Valverde défendu

Valverde défendu
Par Eurosport

Le 21/09/2006 à 16:30Mis à jour

La Fédération espagnole a tenu à démentir les récentes rumeurs autour d'Alejandro Valverde et de son implication dans l'affaire Puerto. Il se murmurait que l'Espagnol faisait partie des clients du Dr Fuentes. Sa Fédération réfute et estime que c'est manoe

Fulgencio Sanchez a voulu mettre les choses au point. "Je voulais m'exprimer pour dire que ces histoires ne sont pas vraies. Ce sont clairement des rumeurs malveillantes", explique le président de la Fédération, présent aux championnats du monde de Salzbourg. "Si on nous dit qu'un cycliste est impliqué dans l'enquête, nous devons agir. Mais nous devons aussi défendre l'innocence de Valverde dont le nom ne figure pas dans la liste de la Guardia Civil. S'il l'était, Alejandro serait déjà en route pour Madrid."

Le Président de la Fédération espagnole a donc tenu à faire une mise au point avant l'arrivée des coureurs de son équipe attendus jeudi après-midi à Salzbourg. Il l'a faite en compagnie d'Angel Luis de la Fuente, représentant du Conseil national des Sports espagnol (l'équivalent du Ministère des Sports) qui "soutient à 100% la Fédération". Pour Fulgencio Sanchez, c'est purement et simplement une manœuvre contre l'équipe d'Espagne. "Il est complètement incorrect de vouloir déstabiliser un groupe qui est uni et qui a obtenu de bons résultats les années précédentes".

Par ailleurs, la Fédération espagnole a tenu à ajouter "qu'à ce jour, aucun des coureurs retenus n'avait fait l'objet d'un contrôle positif dans la récente Vuelta". Lundi dernier, c'est un quotidien allemand qui avait suggéré que le nom de Valverde apparaissait dans une liste de coureurs dressée après des perquisitions de la Guardia Civil. Le journal expliquait que les coureurs incriminés utilisaient le nom de leur animal de compagnie en guise de nom de code et qu'Alejandro Valverde serait rentré dans le système du temps où il courait pour l'équipe Kelme.

0
0