C'est un combat que Tonina Pantani compte poursuivre. Et gagner. Depuis ce 14 février 2004, jour de la mort de son fils Marco dans une chambre de la résidence "Le rose" à Rimini, cette dernière a toujours contesté la version officielle, qui parle d'une overdose de cocaïne et d'antidépresseurs. Déterminée à relancer l'affaire, la mère de l'ancien coureur italien, vainqueur du Tour d'Italie et du Tour de France en 1998, a décidé de transmettre un nouveau document de 51 pages à la police de Rimini.
Selon les informations du Quotidien Nazionale, Tonina Pantani y décrit les derniers jours de son fils. "J'étais et je reste convaincue que la vérité à propos de la mort de Marco n'est pas encore sortie, que nous ne savons toujours pas ce qui s'est passé dans cet hôtel pendant les heures et les jours ayant précédé son décès", y écrit-elle, persuadée que la vérité est ailleurs et que son fils a été victime d'un homicide. L'enquête a ainsi été rouverte pour la troisième fois, alors que la commission anti-mafia s'est penché sur ce dossier depuis maintenant deux ans.
Cyclisme
Des critiques à l'investissement : Lefevere arrive dans le cyclisme féminin
03/12/2021 À 16:22
"Je suis certain que Pantani a été tué, a confié de son côté Fabio Miradossa, l'ex-dealer de Pantani, condamné pour avoir vendu une dose fatale au "Pirate". Je l'ai connu cinq ou six mois avant sa mort. Et il n'était pas du tout une personne qui souhaitait arrêter de vivre". Fiorenzo Alessi, l'avocat de Tonina Pantani, a expliqué à La Gazzetta dello Sport que sa cliente souhaite simplement "savoir une dernière fois si son fils est mort pour d'autres raisons que celles avancées par la justice". "Quel que soit le verdict final, nous l'accepterons", a-t-elle ajouté.
Cyclisme
Astana renouvelle son effectif de moitié
03/12/2021 À 15:24
Cyclisme
Cavendish va prolonger chez Deceuninck-Quick Step
02/12/2021 À 15:17