LAMPRE - N.G.C EN BREF
Activité du sponsor: Fabricant d'enseignes métalliques
Pays: Italie
Année de création: 1992
Budget: 6 millions d'euros
Victoires en 2008: 16 victoires
Coureur le plus prolifique en 2008: Danilo Napolitano (6 victoires)
RETRO 2008
L'an dernier, la Lampre a pu se féliciter des performances régulières de ses deux leaders : Damiano Cunego et Alessandro Ballan. Le "Petit Prince" s'est ainsi mis en évidence de mars à octobre. Décrochant en passant l'Amstel Gold Race sur son coup d'essai et réalisant en fin de saison le triplé sur le Tour de Lombardie, le Véronnais ne s'est finalement raté que sur le Tour de France où, malade, il fut contraint à l'abandon. Egalement 2e du Tour du Pays Basque, 3e de la Flèche Wallonne et 3e du Tour de Suisse, il eut le courage d'effectuer un long déplacement au pays du soleil levant fin octobre pour s'imposer dans la Japan Cup.
Presentation 2009
Le pari jeunesse de la FD Jeux
18/01/2009 À 05:00
Son compère Alessandro Ballan fut pour sa part moins en réussite en début d'année mais connut, à l'identique, une fin de saison en boulet de canon. Régulier sur les classiques printanières (16e de Milan-San Remo, 4e du Tour des Flandres, 3e de Paris-Roubaix), le Vénétien se crut définitivement maudit lorsque, fin août, Pierrick Fédrigo lui régla son compte à l'arrivée du Grand Prix Ouest France. Relancé par une belle chevauchée solitaire vers La Rabassa et un maillot de oro sur la Vuelta, Ballan se fit la belle dans le final des championnats du monde. Derrière ce duo, la "bomba" sicilienne Danilo Napolitano (5 victoires) et Mirco Lorenzetto (2 victoires) ont apporté leur lot de lauriers. Le vétéran Marzio Bruseghin, enfin, s'est offert le chrono du Giro et a été récompensé pour l'ensemble de sa besogneuse carrière par un podium à Milan derrière Alberto Contador et le faussaire Riccardo Ricco.
AMBITIONS
Pas franchement tape à l'oeil au regard des importants transferts effectués à l'intersaison (Philippe Gilbert de la Française des Jeux à Silence-Lotto, Linus Gerdemann du Team Columbia à Milram ou encore Carlos Sastre de la CSC à Cervelo), le recrutement de l'Italien Enrico Gasparotto par la Lampre est pourtant plein de promesses. Le Vénétien, coureur très complet, aussi à l'aise lorsqu'il faut frotter face au vent que plein de « grinta » dans les courtes bosses, constitue en effet un renfort de poids pour la formation de Giuseppe Saronni. Lauréat du classement continental européen l'an dernier, Gasparotto, relativement rapide au sprint en plus d'être régulier sur quasiment tous les terrains, pourra le cas échéant se muer en équiper de luxe pour ses deux leaders. Damiano Cunego pourra ainsi compter sur son concours sur les classiques ardennaises qu'il a coché parmi ses objectifs et sur le Giro sur lequel il espère effectuer un retour victorieux.
Alessandro Ballan souhaite, pour sa part, être digne de son maillot arc-en ciel tout au long de la saison même si c'est de mars à avril que son pic de forme est programmé. De Milan-San Remo à l'Amstel Gold Race en passant par le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, le champion du monde de Varèse devrait être à son top et faire parler la poudre. Dans les arrivées massives, enfin, le leadership est désormais sur les épaules d'Angelo Furlan. Danilo Napolitano ayant cédé aux sirènes du Team Katusha, l'ancien coureur du Crédit Agricole, notamment vainqueur d'une étape du Tour de Pologne l'an dernier, aura la responsabilité de représenter sa nouvelle équipe dans les emballages finaux.
LA STAR: DAMIANO CUNEGO
Damiano Cunego a prévenu. En 2009, il a trois objectifs: les ardennaises, le Giro et les championnats du monde de Mendrisio. Dans le Limbourg et la Wallonie, il figurera, à n'en pas douter, parmi les plus sérieux clients. Vainqueur l'an dernier au sommet du Cauberg et 3e, quelques jours plus tard en haut du Mur de Huy, il ne s'était finalement raté que sur la Doyenne. Cette saison, avec une préparation spécifique et une expérience du terrain renforcée, il est sans doute en mesure d'y jouer les premiers rôles. On est en revanche plus dubitatif quant à ses ambitions sur son tour national. Vainqueur à Milan en 2004 pours sa deuxième participation, il n'a, depuis, eu de cesse de décevoir sur les courses de trois semaines. Sur un parcours remodelé et novateur, le « Petit Prince », galvanisé par la dimension mythique d"un évènement qui fêtera son centenaire, veut tout de même croire en ses chances.. En appelant à l'union sacré avec son ex meilleur ennemi Gilberto Simoni, le Véronais se veut combatif à l'idée d'affronter, entres autres, Lance Armstong et Ivan Basso. Pour ce qui concerne, enfin, le point d'orgue de cette future saison, Cunego se veut optimiste. Très déçu d'avoir dû se contenter de la place de dauphin derrière Ballan, chez lui, à Vérone, le triple vainqueur du Tour de Lombardie, souvent très en forme au mois d"octobre, a noté la difficulté des mondiaux de Mendrisio. Estimant le circuit à sa mesure, il rêve de se parer de la tunique irisée. Un programme chargé pour le " Petit Prince " qui pourrait dès cette année être sacré roi.
LE JEUNE A SUIVRE: SIMON SPILAK
Giuseppe Saronni le suivait depuis longtemps. Difficile en effet pour un manager aussi averti des choses du cyclisme que le "Beppe" de passer à côté de ce jeune prodige slovène. Fort d'une victoire sur la Côte Picarde et d'une 4e place pleine de promesses sur le Tour de l'Avenir 2007, Spilak rejoint l'équipe de Damiano Cunego début 2008. Très vite, il s'impose comme un coureur très complet. A l'aise sur les courses par étapes, il boucle Paris-Nice à la 12e place après avoir montré de belles qualités de grimpeurs en se classant 8e sur les pentes du Mont Ventoux. Un peu plus tard, il se met en évidence sur les routes venteuses des Flandres. Cinquième des 3 Jours de La Panne, il achève ensuite le Ronde au 9e rang après avoir montré le maillot et travaillé avec ardeur pour Alessandro Ballan. Pour achever le tableau, il termine le Giro (son premier grand Tour) en 48e position après s'être plié en quatre pendant trois semaines pour Marzio Bruseghin. Cette année, Spilak, 22 ans seulement, a donc tous les atouts dans son jeu pour confirmer qu'il est l'un des futurs grands du peloton.
EFFECTIFS 2009:
Allesandro Ballan (Ita), Marco Bandiera (Ita), Emanuele Bindi (Ita), Matteo Bono (Ita), Marzio Bruseghin (Ita), Vitaly Buts (Ukr), Pietro Caucchioli (Ita), Damiano Cunego (Ita), Mauro Da Dalto (Ita), Angelo Furlan (Lampre), Enrico Gasparotto (Ita), Franseco Gavazzi (Ita), Andrea Grendene (Ita), David Loosli (Sui), Mirco Lorenzetto (Ita), Marco Marzano (Ita), Manuele Mori (Ita), Massimiliano Mori (Ita), Simone Ponzi (Ita), Daniele Righi (Ita), Mauro Santambrogio (Ita), Marcin Sapa (Pol), Simon Spilak (Slo), Paolo Tiralongo (Ita), Volodymyr Zagorodny (Ukr)
Manager: Giuseppe Saronni
Directeurs sportifs: Fabrizio Bontempi, Maurizio Piovani, Brent Copeland, Bruno Vicino
TRANSFERTS:
Départs: Fabio Baldato (retraite), Paolo Bossoni (suspendu), Paolo Fornaciari (retraite), Chritian Murro (suspendu), Danilo Napolitano (Katucha), Sylwester Smyd (Liquigas), Patxi Villa (suspendu)
Arrivées: Vitaly Butz (néo-pro), Pietro Cauchiolli (Crédit Agricole), Mauro Da Dalto (Liquigas), Angelo Furlan (Crédit Agricole), Enrico Gasparotto (Barloworld),Andrea Grendene (néo-pro), Manuele Mori (Scott American Beef), Simone Ponzi (néo-pro), Marcin Spa (DHL Author), Volodymyr Zagorodny (NGC Medical)
A SUIVRE: AG2R-LA MONDIALE
Presentation 2009
La vie sans Bettini
17/01/2009 À 05:50
Presentation 2009
Columbia se tourne vers l'avenir
16/01/2009 À 08:30