Cyclisme
Paris - Tours

Degenkolb, la loi du plus fort

Partager avec
Copier
Partager cet article

Degenkolb steht im Tour-Aufgebot von Argos-Shimano

Crédit: SID

ParEurosport
13/10/2013 à 14:06 | Mis à jour 13/10/2013 à 17:17

John Degenkolb (Argos-Shimano) a imposé sa puissance pour s'adjuger Paris-Tours dimanche. Arnaud Démare (FDJ.fr) a dû se contenter de la troisième place.

John Degenkolb a été à la hauteur des pronostics de ce 107e Paris-Tours. Considéré comme le grand favori de la course; quatre jours après son succès sur Paris-Bourges, l’Allemand d’Argos-Shimano a récidivé dimanche sur l’avenue de Grammont. Il a remporté aisément le sprint final devant le Danois Michael Morkov (Team Saxo) et le Français Arnaud Démare (FDJ.fr). Degenkolb succède au palmarès à l’Italien Marco Marcato, qui a tenté une attaque infructueuse dans les dix derniers kilomètres.

Voir le tweet

Paris - Tours

John Degenkolb (Argos-Shimano) s'impose en costaud, Arnaud Démare (FDJ.fr) troisième

13/10/2013 À 14:01

Une autre tentative, celle du Néerlandais Jetse Bol (Belkin) a échoué à 300 mètres de l’arrivée devant la puissance du peloton, qui aura travaillé toute la journée pour revenir sur des échappés. Ils étaient quatre à prendre la fuite dès la première heure de course. Aleksjes Saramotins (IAM), dernier survivant du groupe comprenant également Sebastian Lander (BMC), Julien Duval (Roubaix) et Yannick Martinez (La Pomme), a été repris à onze kilomètres de l’arrivée à l’attaque de la côte de Beau Soleil.

Coquard chute et ruine ses chances

Côté tricolore, Sylvain Chavanel est resté en embuscade dans l'emballage final mais il s’est fait surprendre par la sortie solitaire de Bol. Arnaud Démare, annoncé comme l’un des grands favoris du jour à l’instar de Degenkolb, n’est pas parvenu à bien se placer lors de ce premier sprint sur Paris-Tours depuis 2010. Le coureur de FDJ.fr a sauvé les meubles en accrochant une place sur le podium. Son collègue sprinteur d’Europcar, Bryan Coquard, n’a pas pu se mêler à la bagarre à cause d’une chute collective à 24 kilomètres de l’avenue de Grammont. Ramené dans le peloton par son leader Thomas Voeckler, il a dépensé trop d’énergie inutile pour revenir sur le peloton. Dans le top 10, on retrouve un deuxième Français, Samuel Dumoulin (AG2R), septième.

Tour de Pologne

Evenepoel, la stupéfaction permanente

IL Y A 12 HEURES
Tour de Pologne

Coup double pour Deceuninck-Quick Step : l'étape pour Ballerini, le général pour Evenepoel

IL Y A 14 HEURES
Dans le même sujet
CyclismeParis - Tours
Partager avec
Copier
Partager cet article