Imago

Criterium international - Tom Dumoulin prend la tête du général en remportant la 2e étape

Dumoulin met tout le monde d'accord
Par AFP

Le 29/03/2014 à 17:28Mis à jour Le 29/03/2014 à 19:03

Au terme d'une journée forte de deux étapes, Tom Dumoulin (Giant) a enlevé la 2e étape du Criterium international pour prendre la tête du classement général, samedi à Porto-Vecchio. Avant la dernière étape de dimanche, le Néerlandais devance l'Australien Rohan Dennis pour trois secondes et le Luxembourgeois Bob Jungels pour huit. Premier Français, Jean-Christophe Péraud est 4e à onze secondes.

" J'ai la chance d'avoir une équipe de grimpeurs avec Riblon et Vuillermoz"

"La course reste ouverte", a toutefois estimé Péraud qui se montre prudent. S'il a repoussé l'Italien Michele Scarponi à 17 secondes et surtout le Luxembourgeois Frank Schleck à 19 secondes, les écarts demeurent limités compte tenu des bonifications allouées aux trois premiers (10, 6 et 4 sec) et de la longueur (14 km) de l'Ospedale. Dans ce col de moyenne montagne, sélectif à cette époque de la saison, les pourcentages les plus raides se situent à deux kilomètres du sommet et la moindre baisse de régime se paye par dizaines de secondes.

Gab verletzt auf: Jean-Christophe Peraud

Gab verletzt auf: Jean-Christophe PeraudSID

Péraud, quatrième l'an passé au sommet du col qui surplombe Porto-Vecchio, affirme être bien entouré. "J'ai la chance d'avoir une équipe de grimpeurs avec Riblon et Vuillermoz", souligne-t-il. Mais le leader de l'équipe AG2R La Mondiale a quelques raisons de se méfier du duo formé par l'aîné des frères Schleck, vainqueur à l'Ospedale en 2011, et Jungels. Ainsi que de coureurs sensiblement dans la même fourchette de temps, les Français Jérôme Coppel et Julien Simon, le Suisse Matthias Frank, voire Tom Dumoulin.

Bouhanni retrouve de bonnes sensations

Peu avant, la première étape a été remportée samedi matin à Porto-Vecchio par Nacer Bouhanni (FDJ.fr). Le Français s'est imposé au sprint très nettement devant l'Australien Nathan Haas et le Slovène Marko Kump au terme des 89 kilomètres. "C'est une grosse satisfaction car j'ai quand même galéré ces derniers temps, a déclaré le Vosgien. Depuis ma chute de Paris-Nice (9 mars), je n'avais pas de bonnes sensations. Je n'ai pas pu faire de fortes intensités (à l'entraînement) mais ça va mieux depuis deux-trois jours".

Blessé au genou gauche dans la première étape de Paris-Nice (lésion au cartilage rotulien) qu'il avait malgré tout remportée, le Français a renoué avec le succès à Porto-Vecchio. Il s'est imposé pour la troisième fois cette saison, après l'Etoile de Bessèges (une étape) et Paris-Nice (une étape). "Sébastien Chavanel m'a déposé à la perfection aux 200 mètres. Le Garmin (Haas) a lancé le sprint et j'ai produit mon effort à 150 mètres de la ligne", a-t-il expliqué.

nacer bouhanni paris nice 2014 étape 1

nacer bouhanni paris nice 2014 étape 1AFP

Non retenu pour Milan-San Remo, dimanche dernier, contrairement à ce qu'il espérait, Bouhanni s'est incliné: "C'est passé... Milan-Sanremo était un objectif. Je n'ai pas été sélectionné, je respecte le choix de mon équipe. Une revanche? non, pas du tout".

0
0