Eurosport

Eurosport Ranking : Valverde retrouve le podium, Alaphilippe garde la tête

Eurosport Ranking : Valverde retrouve le podium, Alaphilippe garde la tête

Le 24/06/2019 à 08:53Mis à jour Le 24/06/2019 à 11:16

EUROSPORT RANKING – En sauvant son titre sur la Route d’Occitanie, Alejandro Valverde (Movistar) retrouve un podium qu’il avait quitté il y a deux mois. Il y accompagne Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), toujours solide leader. Vainqueur du Tour de Suisse, Egan Bernal (Team INEOS) retrouve lui le top 20.

Le classement du 23 juin

Julian Alaphilippe n’est pas près d’être renversé. Le Français de la Deceuninck-Quick Step est plus que jamais un solide leader après une semaine qui l’a vu augmenter son avance sur Primoz Roglic à 757 unités. Le coureur de la Jumbo-Visma, qui ne sera pas sur le Tour en juillet (4e l’an dernier), n’a pas défendu son titre sur le Tour de Slovénie et perd 149 points. Alejandro Valverde aussi en a perdu (4). Pourtant, l’Espagnol de la Movistar a lui bien conservé sa couronne sur la Route d’Occitanie, en y remportant une étape. Cela lui permet de retrouver le podium, une première pour lui depuis le 22 avril dernier.

Vidéo - Sosa aux forceps et sans complexe devant Valverde

02:09

Il devance de peu Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), qui pourra regretter ses trois podiums d’étape sur le Tour de Suisse, et Jakob Fuglsang (Astana), qui chute du podium en n’ayant logiquement pas défendu ses points de l’an passé de l’épreuve helvète. Vainqueur de deux étapes en Suisse, Elia Viviani effectue l’autre bonne opération du top 10 puisque le sprinteur italien de la Deceuninck-Quick Step gagne trois places (7e). Rien à voir bien sûr avec la remontée opérée par Egan Bernal. Vainqueur du Tour de Suisse (+1 étape), le Colombien du Team INEOS passe de la 46e à la 17e place et sort Adam Yates (Mitechleton-Scott) du top 20.

Tenant du titre de l’épreuve helvète mais présent sur le Dauphiné, Richie Porte (Trek-Segafredo) subit lui de plein fouet son changement de programme puisque l’Australien chute de 81 places et sort du top 100 (120e). La dégringolade est bien moindre pour le Colombien de la Movistar, Nairo Quintana (39e, - 9). Enfin, on notera les entrées dans le top 100 de Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe, 88e), 3e du Tour de Suisse, et de Mike Teunissen (Jumbo-Visma, 95e), vainqueur du ZLM Tour.

Le Top 20 au 23 juin :

Place Coureur Equipe Pays Points Evolution
1 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 3929 =
2 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 3321 =
3 Alejandro Valverde Movistar Espagne + 1
4 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie + 1
5 Jakob Fuglsang Astana Danemark - 2
6 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 2338 =
7 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie + 3
8 Geraint Thomas Team INEOS Grande-Bretagne - 1
9 Simon Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 2168 - 1
10 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 2063 - 1
11 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1878 + 1
12 Alexander Kristoff UAE Team Emirates Norvège 1851 - 1
13 Michael Matthews Sunweb Australie 1800 =
14 Miguel Angel Lopez Astana Colombie 1744 =
15 Tom Dumoulin Sunweb Pays-Bas 1698 =
16 Arnaud Démare Groupama-FDJ France 1618 =
17 Egan Bernal Team INEOS Colombie 1565 + 29
18 Dylan Gronenwegen Jumbo-Visma Pays-Bas 1554 + 1
19 Michal Kwiatkowski Team INEOS Pologne 1528 - 2
20 Richard Carapaz Movistar Equateur 1512 - 2

La "progression discrète" de la semaine : Jasper Philipsen (UAE Team Emirates)

On en parle assez peu au milieu des Bernal, Van Aert, Van der Poel ou Evenepoel. Et pourtant, lui aussi réussit une année plus que prometteuse. Pour ses premiers mois professionnels, le Belge a déjà gagné en World Tour (5e étape du Down Under) et multiplie les tops 5 (déjà 10). Surtout, Philipsen étonne par sa polyvalence, rare pour un jeune. Le coureur de 21 ans a montré de vraies qualités sur les pavés (3e du Danilith Nokere Koerse) comme dans les monts (5e de l’étape "liégeoise" du Tour de Belgique).

Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) au coude-à-coude avec Caleb Ewan (Lotto-Soudal) lors d'un sprint sur le Tour Down Under 2019

Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) au coude-à-coude avec Caleb Ewan (Lotto-Soudal) lors d'un sprint sur le Tour Down Under 2019Getty Images

Mais sa vitesse reste bien sûr sa qualité première. Normal pour un coureur capable de devancer Ackermann (Algarve) ou Sagan (Californie) dans des arrivées massives. Auteur de trois tops 5 cette semaine sur des classiques belges, Philipsen poursuit sa progression (+ 23 places) discrètement, sous le radar des cracks en puissance. Désormais 68e (614 points) de l’Eurosport Ranking, il ne lui reste plus qu’à retrouver le chemin de la victoire (1 cette saison).

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 51 places (+ 125 pts) pour Tiesj Benoot (Lotto-Soudal, 415 pts), de 154e à 103e

+ 48 places (+ 120 pts) pour Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida, 419 pts), de 149e à 101e

+ 48 places (+ 160 pts) pour Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe, 480 pts), de 136e à 88e

+ 32 places (+ 116 pts) pour Mike Teunissen (Jumbo-Visma, 460 pts), de 127e à 95e

+ 29 places (+ 715 pts) pour Egan Bernal (Team INEOS, 1565 pts), de 46e à 17e

Patrick Konrad of Austria and Team Bora-Hansgrohe / during the 45th Volta ao Algarve, Stage 3 a 20,3km Individual Time Trial stage from Lagoa to Lagoa / ITT

Patrick Konrad of Austria and Team Bora-Hansgrohe / during the 45th Volta ao Algarve, Stage 3 a 20,3km Individual Time Trial stage from Lagoa to Lagoa / ITTGetty Images

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

- 81 places (- 575 pts) pour Richie Porte (Trek-Segafredo, 385 pts), de 39e à 120e

- 57 places (- 105 pts) pour Wilco Keldermann (Sunweb, 237 pts), de 128e à 185e

- 53 places (- 130 pts) pour Stefan Küng (Groupama-FDJ, 271 pts), de 108e à 161e

- 12 places (- 23 pts) pour Nacer Bouhanni (Cofidis, 365 pts), de 114e à 126e

- 6 places (- 120 pts) pour Enric Mas (Deceuninck-Quick Step, 879 pts), de 37e à 43e

Nacer Bouhanni lors du Critérium du Dauphiné 2019

Nacer Bouhanni lors du Critérium du Dauphiné 2019Getty Images

Les Français

La semaine n’aura pas été brillante pour le clan tricolore, même si Julian Alaphilippe est toujours sur le toit du monde. Ils ne sont que deux à avoir levé les bras cette semaine, avec le succès de Romain Hardy (Arkéa-Samsic), sur la 1re étape du Tour de Savoie Mont Blanc, et ceux acquis par Arnaud Démare (Groupama-FDJ) sur la route d’Occitanie. Grand favori des deux arrivées massives de l’épreuve, le Picard limite ainsi la casse par rapport à l’an passé (victoire sur le Tour de Suisse) et reste à la 16e place au niveau mondial.

Vidéo - D'abord vigilant puis surpuissant, Démare s'est imposé comme un grand

02:18

Semaine plus frustrante pour AG2R La Mondiale, qui aura passé son temps à « presque » s’imposer. Solide en Occitanie, Tony Gallopin n’a finalement pas réussi à accrocher le podium (4e) alors que Nans Peters (9e) confirme lui son bon Giro. François Bidard n’est lui pas passé loin de la victoire sur la 5e étape du Tour de Suisse. De son côté, Romain Bardet a beaucoup tenté lors du Mont Ventoux Challenge mais n’a rien pu faire face à Jesus Herrada (2e). De quoi malgré tout se maintenir dans le top 30 (27e).

Les Français du top 50 :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 3929 points (=)

9. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 2063 pts (- 1)

16. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 1618 pts (=)

27. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 1289 pts (=)

Le calendrier de la semaine :

Halle Ingooigem (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points

Internationale Wielertrofee Jong Maar Moedig (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points

Challenge International du Sahara Marocain (catégorie 8, trois étapes)

60pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) marquent des points ainsi que les tous les vainqueurs d’étapes (20)

0
0