L'UCI demande une analyse rétroactive dans l'affaire Aderlass

L'UCI demande une analyse rétroactive dans l'affaire Aderlass
Par AFP

Le 28/11/2019 à 12:02

L'Union cycliste internationale (UCI) a demandé une nouvelle analyse rétroactive, portant sur les années 2016 et 2017, dans l'affaire de dopage dite "Aderlass".

Le vaste scandale "Aderlass", qui tourne autour du médecin allemand Mark Schmidt, arrêté le 27 février à son cabinet d'Erfurt (Allemagne), et qui a permis de mettre au jour un important réseau de dopage, a éclaté en février et a affecté de nombreuses personnalités du ski et du cyclisme. La fédération internationale, qui a annoncé mercredi avoir fait cette demande à sa fondation antidopage (CADF), a précisé s'appuyer sur des "renseignements et de documents qu'elle a reçus de la part des autorités policières autrichiennes dans l'affaire Aderlass".

"Plusieurs procédures pour violations des règles antidopage ont pu être initiées. Plusieurs individus, pour la plupart en activité au plus haut niveau, ont d'ores et déjà été sanctionnés", a ajouté l'UCI. Les coureurs cyclistes en activité qui ont été suspendus dans le cadre de l'affaire Aderlass ("saignée" en allemand) sont les Autrichiens Stefan Denifl et Georg Preidler, le Slovène Kristijan Koren et le Croate Kristjan Durasek.

0
0