Alessandro Petacchi n'avait jamais gagné en Belgique. A 35 ans, le Spezian a réparé à cette anomalie en triomphant aisément à l'arrivée du GP de l'Escaut, signant à cette occasion son sixième succès de la saison. "Aux 200 mètres, j'ai produit mon effort, j'ai bien giclé. J'avais perdu pas mal de coéquipiers pendant la course, notamment Ongarato, mais je suis vraiment content de mon sprint" , a analysé le vainqueur du jour dans l'aire d'arrivée. D'un déroulement convenu, cette semi-classique n'a pas fait mentir le pronostic qui la voyait s'achever comme à l'accoutumée par un emballage massif.

Un quatuor de courageux a eu beau tenté sa chance, il était écrit que cette 97e édition de l'épreuve belge devait se terminer au sprint. Composé du coéquipier de Lorenzo Bernucci (LPR), coéquipier de Petacchi, du Russe Pavel Brutt (Katusha), du Néerlandais Matthé Pronk (Vacansoleil) et de l'Américain Jeff Louder (BMC Racing), l'échappée du jour a compté plus de six minutes d'avance sur le peloton mais celui-ci conduit par les coureurs de la Quick Step et de Silence-Lotto n'a jamais relâché sa vigilance. Dans le final, le Néerlandais Servais Knaven (Milram) attaquait à son tour en costaud en compagnie du Britannique Roger Hammond (Cervelo) mais à nouveau le gros de la troupe revenait.

Cyclisme
Vichot met un terme à sa carrière et part "l'esprit léger"
IL Y A 11 HEURES

Boonen pas dans le coup

Dans l'ultime ligne droite, le numéro d'équilibriste des sprinters était perturbé par un accrochage entre l'Australien Robbie McEwen (Katusha) et le Belge Greg Van Avermaet (Silence-Lotto), trop avide d'effacer le mauvais début de saison de son équipe. "J'ai touché la roue arrière de Petacchi et j'ai perdu l'équilibre ", a raconté le Belge. Tandis que les deux hommes s'écroulaient sur la chaussée, laissant le champ libre à Petacchi, les hommes et les mécaniques s'entassaient dans leur sillage, tombant à leur tour à la chaîne tel un château de carte.

Parmi les nombreux coureurs victimes de cette chute, on notait notamment Wouter Weylandt (Quick Step) tandis que son coéquipier Tom Boonen, pas dans le coup, ne sera sans doute pas faché de clore une première partie de saison éprouvante. "Maintenant, il reste une bonne vingtaine de jours avant le départ du Giro, mon prochain objectif", concluait Petacchi la tête déjà ailleurs.

Cyclisme
Pinot et Démare restent les patrons : La Groupama-FDJ valide son effectif pour 2021
HIER À 15:23
Cyclisme
La délivrance trois mois après le cauchemar : Jakobsen est remonté sur un vélo
24/11/2020 À 20:55