Cadel Evans a donc choisi de ne pas se dévoiler. A trois semaines du Tour de France, l'Australien avait la possibilité de venir titiller Alejandro Valverde, qui ne pointait qu'à 39 secondes devant lui au général au départ de cette dernière étape. Une étape dont le final qui comprend les cols du Granier (1re catégorie, 10km à 9% de montée), du Cucheron (1re catégorie, 8km à 9%) et de Porte (1re catégorie, 8km à 8%), constitue le terrain propice à une dernière attaque. Au moins pour tester Valverde. Il n'en sera rien. Evans, tout comme Leipheimer (3e à 01'24), n'ont donc pas bougé une oreille. Sans doute les leaders de la Silence-Lotto et d'Astana ont-ils jugé que ces difficultés n'étaient pas assez sélectives pour désarçonner le porteur du maillot jaune et bleu.

En tout cas, Alejandro Valverde s'impose comme le grand favori du Tour de France à venir. S'il n'a pas survolé ce Critérium, l'Espagnol a fait montre d'une maîtrise impressionnante durant cette semaine, confirmant à la fois ses facultés de grimpeur en haute montagne et ses progrès dans les épreuves chronométrées.

Dauphine Libere
Fin de saison pour Vanendert
16/06/2008 À 11:31

Ce Dauphiné aura également permis de mettre en lumière de nombreux coureurs français aux premiers rangs desquels Pierre Rolland a laissé éclater toutes les promesses de son talent. L'espoir du Crédit Agricole (21 ans) s'adjuge au final le classement du meilleur grimpeur. Cet exploit ne tient qu'à un fil, puisque le Français termine avec le même nombre de points que le surprenant Russe Yuryi Trofimov, finalement battu par le fait que son rival ait franchi en tête un col classé hors-catégorie, celui de la Croix-de-Fer. Sentiments mêlés donc pour la révélation de l'équipe Bouygues Telecom, qui laisse échapper le maillot à pois, tout comme la victoire d'étape du jour !

Fofonov le feu-follet

Pourtant, Trofimov tente encore le tout lors des 128 derniers kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne. Accompagné par six hommes, Stéphane Augé (Cofidis), Christophe Riblon (AG2R-La Mondiale), Sébastien Chavanel (Française des Jeux), Daniele Righi (Lampre), Jurgen Van de Walle (Quick Step) et Dmitriy Fofonov (Crédit Agricole), partis après une dizaine de kilomètres de course, le Russe et ses compagnons d'échappés vont rapidement prendre leur distance. Mais les difficultés du parcours, conjuguées au retour en force du peloton, en laissent plusieurs sur le carreau ou bien condamnés aux places d'honneur.

Et tandis que Valverde grimpe sans ciller les cols de la fameuse trilogie de la Chartreuse, un autre trio se retrouve en tête au prix d'une nouvelle accélération de Trofimov. En dépit des efforts d'un groupe de contre-attaquants duquel ne fait plus partie Pierre Rolland, encore épatant, il ne fait plus de doute que la victoire d'étape va se jouer entre le Russe, Jürgen Van de Walle (Quick Step) et Dmitryi Fofonov (Crédit Agricole) qui sont parvenus à lui prendre la roue jusqu'à la flamme rouge. Plus puissant, le Kazakh Fofonov (31 ans) règle imparablement le sprint. Une poignée de secondes plus tard, Alejandro Valverde passe à son tour la ligne d'arrivée en grand triomphateur, la maillot jaune et bleu sur les épaules. Dans quelques semaines, il voudra enlever le bleu...

LA DECLA :

Alejandro Valverde : "J'ai gagné comme le faisait Indurain, en gagnant le contre-la-montre et en gérant mes efforts dans la montagne pour contrôler mes adversaires."

Dauphine Libere
Valverde: "Le Tour? Au jour le jour"
16/06/2008 À 09:15
Dauphine Libere
Vanendert hospitalisé
15/06/2008 À 20:27