24/04/16 - 10:30
Terminé
Course en ligne - Messieurs
0km
?km
Liège - Bastogne - Liège • Etape1
avant-match

Course en ligne - Messieurs

Liège - Bastogne - Liège - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 24 avril 2016 et débute à 10:30. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:44 

Merci d'avoir suivi cette ultime classique ardennaise en notre compagnie. Bonne fin de soirée sur notre site.

17:43 

Aucun Français ne figure dans le top 10. Romain Bardet est le premier d'entre eux (12e). Julian Alaphilippe n'est que 23e.

16:58 

Poels s'est imposé avec un vélo d'avance sur Albasini.

16:56

Le podium est complété par Rui Costa (Lampre-Merida). Samuel Sanchez (BMC) est quatrième.

16:55

VICTOIRE DE WOUT POELS !!! Le Néerlandais de la Sky s'impose au sprint devant Michael Albisini (Orica-Green Edge) ! La plus belle victoire de sa carrière !

300m 

Ça va se jouer entre les quatre hommes ! Poels lance de loin !!!

800m 

Derrière, Rodriguez est sorti du deuxième groupe !!! Le puncheur catalan va tenter de faire la jonction ! Valverde n'a pour l'instant pas fait l'effort. Mais le peut-il ?? Barguil y va à son tour.

1km

La flamme rouge ! Albasini accélère à nouveau. Il est fort le Suisse !! Mais Rui Costa, Poels et Sanchez reviennent !

2km 

Il ne s'agit pas de Froome. Mais bien de Wout Poels. Toutes nos excuses pour cette erreur. Le quatuor possède une petite dizaine de secondes d'avance avant d'aborder la montée finale vers Hans.

2,5km

Rui Costa est revenu sur Albasini. Samuel Sanchez en fait de même... Avec Chris Froome dans la roue !! Ce quatuor a fait le trou alors qu'on arrive dans la descente !

3km

Albasini fait le forcing ! Alaphillippe coince ! Rui Costa tente de faire la jonction sur le Suisse !!!

3,5km 

C'est parti pour cette côte ! Alaphilippe s'est porté en première position. Il accélère. Sans trop en faire non plus. On s'observe... Albasini fait le tempo.

5km 

Dans moins d'un kilomètre, les coureurs vont gravir la côte de la Rue Naniot. Il s'agit d'une nouveauté. Elle propose 600m à 10,5%. Sur une route pavée.

5km 

Rosa et Zakarin sont repris dans la descente. Ils sont encore une trentaine à pouvoir jouer la gagne !

6km 

C'en est terminé de Saint-Nicolas ! Rosa a décroché Zakarin à la faveur d'une portion pavée très glissante. Le peloton est juste derrière !

6,8km

Bardet se rassoit... Et c'est Diego Rosa (Astana) qui contre !! Avec Zakarin dans la roue (Katusha). Gerrans, vainqueur en 2014, est lâché à l'arrière !

7km

Défaillance de Nibali ! L'Italien est décroché. Et devant, Bardet tente d'accélèrer. Mais pas de bon de sortie pour le Français.

7,5km

On y est dans Saint-Nicolas ! Et une attaque d'entrée !! Il s'agit encore de Betancur ! Mais le Colombien est repris sans tarder. Bardet est très bien placé. Barguil aussi. Avec Alaphilippe dans la roue.

8km 

Le trio de tête vient d'être repris. Le peloton va aborder la côte de Saint-Nicolas en étant groupé. Et fort de plus de cinquante coureurs. Ce qui fait beaucoup de monde.

9,5km

Kwiatkowski (Sky), Grivko (Astana) et Betancur (Movistar) viennent de se détacher légèrement. Etixx fait l'effort pour tenter de combler le trou.

11km 

Valverde, Alaphilippe, Martin, Bardet, Kwiatkowski, Rodriguez... tous les favoris sont a priori encore là. Le peloton est très étiré alors que l'on passe devant le stade du Standard de Liège.

13km 

Encore cinq kilomètres de descente et de plat avant d'aborder la côte de Saint-Nicolas (1,2km à 8,6%). La course devrait à coup sûr s'y débrider. Derrière, il ne restera plus que la nouvelle côte de la rue Naniot (0,6km à 10,5%). Et la montée finale vers Ans.

15,5km

Fin de l'escapade pour Betancur ! Le peloton de tête, fort d'une soixantaine d'unités, est de nouveau groupé.

16,5km 

La pluie est de retour. Et elle tombe assez fortement. Le final sera extrêmement glissant. Gare aux chutes. Les spécialistes du cyclo-cross vont être avantagés. Comme l'est par exemple Alaphilppe.

18km

ATTAQUE DE CARLOS BETANCUR !! Le Colombien de la Movistar prend rapidement une cinquantaine de mètres sur le peloton. Personne ne l'a accompagné. L'équipe espagnole met ainsi le poids de la course sur les autres, et notamment Etixx qui a pris les choses en main depuis quelques kilomètres.

20km

On a cru à l'attaque de Wout Poels (Sky). Mais c'était juste pour récupérer un bidon au sommet de l'ascension. Peloton étiré mais groupé au moment d'attaquer la descente.

20,4km 

Pas d'attaque dans cette montée. Le peloton préfère rester groupé. La sélection se fait par l'arrière. Mais ils sont encore très nombreux. Une grosse cinquantaine.

20,5km

Calé en 2e position, Julian Alaphilippe fait belle impression. Son visage est concentré, son coup de pédale facile.

Julian Alaphilippe
21km 

Julien Simon (Cofidis) ne pourra jouer un rôle dans le final. Le puncheur français a été décroché. C'est parti pour la Roche-aux-Faucons ! Etixx durcit encore le rythme ! Il y a des cassures à l'arrière !

22,5km 

Il reste encore trois ascensions avant la montée finale vers Ans. La prochaine à gravir est sans doute la plus redoutable. Il s'agit de la côte de la Roche-aux-Faucons (1,3km à 11%).

23,5km

L'équipe Etixx a complétement étiré le peloton. Son accélération a sonné le glas des derniers échappés : Edet (Cofidis) et De Marchi (BMC) viennent d'être repris. Peloton groupé !

25km 

CHUTE DANS LE PELOTON ! Angel Vicioso (Katusha) est à terre. Tout comme Rafal Majka (Tinkoff) ! Coup dur pour le Polonais qui nourrissait des ambitions aujourd'hui.

27km

Changement de physionomie en tête de peloton ! La formation Etixx-Quick Step de Julian Alaphilippe a pris les rênes et accélère l'allure.

28km

Le peloton a retrouvé son calme. Movistar assure de nouveau le tempo. Grivko et De Gendt ont été repris. Devant, Edet et De Marchi vont peut-être reprendre un peu de champ. Leur avance est passée de 15'' à 21''.

 

Grivko a rejoint De Gendt, qui avait de nouveau été décramponné par Edet et De Marchi. 15'' d'écart entre les deux duos.

30km 

Il s'agit de l'Ukrainien Andrei Grivko. Derrière, la Movistar s'est un peu délitée en tête de peloton. Un Sky assure la chasse.

31km

ATTAQUE D'UN ASTANA !! Ce coureur de la formation kazakhe a été pris en chasse par une poignée de coureurs et un peloton décidé à réagir.

32km

Après la neige, de nouveau le soleil. Des rayons qui sont les bienvenus pour les jambes frigorifiées et déjà bien fatiguées des coureurs. De Gendt est revenu.

33km 

Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) se fait la peau pour opérer la jonction avec Edet (Cofidis) et De Marchi (BMC), qui l'avaient lâché dans la Redoute. Plus que 5'' de retard pour le Belge. Le peloton grapille petit à petit. 50'' de débours pour lui.

36km

Le peloton passe au sommet de la Redoute. Aucune attaque n'est venu troublée le tempo assuré par la Movistar. Accompagné encore de six équipiers, Valverde évolue pour l'instant dans un fauteuil. Reste à voir, avec ces conditions météorologiques qui peuvent entraîner des défaillances inattendues. comment les jambes de l'Espagnol vont répondre dans le final.

37,5km 

Après 25 kilomètres d'échappée, Voeckler est repris par l'avant-garde du peloton. Tout comme Roy. La neige tombe à nouveau. Encore 500 mètres à gravir dans cette terrible côte de la Redoute, qui propose des pourcentages de 17% par endroits.

38km 

De Marchi a rejoint Edet en tête de course. Le nouveau duo de tête n'a plus qu'1'20'' de marge sur le peloton, où la Movistar fait toujours le travail.

38,5km

C'est parti pour l'ascension de la Redoute ! Nicolas Edet attaque au pied ! Le grimpeur de la Cofidis est pris en chasse par De Marchi. A noter que Laengen (IAM) venait d'avoir fait la jonction.

39km 

Jérémy Roy (FDJ) et Paolo Tiralongo (Astana) perdent peu à peu du terrain sur le trio de tête (+30''). Voeckler a perdu quelques secondes lui aussi (+58''). Le peloton revient à 1'30''.

40km
41km

AG2R La Mondiale s'est replacé dans les premières positions. Histoire de mettre Romain Bardet dans les meilleures dispositions avant la redoutable côte de la Redoute (2km à 8,9%). On arrive bientôt au pied.

42km 

Voeckler pointe toujours à 48'' du trio de tête (De Marchi, Edet, De Gendt). Le peloton est lui repoussé à 1'56''.

45km

Le contre lancé par Van der Sande vient d'être repris par le peloton. Movistar assure encore et toujours le tempo.

46km 

Voeckler fait la jonction avec un lâché du groupe de tête, Pavel Brutt (Tinkoff). Le Russe ne parvient pas à prendre la roue du Français, qui poursuit seul son aventure.

48km

ÇA BOUGE DANS LE PELOTON ! Dans les derniers hectomètres du col du Maquisard, Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) vient d'initier un contre avec trois autres coureurs.

49km

Alessandro De Marchi (BMC) relance l'allure au sein de l'échappée ! Le baroudeur italien a été suivi par un autre adepte de l'offensive, Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), et Nicolas Edet (Cofidis), le grimpeur français.

49,5km 

Voeckler creuse l'écart sur le peloton (1'00'' d'avance) et revient peu à peu sur l'échappée (48'' de retard). Il est en train de réaliser un joli numéro.

51km

ABANDON DE TONY GALLOPIN ! Diminué depuis la Flèche Brabançonne, où il a pris un coup de froid, le Français vient de quitter la course. Pas parce qu'il était malade. Mais à cause d'une chute selon son équipe Lotto-Soudal.

53km 

Parti à l'abordage dans le col du Rosier, Thomas Voeckler (Direct Energie) est intercalé à 1'25'' du groupe de tête. Le peloton est lui pointé à 1'38''. On connaît le goût pour l'aventure du 4e du Tour 2011. Mais seul face à un peloton qui roule toujours groupé et va accélérer son tempo, l'entreprise semble voué à l'échec. Il faudrait qu'il puisse être rejoint par un groupe de contre-attaquants dans le col du Maquisard.

55km 

Le peloton a perdu des unités mais ils sont encore une grosse centaine en son sein. On passe actuellement la commune de Spa. Et on va arriver au pied du col du Maquisard (2km à 5%).

58km 

L'écart a fondu après le col du Rosier. Les huit hommes de tête n'ont plus que 2'00'' d'avance sur le peloton. Voeckler serait toujours intercalé.

61km 

Cette première escarmouche semble avoir été tué dans l'oeuf. Cameljane a été repris dans le peloton, ainsi qu'Adam Yates (Orica-Green Edge) qui avait tenté de suivre le coup. Voeckler est le seul à insister. Mais le Français ne possède qu'une cinquantaine mètres d'avance sur un peloton qui a réagi.

62km

ATTAQUE DE VOECKLER !! Le leader de Direct Energie passe à l'offensive dans le col du Rosier. L'ancien Maillot Jaune du Tour de France a pris le sillage de son équipier Lilian Cameljane, l'une des révélations du début de saison.

62km

Deux bons puncheurs ont été apparemment distancés dans la précédente ascension. Il s'agit de Diego Ulissi (Lampre-Merida), quadruple vainqueur d'étape sur le Tour d'Italie. Et d'Arthur Vichot (FDJ), qui s'était déclaré diminué avant le départ de l'épreuve.

63,5km

Le soleil fait une légère percée dans le ciel belge. La météo est décidément bien changeante.

64km 

Les coureurs ont attaqué le col du Rosier (4,4km à 5,9%), dont le sommet constitue le point culminant de la journée (565m). Le groupe de huit perd du terrain face au tempo de la Movistar, qui assure désormais seul le rythme en tête de peloton. Plus que 3'30'' d'écart.

65km

Chris Froome a été victime d'une chute il y a quelques minutes. Le double vainqueur du Tour a pu repartir. Il a repris sa place dans le peloton.

67km

Voici le profil de la course. Il y a au total 248 kilomètres et non 253. La météo a conduit les organisateurs a un léger raccourcissement en début de course.

68km

Alors que le peloton a déjà franchi les côtes de Wanne et de la Haute-Levée, l'échappée possède toujours 4'15'' d'avance. Ce groupe de huit est composé de Pavel Brutt (Tinkoff), Paolo Tiralongo (Astana), Nicolas Edet (Cofidis), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Cesare Benedetti (Bora-Argon), Alessandro De Marchi (BMC), Jérémy Roy (FDJ) et Vegard Stake Laengen (IAM). Leur avance maxime a été de neuf minutes.

15:04
--

Comme redouté la météo est exécrable. Depuis le départ, les coureurs affrontent une température tout juste positive (1°c) et des flocons qui ne tiennent heureusement pas au bitume. En tout cas, pas pour l'instant. Mais depuis quelques kilomètres, la neige tombe abondamment. Les condtions sont véritablement dantesques !

75km

Après 173 kilomètres de course, une échappée de huit coureurs possède 4'15'' d'avance sur le peloton, mené par les formations d'Etixx d'Alaphilippe et Martin, et celle de Movistar de Valverde.

--

LES 10 ASCENSIONS RÉPERTORIÉES.

Km78.5 - Côte de la Roche-en-Ardenne (2.8km à 6.2%)

Km125.0 - Côte de Saint-Roch (1km à 11.2%)

Km168.5 - Côte de Wanne (2.8km à 7.4%)

Km179.0 - Côte de la Haute-Levée (3.6km à 5.6%)

Km192.0 - Col du Rosier (4.4km à 5.9%)

Km204.5 - Col du Maquisard (2km à 5%)

Km216.5 - Côte de La Redoute (2km à 8.9%)

Km232.5 - Côte de La Roche-aux-Faucons (1,3km à 11%)

Km246.5 - Côte de Saint-Nicolas (1,2km à 8.6%)

Km250.5 - Côte de la Rue Naniot (0,6km à 10.5%)

-- 

LE PARCOURS. Une nouveauté cette année : la côte de la Naniot. Cette montée pavée de 600m à 10,5% a été placée à trois kilomètres de l'arrivée. De quoi éparpiller les derniers prétendants à la victoire avant l'ultime montée à Ans. Les côtes de la Redoute, de la Roche-aux-Faucons et de Saint-Nicolas pimenteront comme d'habitude le final. En revanche, celle de Stockeu, qui marquait souvent le début des hostilités à 80 kilomètres de l'arrivée, a été supprimée.

--

LE PALMARÈS. Bernard Hinault est le dernier vainqueur français de la Doyenne (1980). Jamais sa succession n'a semblé aussi proche d'être assurée avec l'éclosion de Julian Alaphilippe qui, 2e l'an passé, a signé le premier podium tricolore depuis Laurent Jalabert (2e et 1997 et 1998).

2015 : Alejandro Valverde (ESP)

2014 : Simon Gerrans (AUS)

2013 : Daniel Martin (IRL)

2012 : Maxim Inglisky (KAZ)

2011 : Philippe Gilbert (BEL)

2010 : Alexandre Vinokourov (KAZ)

2009 : Andy Schleck (LUX)

2008 : Alejandro Valverde (ESP)

2007 : Danilo Di Luca (2007)

2006 : Alejandro Valverde (2006)

...

1980 : Bernard Hinault (FRA)

--

Annoncé de dernière minute, Chris Froome (Sky) sera l'une des attractions du jour. Le double vainqueur du Tour a souvent pris part à la Doyenne. Sans y avoir jamais brillé. Vincenzo Nibali (Astana), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Rafal Majka (Tinkoff) Richie Porte (BMC) et Jean-Christophe Péraud font aussi partie de ces coureurs de Grand Tour qui n'ont pas été vus sur les deux premières courses ardennaises.

--

Après avoir conservé son titre sur la Flèche Wallonne mercredi, Alejandro Valverde (Movistar) va tenter d'en faire de même sur Liège-Bastogne-Liège, ultime classique du tryptique ardennais. L'an passé, Valverde s'était imposé au sprint devant Julian Alaphilippe, encore 2e mercredi sur la Flèche. L'Espagnol, qui fêtera ses 36 ans lundi, brigue une quatrième couronne à Ans. Un total qui le porterait à hauteur de Moreno Argentin. Et à une longueur du record d'Eddy Merckx.

Alejandro Valverde (Movistar), lors de Liège-Bastogne-Liège 2015
-- 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct la 102e édition de Liège-Bastogne-Liège. La Doyenne débute ce dimanche à 10h30 avec 253 kilomètres de course au programme.