Getty Images

Fuglsang au pouvoir, Poels plus fort que les éléments

Fuglsang au pouvoir, Poels plus fort que les éléments

Le 15/06/2019 à 17:08Mis à jour Le 15/06/2019 à 18:19

CRITERIUM DU DAUPHINE - Au terme d'une étape dantesque, marquée par un énorme orage, Jakob Fuglsang (Astana) a pris le maillot jaune à Adam Yates pour 8 secondes à Pipay-Les Sept Laux, samedi, à l'issue de l'étape reine. C'est Wouter Poels (Team Ineos) qui s'est adjugé la victoire d'étape.

Jakob Fuglsang a pris le pouvoir sur le Dauphiné. Dans cette journée devenue apocalyptique par le violent orage tombé sur l’isère, samedi, le Danois de la formation Astana a réussi la grande opération du jour en s'emparant du maillot jaune, qu'il a enlevé des épaules d'Adam Yates (Mitchelton-Scott) pour huit secondes. Revenu juste à temps pour disputer le sprint, Wouter Poels (Team INEOS) n’a eu aucun mal à remporter la victoire d'étape à Pipay-Les Sept Laux. Le Néerlandais a devancé Fuglsang et Emanuel Buchmann (BORA - Hansgrohe) sur la ligne pour décrocher son premier succès de la saison.

On a longtemps cru que l’on ne verrait rien de cette 7e étape. La faute à cette imprévisible météo. On a même craint pour la tenue de la fin d’étape. La faute aussi à la (relative) passivité des leaders, qui ont tout misé sur la montée finale. Avec les présences à l’avant d’Alexey Lutsenko (Astana) et de Michael Woods (EF Education-First), dangereux pour Adam Yates au général, les 27 échappés n’ont jamais compté plus de 4’30’’ d’avance sur le peloton. Suffisant pour que Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) passe en tête des deux premiers cols du jour et conforte son maillot de la montagne.

Vidéo - Poels a surgi à 200 mètres de l'arrivée pour s'offrir le bouquet

02:53

Sept hommes en lice pour la gagne dimanche

Car tous les autres se sont tenus en une quinzaine de secondes. Ce n’est pas faute d’avoir attaqué à tour de rôle dans les derniers kilomètres, de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) à Romain Bardet (AG2R La Mondiale) en passant par Daniel Martin (UAE Team Emirates). C’est finalement d’Emmanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) qu’est venu le bon coup. L’Allemand a été suivi avec un temps de retard par Jakob Fuglsang (Astana), le maillot jaune en tête. Le Danois a tout donné pour creuser avec le groupe Yates. Mais il n’a rien pu faire face au retour dans le dernier kilomètre de Wout Poels.

Rentré à 300m de l’arrivée, le Néerlandais de la Team INEOS a déposé immédiatement les deux hommes pour aller s’offrir sa première victoire de la saison. Et sauver d’ores et déjà le Critérium du Dauphiné de la formation britannique. Mais elle espère sans doute encore plus. Avec ce succès, voilà Poels 5e du général à 28’’ du nouveau leader, Fuglsang. Mais le Danois aura du monde à surveiller, dimanche, sur la route de la courte 8e étape vers Champéry (113km). Avec Yates, Van Garderen, Buchmann, Poels, Teuns et Pinot à l’affût, les sept premiers se tiennent en 33’’. De quoi offrir un dernier feu d’artifice.

Vidéo - Sous des trombes d'eau, la ligne d'arrivée de la 7e étape est inondée !

00:34
0
0