Getty Images

Eurosport Ranking : Roglic creuse l’écart, Pedersen dans le top 50

Eurosport Ranking : Roglic creuse l’écart, Pedersen dans le top 50

Le 01/10/2019 à 17:44Mis à jour Le 01/10/2019 à 20:30

EUROSPORT RANKING - Malgré des Mondiaux décevants, Primoz Roglic est toujours leader. Le Slovène de la Jumbo-Visma a même profité des contre-performances de ses adversaires directs pour creuser un peu plus l’écart. Il compte 599 points d’avance sur son dauphin, Julian Alaphilippe, alors qu'Egan Bernal complète le podium. Côté français, les deux semaines ont été terribles pour certains...

Le classement du 29 septembre

Le règne de Primoz Roglic se poursuit. Leader depuis le soir de l’arrivée du Tour d’Espagne, le Slovène a profité de ces deux semaines de course pour asseoir un peu plus sa domination à l’Eurosport Ranking. Malgré des Mondiaux décevants (12e en chrono, abandon en ligne), l’ancien sauteur à ski compte désormais 599 points d’avance sur Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), lui aussi passé à côté de ses Championnats du monde. Troisième, Egan Bernal (Team INEOS) revient lui à 1443 points après sa 2e place sur le Tour de Toscane.

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) lors du chrono des Mondiaux 2019

Primoz Roglic (Jumbo-Visma) lors du chrono des Mondiaux 2019Getty Images

Le top 10 est surtout marqué par la chute de cinq places d’Alejandro Valverde, désormais 10e. L’Espagnol de la Movistar n’a pas tenu dans l’enfer météorologique du Yorkshire et perd les 600 points de son titre de 2018 à Innsbrück. Sa chute profite aux Bora-Hansgrohe puisque Peter Sagan, 5e des Mondiaux, gagne deux places (5e), tout comme Pascal Ackermann (7e), vainqueur du Gooikse Pjil et 2e de la Primus Classic. Le reste du top 20 est stable à l’exception de l’entrée en fanfare de Matteo Trentin. Vainqueur du Trofeo Matteotti et surtout 2e des Mondiaux, l’Italien de la Mitechelton-Scott glane 650 points et 17 places pour se retrouver au 12e rang, juste derrière Thibaut Pinot (Groupama-FDJ).

Mais le grand bonhomme de la semaine est indiscutablement Mads Pedersen. Le Danois de 23 ans, vainqueur quelque peu surprenant des Mondiaux mais aussi du Grand Prix d’Isbergues sept jours plus tôt, gagne près de 200 places et se retrouve désormais à la 35e place. Le top 50, Remco Evenepoel (Deeceuninck-Quick Step) aussi l’a intégré cette semaine. Très attendu lors des Championnats du monde dans le Yorkshire, le prodige belge de 19 ans a répondu présent en prenant la 2e place du chrono des Mondiaux, devenant ainsi le plus jeune médaillé de l’histoire. Il gagne également 18 places pour se retrouver à la 39e place, juste devant le champion du monde du chrono, Rohan Dennis (Bahrain-Merida, 40e).

Vidéo - On attendait Trentin, et Pedersen a surgi : L'arrivée en vidéo

00:29

Les quinze jours auront également été beaux pour Yves Lampaert, Edward Theuns et Stefan Küng. Le Belge de la Deceuninck-Quick Step a gagné dix places (52e) grâce à son succès sur le Tour de Slovaquie, son première victoire sur une course par étapes depuis les Trois Jours de la Flandre Occidentale en 2015. Son compatriote de la Trek-Segafredo a lui signé sur la Primus Classic son premier succès depuis le 15 octobre 2017 (6e étape du Tour de Turquie), de quoi remonter à la 129e place. Vainqueur d’étape sur le Tour de Slovaquie (3e du général), 10e du chrono et 3e de la course en ligne aux Mondiaux, Stefan Küng a lui marqué 340 points et fait son entrée dans le top 100 (62e).

Le Top 20 de l’Eurosport Ranking :

Classement Nom Equipe Nationalité Points Evolution
1 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovénie 4393 =
2 Julian Alaphilippe Deceuninck-Quick Step France 3794 =
3 Egan Bernal Team INEOS Colombie 2890 =
4 Jakob Fuglsang Astana Danemark 2713 =
5 Peter Sagan Bora-Hansgrohe Slovaquie 2309 + 2
6 Elia Viviani Deceuninck-Quick Step Italie 2287 =
7 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemagne 2228 + 2
8 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australie 2151 =
9 Greg Van Avermaet CCC Team Belgique 1979 + 1
10 Alejandro Valverde Movistar Espagne 1921 - 5
11 Thibaut Pinot Groupama-FDJ France 1782 =
12 Matteo Trentin Mitchelton-Scott Italie 1745 + 17
13 Mathieu Van der Poel Corendon-Circus Pays-Bas 1698 - 1
14 Dylan Groenewegen Jumbo-Visma Pays-Bas 1679 - 1
15 Sam Bennett Bora-Hansgrohe Irlande 1648 - 1
16 Alexander Kristoff UAE Team Emirates Norvège 1644 + 1
17 Tadej Pogacar UAE Team Emirates Slovénie 1533 -2
18 Richard Carapaz Movistar Equateur 1507 - 2
19 Vincenzo Nibali Bahrain-Merida Italie 1450 - 1
20 Adam Yates Mitchelton-Scott Grande-Bretagne 1422 =

La "surprise" (relative) de la semaine : Mads Pedersen

Comment aurait-on pu parler de quelqu’un d’autre cette semaine ? Peu étaient ceux à avoir parié sur Mads Pedersen comme champion du monde 2019. Le Danois n’est certes pas un total inconnu (2e du Tour des Flandres et vainqueur du Tour de l’Eurométropole en 2018) mais il sortait d’une saison plus que compliquée, avec un seul podium au 21 septembre (3e de la 3e étape du Tour de Pologne). Mais sa performance sur le Grand Prix d’Isbergues aurait pu nous mettre la puce à l’oreille. Auteur d’un numéro en solitaire, le classicman de la Trek-Segafredo s’impose avec 40’’ d’avance sur le peloton.

Sept jours plus tard dans le Yorkshire, il remet ça en sortant à plus de 40km de l’arrivée. Assuré du podium sous la flamme rouge, Pedersen aligne Küng et, plus surprenant, Trentin au sprint pour s’offrir le titre de champion du monde. Un deuxième succès inattendu et voici le Danois qui inscrit 800 points à l’Eurosport Ranking, en seulement 7 jours. Soit quatre fois plus que sur l’ensemble de la saison ! De 227e, il passe 35e et entre dans le cercle des coureurs aux 1000 points (1001 pts). Quelle semaine !

Vidéo - Pedersen : "C'est incroyable, en partant ce matin, je ne pensais pas être champion du monde"

01:42

Le top 5 des remontées de la semaine :

+ 190 places (+ 180 pts) pour Filippo Ganna (Team INEOS, 312 pts), de 335e à 145e

+ 192 places (+ 800 pts) pour Mads Pedersen (Trek-Segafredo, 1001 pts), de 227e à 35e

+ 177 places (+ 201 pts) pour Edward Theuns (Trek-Segafredo, 346 pts), de 306e à 129e

+ 69 places (+ 340 pts) pour Stefan Küng (Groupama-FDJ, 671 pts), de 131e à 62e

+ 21 places (+ 65 pts) pour Jasper De Buyst (Lotto-Soudal, 399 pts), de 130e à 109e

Le top 5 des dégringolades de la semaine :

- 206 places (- 130 pts) pour Taco Van der Hoorn (Jumbo-Visma, 107 pts), de 188e à 394e

- 123 places (- 450 pts) pour Tom Dumoulin (Sunweb, 268 pts), de 54e à 177e

- 36 places (- 610 pts) pour Romain Bardet (AG2R La Mondiale, 681 pts), de 24e à 60e

- 32 places (- 275 pts) pour Michael Woods (EF Education-First, 605 pts), de 41e à 73e

- 31 places (- 150 pts) pour Victor Campenaerts (Lotto-Soudal, 375 pts), de 85e à 116e

Tom Dumoulin (Sunweb) sur le Critérium du Dauphiné 2019

Tom Dumoulin (Sunweb) sur le Critérium du Dauphiné 2019Getty Images

Les Français

Que ces quinze jours auront été difficiles pour le clan tricolore… Les Mondiaux en ont été un bon exemple avec aucun coureur dans le top 10 du chrono ni dans le top 20 de la course en ligne. Du coup, Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot et Romain Bardet perdent tous les points acquis sur l’épreuve en 2018. Si cela ne change pas grand-chose pour le puncheur de la Deceuninck-Quick Step (2e) et le grimpeur de la Groupama-FDJ (11e), le leader d’AG2R La Mondiale perd la moitié de ses points et connait plus une chute assez violente qui le sort du top 50e (60e).

Heureusement, deux Français ont sauvé le clan tricolore du désert absolu sur ces deux semaines. Anthony Turgis (Total Direct Energie) a levé les bras pour la première fois depuis le 3 février en remportant Paris-Chauny. Suffisant pour gagner 19 places et réintégrer le top 100 (89e). De son côté, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a remporté la 3e étape du Tour de Slovaquie, son 5e succès de la saison. Le Picard, passé à une seconde de s’offrir le classement général (2e), en profite pour retrouver le top 50 (44e).

Enfin, on notera également les 4e places de Fabien Doubey (Wanty - Gobert Cycling) sur le Trofeo Matteotti, d’Adrien Petit (Toral Direct Energie) sur le Championnat des Flandres et de Jonathan Hivert (Total Direct Energie) sur le GP de Wallonie ainsi que la 3e place de Guillaume Martin (Wanty - Gobert Cycling) sur le Memorial Marco Pantani.

Les Français du top 50 :

2. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 3794 pts (=)

11. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 1782 pts (=)

44. Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 840 pts (+ 8)

46. Bryan Coquard (Vital-Concept B&B Hotels), 822 pts (=)

Les coureurs qui ont le plus à perdre ces deux semaines :

  • Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 900 de ses 1782 points
  • Alessandro De Marchi (CCC Team), 180 de ses 320 points
  • Rigoberto Uran (EF Education First), 255 de ses 610 points
  • Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), 410 de ses 1450 points
  • Olivier Naesen (AG2R La Mondiale), 210 de ses 1431 points
Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), lors de 17e étape du Tour de France 2019

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), lors de 17e étape du Tour de France 2019Getty Images

Le calendrier des deux semaines à venir :

Tour de Lombardie (catégorie 3)

600 pts pour le vainqueur

400 pts pour le deuxième

200 pts pour le troisième

Les 20 premiers (50pts pour le 10e, 1pt pour le 20e) marquent des points

Sparkassen Münsterland Giro (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Tour de l’Eurométropole (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Tour d’Emilie (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

GP Bruno Beghelli (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Trois Vallées Varésines (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Milan-Turin (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Grand Piemonte (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Paris-Tours (catégorie 6)

180 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (4 pts pour le 10e) marquent des points

Famenne Ardenne Classic (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Tour de Vendée (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Binche-Chimay-Binche (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Paris-Bourges (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Tacx Pro Classic (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Memorial Rik Van Steenbergen (catégorie 7)

100 pts pour le vainqueur

Les 10 premiers (2 pts pour le 10e) marquent des points

Fatih Sultan Mehmet Edirne Race (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

Africa Cup (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

Fatih Sultan Mehmet Kirklareli Race (catégorie 8)

65 pts pour le vainqueur

Les 5 premiers (5 pts pour le 5e) marquent des points

Cro Race (catégorie 7, six étapes)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étape (30, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Tour d’Iran (catégorie 7, cinq étapes)

80 pts pour le vainqueur final

Les 10 premiers du général (2 pts pour le 10e) marquent des points ainsi que les 3 premiers par étape (30, 15 et 5) et les 3 premiers des classements annexes (5, 3 et 1)

Tour d’Equateur (catégorie 8, huit étapes)

60 pts pour le vainqueur final

Les 5 premiers du général (5 pts pour le 5e) et le vainqueur d’étape (20pts) marquent des points

0
0