (AG2R): "C'était un contre-la-montre difficile. Je me suis beaucoup employé dans le final de Saint-Etienne (mardi) et j'ai probablement manqué de fraîcheur. Je savais que j'allais perdre du temps. Tout n'est pas perdu même si les écarts sont importants. C'était déjà un bonheur de porter le maillot jaune. Maintenant, je pense à récupérer et, pourquoi pas, à la possibilité de repartir à l'attaque si l'opportunité se présente. Tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie, tout peut arriver. Je ne suis pas déçu, même si 30 ou 40 secondes de moins aurait été préférable. Contrairement au passé, je me sens plus l'âme d'un grimpeur que d'un rouleur. En ce moment, je retrouve des sensations, un coup de pédale plus fluide."

Alexandre Vinokourov (Astana), vainqueur et nouveau leader: "Je suis très satisfait. Je voulais tester mes jambes dans un contre-la-montre avant le Tour. C'est important de voir dans quelle condition je suis. Je pensais être dans les trois premiers mais gagner, ce n'est pas une surprise. J'ai trouvé le bon rythme. Depuis le début de l'année, je travaille avec le vélo de chrono au moins trois fois par semaine. J'ai plus d'habitudes qu'avant. Le Ventoux ? C'est une montée dure. On verra pour la tactique. Mais si je peux aider Andrey (Kashechkin) à prendre le maillot de leader, ce sera bien. Pour lui, gagner le Dauphiné est important. C'est une belle course. On a vu l'an dernier dans la Vuelta qu'il peut faire de grands résultats. Dans le Tour de Romandie, on s'est rendu compte qu'il a progressé."

Dauphiné Libéré
Moreau retrouve l'ambition
18/06/2007 À 16:00
Dauphiné Libéré
Moreau, six ans après
18/06/2007 À 07:21
Dauphiné Libéré
Vinokourov: "L'équipe marche fort"
17/06/2007 À 15:30