dpa

Perquisitions chez Ullrich

Ullrich: L'étau se resserre
Par AFP

Le 13/09/2006 à 12:00Mis à jour

Dans le cadre des affaires de dopage, le parquet de Bonn a expliqué avoir diligenté des perquisitions en Allemagne et à l'étranger mercredi. L'hebdomadaire allemand Focus affirme sur son site internet qu'elles ont notamment eu lieu à Scherzingen, la résid

"Au total, dix habitations privées et bureaux ont été perquisitionnés aussi bien en Allemagne qu'à l'étranger" , indique le parquet de Bonn. "Ces perquisitions font suite à l'examen d'une plainte déposé à Bonn pour escroquerie après les investigations des autorités espagnoles contre des personnes soupçonnées d'avoir eu recours à des produits interdits pour améliorer leurs performances dans le cyclisme", poursuit le communiqué.

"Le soupçon d'escroquerie repose sur le fait que les personnes faisant l'objet d'investigations ont caché à l'entreprise avec laquelle elle étaient sous contrat qu'elles s'étaient procuré des produits dopants", ajoute le parquet de Bonn. "Ces personnes ont reçu des paiements qu'elles n'auraient pas d recevoir si leur employeur avait eu connaissance de leur recours aux produits dopants", explique-t-il. La justice ajoute par ailleurs qu'"une personne est également soupçonnée d'infraction à la législation sur les médicaments".

Plainte en juillet

Dans son communiqué, le parquet de Bonn ne donne aucun nom, mais il a lancé en juillet une procédure et des investigations suite au dépôt d'une plainte pour escroquerie par Britta Bannenberg, universitaire et elle-même ancienne athlète, contre Jan Ullrich, Oscar Sevilla et leur directeur sportif, Rudy Pevenage. Dans sa plainte, Britta Bannenberg estimait, pour justifier l'escroquerie, que "Jan Ullrich a caché à T-Mobile l'utilisation de substances illicites et se les est procurées grâce à son salaire et à ses primes". Britta Bannenberg ne connait pas personnellement Ullrich, Sévilla et Pevenage, mais "se bat pour que le sport en Allemagne reste propre".

Selon l'édition électronique de Focus, Ullrich ne se trouvait pas en Suisse lors des perquisitions mercredi, puisqu'"il est en lune de miel après son mariage" ce week-end. Le vainqueur du Tour de France 1997 est l'un des sportifs les plus connus en Allemagne. Il répète qu'il ne s'est jamais dopé et assure même vouloir recourir au plus vite. Il a même affirmé à un magazine allemand à paraître jeudi qu'il "avait reçu plusieurs offres de contrat d'équipes".

0
0