AFP

Dauphiné : Chris Froome (Sky) remporte la première étape devant Alberto Contador

Froome frappe un premier gros coup

Le 08/06/2014 à 14:44Mis à jour Le 08/06/2014 à 17:20

Chris Froome (Sky) a remporté dimanche la première étape du Dauphiné devant Alberto Contador (Tinkoff). Le Britannique prend déjà le jaune et impressionne.

Froome 1, Contador 0. On s’attendait à un premier duel entre les deux favoris du prochain Tour de France, lors du contre-la-montre inaugural du Dauphiné (10,4 km à Lyon). Il a tourné largement à l’avantage de Christopher Froome (Sky). Le Britannique, vainqueur sortant, a écrasé cette première étape en s’imposant avec huit secondes de marge sur Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), deuxième. Un faible rebours en valeur absolue, mais un véritable gouffre si on se fie aux écarts derrière. Car huit secondes, c’est aussi l’écart qui sépare l’Espagnol de Sylvain Chavanel (IAM), 19e de l’étape à 16". Chris Froome a déjà posé ses griffes sur ce Dauphiné, et pris un avantage psychologique sur ses rivaux. Vincenzo Nibali (Astana) est lui huitième à 13 secondes.

Le prometteur Jungels y a presque cru

Troisième de l’étape, Bob Jungels (Trek) a longtemps tenu la première place provisoire dans la fournaise lyonnaise. Le Luxembourgeois de 21 ans confirme ces prédispostions sur l’épreuve chronométrée, dont il avait été champion du monde junior en 2010. Également à l'aise en bosses, comme il a pu le montrer au printemps sur le Critérium international et le Tour du Pays-basque, il portera le maillot blanc de meilleur jeune. Parti plus tard, Chavanel s'est lui heurté au vent qui s'est progressivement levé.

" Le vent était de face dans le final, avec des rafales."

"Ça va être dur de s’imposer pour les derniers", jugeait même le Français avant de voir Froome débouler. Ses compatriotes Romain Bardet (57e, à 36") et Jean-Christophe Péraud (+39") n'ont pas plus brillé. Ils auront l’occasion de refaire une partie de leur retard lundi avec la première arrivée au sommet de ce Dauphiné au col du Béal (13,6km à 6,6%). Une première explication entre grimpeurs au cours de laquelle Contador voudra lui aussi remettre les pendules à l’heure.

0
0