"Une rumeur ne deviendra jamais un fait parce qu'elle est constamment répétée". Jan Ullrich ne désarme pas. Dans un court communiqué publié samedi sur son site internet (www.janullrich.de), où il s'adresse à ses fans, l'Allemand s'est plaint de l'attitude de la presse, coupable, selon lui, de colporter de fausses rumeurs à son sujet. "Pas un jour ne se passe sans que les médias ne se fassent l'écho d'incessantes rumeurs me concernant", écrit le coureur allemand.

"Comme vous le savez, j'ai décidé de ne jamais commenter les articles me concernant: sinon je passerai le plus clair de mes journées à rectifier des inexactitudes et des contre-vérités ", explique le vainqueur du Tour de France 1997, exclu de l'édition 2006 la veille du prologue. "C'est des fois difficiles à supporter , affirme Ullrich, 32 ans, licencié par T-Mobile en juillet. Quand je lis par exemple que le médecin espagnol Fuentes avait délocalisé ses activités à Hambourg et que mon nom est aussitôt cité, je ne peux que secouer la tête de dépit".

Pro Tour 2006
Galvez nous quitte
26/11/2006 À 12:00

La veille, la chaîne de télévision allemand ARD avait révélé que des complices de Fuentes, au coeur du réseau de dopage sanguin démantelé par la police espagnole, aurait reçu et "traité" des coureurs cyclistes à Hambourg entre mai et juin alors que le médecin espagnol était emprisonné, puis sous contrôle judiciaire. Selon ARD, les enquêteurs espagnols avaient retrouvé un calendrier portant à la page du 20 juin 2006 la mention "N.1, extractions et transfusions", code qui serait utilisé pour désigner Ullrich.

Pro Tour 2006
La santé au coeur du procès Cofidis
06/11/2006 À 23:30
Pro Tour 2006
Un pas en avant ?
26/10/2006 À 07:00