"Une fois les Classiques de printemps terminées, tout le monde attend avec impatience le Tour d'Italie et le Tour de Californie. Mais de mon côté, j'ai plutôt pensé à mon ami et coéquipier Wouter Weylandt, qui comme la plupart d'entre vous le savent, est mort dans un terrible accident sur le Giro il y a un an. La mort de Wouter est quelque chose dont nous avons parlé au sein de l'équipe et avec d'autres coureurs. Mes coéquipiers Frank et Andy Schleck sont d'ailleurs allés rendre visite à la famille de Wouter l'autre jour, et permettez-moi de vous dire que ce n'était pas facile.
La perte d'un coéquipier en course est quelque chose qui vous marque, et quelque chose qui revient sans cesse dans votre esprit. Dans un premier temps, c'était simplement irréel. Vous comprenez ce qui se passe, mais vous voulez tellement traverser cette mauvaise passe... Alors évidemment, pour mes coéquipiers qui étaient sur le Giro l'an dernier, l'idée de continuer ne leur a même pas traversé l'esprit. C'est une de ces choses qui remet tout en question dans la vie. Vous vous interrogez sur ce que vous faites. Vous vous demandez si vous avez pris les bonnes décisions. Et vous vous posez des questions comme, 'Ai-je dit à mes parents combien je les aime ? Leur ai-je dit qu'ils avaient fait du bon travail en m'élevant ? Avez-vous dit à vos enfants combien vous les aimez ? Avez-vous dit à vos amis à quel point vous vous souciez d'eux, qu'ils sont vos amis pour toujours?
La mort de Wouter me rappelle également à quel point je suis chanceux. Chuter fait partie du sport, mais vous ne savez jamais quand un accident peut se révéler fatal. Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai également été victime d'une grosse chute sur le Tour de France il y a trois ans. Et parfois je me pince pour me dire à quel point je suis chanceux d'être sur un vélo, faire quelque chose que j'aime, avec de bons amis. Je peux vous dire que je me rappelle à chaque fois de cela quand je commence à me plaindre de la longueur d'une course ou de la météo. Je suis un chanceux. Nous sommes tous des chanceux. Alors, mes amis, n'oubliez pas de dire à ceux que vous aimez combien ils sont importants pour vous, qu'ils peuvent compter sur vous, que vous serez là pour eux.
Tour d’Italie
Contador : "Le parcours peut me convenir"
30/09/2012 À 17:17
Mais la plupart du temps, en ce moment, avec le début du Giro de cette année, je veux simplement prendre un moment pour repenser à Wouter, un bon coéquipier et un bon ami".
LE TOUR D'ITALIE 2012 EST A SUIVRE EN DIRECT SUR EUROSPORT ET SUR LE PLAYER EUROSPORT