Commencer par une victoire deviendrait presque une habitude pour Primoz Roglic. Depuis sa révélation aux yeux du grand public sur le Tour de France 2018 (4e), le Slovène a pris soin de remporter chacune des courses où il a débuté sa saison, en commençant par l’UAE Tour en 2019 et par le Tour de l’Ain en 2020. Certes les coureurs ont encore du chemin à parcourir jusqu’à Nice, mais la domination du coureur de la Jumbo-Visma a laissé́ peu de place au doute. Lors de son attaque dans le Col de Durbize, personne n’a réussi à prendre sa roue et on a bien senti que ses adversaires ont tout de suite pensé à la deuxième place.
Jusqu’au 21 mars, l’abonnement à l’application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la saison de cyclisme en LIVE et sans PUB.
Pourtant, l’équipe néerlandaise n’a pas écrasé la course comme à son habitude. Sam Oomen a traîné en queue de peloton dans le Mont Brouilly et les deux lieutenants de Roglic, Steven Kruijswijk et George Bennett ont été transparents. Lorsque Luis Leon Sanchez et Rémi Cavagna ont pris la fuite, c’est l’équipe AG2R Citroen Team, accompagnée de la formation DSM, qui a dû se charger de la poursuite.
Paris - Nice
Roglic impressionne déjà
10/03/2021 À 15:13

Des Français offensifs et une attaque foudroyante de Roglic : le résumé de la 4e étape

Mais le champion de Slovénie n’a pas eu l'air d'avoir besoin d'aide, tant il a paru en jambe. Le nouveau maillot jaune a d'ailleurs évoqué sa forme au terme de cette 4e étape qui a amené les coureurs de Chalon-sur-Saône à Chiroubles (187,5 kilomètres) : "Je suis très heureux du résultat, a-t-il sobrement commenté. La journée d'hier (mardi) m'avait déjà permis de voir que j'étais en bonne forme. Aujourd'hui, c'était dur, mais c'était vraiment une étape pour moi. C'est beau parce que j'avais de très bonnes jambes pour terminer le travail."

"Il est évident que Roglic est en grande forme"

Dorénavant Roglic a une nouvelle obligation : celle de ramener le maillot jaune à Nice. En 2020, il a remporté la première étape de montagne du Dauphiné-Libéré et du Tour de France mais, au final, il n’a pas remporté l’épreuve. Certes, cette étape n’était pas aussi dure qu’une étape de montagne, mais elle a permis d’établir une première hiérarchie. Le chemin est encore long et ses adversaires n’ont pas dit leur dernier mot malgré la domination manifeste du Slovène.
Incapable de suivre le rythme de son adversaire, Brandon McNulty (UAE – Team Emirates), a tout de même tenu à s’exprimer sur ses chances de victoire : "C’était une journée très intense, assez dure et avec des montées très raides, mais j’avais vraiment de bonnes jambes, a-t-il affirmé. Je suis venu pour jouer le général et c’est bien d’être dans la course, c’est sûr. Avec ce que l’on a vu aujourd’hui (mercredi), il est évident que Roglic est en grande forme, mais nous verrons bien comment se passeront les prochains jours."

La petite frayeur pour Gaudu, victime d'une chute en plein virage

"On mérite ce maillot"

L’Américain n’est pas le seul à avoir une équipe capable de renverser la formation néerlandaise et son leader slovène. Astana – Premier Tech a trois représentants dans le top 10 du classement général (Aleksandr Vlasov, 4e; Ion Izaguirre, 5e; Luis Leon Sanchez, 9e). Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) a pour ambition de remporter un nouveau Paris-Nice et la Team DSM a prouvé ce mercredi qu’elle a pour objectif de dynamiter la course avec Tiesj Benoot (7e à 1’05’’), Jai Hindley (26e à 2’02’’) et Casper Pedersen.
Mais Primoz Roglic a un objectif clair et il n’a jamais douté de son équipe : "Il y a encore du chemin jusqu'à Nice mais on mérite ce maillot parce que l'on a une équipe très forte, donc nous sommes très optimistes en vue des prochaines étapes", a-t-il lancé. Attention tout de même aux renversements de situation, le Slovène a déjà montré par le passé qu'en étant esseulé, il peut perdre ses moyens.

Roglic, le coup d'éclat : son arrivée en solitaire pour s'emparer du maillot jaune

Paris - Nice
Critiqué dans la victoire, moqué dans la défaite : Roglic, la défiance permanente
15/03/2021 À 22:58
Paris - Nice
Roglic et ASO, une histoire d’amour qui finit toujours mal
14/03/2021 À 23:07