AFP

Lance Armstrong a menti lors de ses aveux selon Travis Tygart (Usada)

Armstrong a menti lors de ses aveux selon Tygart
Par AFP

Le 26/01/2013 à 08:33Mis à jour Le 26/01/2013 à 08:37

Le coureur étasunien déchu de ses sept titres sur le Tour a maquillé la vérité à la télévision afin de se couvrir de risques au plan pénal, dénonce Travis Tygart, le président de l'Agence américaine antidopage.

Lance Armstrong a menti à plusieurs reprises lors de ses aveux de dopage, la semaine dernière pendant son entretien télévisé avec l'animatrice Oprah Winfrey, a indiqué vendredi à la chaîne CBS Travis Tygart, le président de l'Agence américaine antidopage (Usada). Travis Tygart a aussi indiqué qu'il avait fixé la date butoir du 6 février à l'ancien cycliste américain pour qu'il vienne s'expliquer sous serment devant les autorités antidopage en échange d'une possible réduction de la suspension à vie qui l'empêche de prendre part à des compétitions sportives.

Pour le président de l'Usada, le Texan de 41 ans a notamment menti lorsqu'il a nié s'être dopé lors de son retour à la compétition en 2009 et 2010. "D'après ses tests sanguins de 2009, 2010, il y a une chance sur un million que (les variations de ses valeurs) soient dues à autre chose que le dopage", explique Tygart dans le cadre de l'émission 60 minutes, dans un extrait publié vendredi de l'émission qui doit être diffusée dimanche aux Etats-Unis.

Selon le président de l'Usada, Armstrong a menti afin de ne pas s'exposer à des poursuites pénales aux Etats-Unis car le délai de prescription en matière criminelle pour des faits ou déclarations effectués en 2009 court toujours. Armstrong, qui a été déchu en octobre de l'essentiel de ses titres, dont ses sept victoires dans le Tour de France (199-2005), et radié à vie sur la base d'un rapport détaillé de l'Usada, est passé pour la première fois aux aveux la semaine dernière après une dizaine d'années de farouches dénégations.

0
0