L'ancien manager de l'équipe féminine Health Mate Patrick Van Gansen, accusé de harcèlement sexuel par plusieurs coureuses, a été suspendu de toutes fonctions dans le cyclisme jusqu'en 2023, a annoncé lundi la Commission disciplinaire de l'Union cycliste internationale (UCI).
L'UCI précise qu'en plus de cette suspension, qui débute "rétroactivement au 16 avril 2020" et s'étend "jusqu'au 31 décembre 2022", Van Gansen "devra suivre un programme de sensibilisation au harcèlement sexuel au travail, dispensé par un établissement professionnel reconnu".

"Un précédent important" pour l'UCI

Cyclisme
"J'attendais ce moment avec impatience" : Evenepoel savoure sa reprise mais reste prudent
22/02/2021 À 11:33
Si l'ancien manager belge décidait de ne pas suivre ce programme, il ne pourrait pas avoir de nouvelle licence à l'issue de sa suspension et ne retrouverait donc pas ses anciennes fonctions. "L'UCI se félicite de cette décision, qui crée un précédent important en matière de harcèlement sexuel," peut-on lire dans ce communiqué.
Après un rapport rendu par sa commission d'enquête, l'UCI avait ouvert en avril 2020 une procédure contre Patrick Van Gansen en raison de "violations du Code de l'éthique". Plusieurs coureuses de Health Mate, équipe aujourd'hui disparue, dont la Française Chloë Turblin, avaient publiquement accusé Patrick Van Gansen de harcèlement à leur égard.

Plus de peur que de mal : l'improbable chute de Tiberi sur la ligne d'arrivée

Giro
Carapaz, comme un air de déjà-vu : "Les écarts, on verra plus tard"
IL Y A 2 HEURES
Tour du Finistère
Et Venturini a abdiqué : comment Simon a triplé la mise
IL Y A 2 HEURES