Sonny Colbrelli l'a tient enfin ! Après deux deuxièmes places, l'Italien a remporté, ce mardi, la troisième étape du Critérium du Dauphiné. Après 171,56 kilomètres parcourus entre Langeac et Saint-Haon-Le-Vieux, le pensionnaire de la formation Bahrain-Victorious a devancé, au sprint, l'Espagnol Alex Aranburu (Astana-Premier Tech) et l'Américain Brandon Mcnulty (UAE Team Emirates). Grâce également à ses dix secondes de bonification sur la ligne d'arrivée, le porteur du maillot vert se rapproche à deux petites secondes du maillot jaune de leader, qui reste sur les épaules de l'Autrichen Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe).
Le film de l'étape
Dès le kilomètre 1,5 de cette étape accidentée, deux hommes ont réussi à s'extraire du peloton pour former l'échappée du jour : l'Israélien Omer Goldstein (Israel Start-Up Nation) et le Belge Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux). Le peloton a alors pris la décision d'avancer à allure modérée et l'équipe Bora-Hansgrohe, celle du porteur du maillot jaune, l'Autrichien Lukas Pöstlberger, vainqueur de l'étape de la veille, a alors pris les choses en main.
Critérium du Dauphiné
Carr : "Pour lâcher Valgren comme ça, Padun devait être vraiment fort"
07/06/2021 À 18:26
Quant à l'écart entre les hommes de tête et le peloton, il n'est pas allé au-delà des 3'20''. L'équipe Trek-Segafredo est ensuite venue prêter main forte à la Bora-Hansgrohe pour revenir sur les fuyards. Après avoir franchi les deux difficultés de la journée, la côte d'Allègre, 4e catégorie, longue de 3,3 kilomètres à une pente moyenne de 4,8%, et le col des Limites, 3e catégorie, long de 3,7 kilomètres à une pente moyenne de 5,5%, le peloton a gardé les deux hommes de tête à distance respectable. Durant de nombreux kilomètres, l'écart a ensuite oscillé entre 35'' et 1'15'' environ.

Martin et Barguil pris dans une chute

Pour éviter toute mauvaise surprise de la part d'un baroudeur, le peloton s'est contenu, pour ne pas revenir trop tôt sur l'échappée. A 29 kilomètres de l'arrivée, Omer Goldstein a finalement été repris, alors que Loïc Vliegen a préféré tenter un dernier baroud d'honneur. Même si l'écart est monté jusqu'à 20'', le Belge, désigné combatif du jour, n'a pu résister au retour du peloton, qui avait alors grandement accéléré. Une accélération qui a officiellement mis fin à son aventure en solo à 22 kilomètres de l'arrivée, après un total de 149 kilomètres passés en tête.

Loïc Vliegen

Crédit: Getty Images

A seulement 15 kilomètres de l'arrivée, Guillaume Martin, son coéquipier Simon Geschke, mais également Warren Barguil ont été pris dans une chute. Après être revenus dans le peloton, Martin et le reste de la formation Cofidis ont été piégés, pendant quelques mètres, par une accélération des Ineos Grenadiers, avant que tout ne rentre assez rapidement dans l'ordre, à 6 kilomètres.
Les sprinteurs ont alors ensuite pris place dans les premières positions du peloton. Dans un faux-plat montant, l'Espagnol Alex Aranburu (Astana Premier-Tech) a tenté sa chance, avant que l'Italien Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious) ne le contre et triomphe. Cette étape a été fatale à l'ancien champion du monde Mads Pedersen, qui a mis pied à terre quelques kilomètres après avoir chuté, alors qu'il aurait pu jouer sa carte dans le sprint final. Finalement, il n'en a donc rien été.

Colbrelli n'allait pas laisser passer sa chance : l'arrivée de la 3e étape en vidéo

Quant à l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), s'il conserve la première place du classement général, elle ne tient plus qu'à un fil. Tout pourrait changer dès ce mercredi, avec la quatrième étape et un contre-la-montre individuel de 16,4 kilomètres, entre Firminy et Roche-la-Molière.
Critérium du Dauphiné
L'impuissance de Froome, Gaudu chef de file des Bleus : Les 5 choses à retenir du Dauphiné
06/06/2021 À 20:45
Critérium du Dauphiné
Gaudu : "Un maillot blanc de plus dans sa garde-robe, c'est toujours plaisant"
06/06/2021 À 15:11