AFP

Avant de raccrocher, Cancellara décroche un deuxième titre olympique

Avant de raccrocher, Cancellara décroche un deuxième titre olympique

Le 10/08/2016 à 17:54Mis à jour Le 10/08/2016 à 18:29

Le Suisse Fabian Cancellara est sacré champion olympique du contre-la-montre pour la deuxième fois de sa carrière, huit ans après son premier sacre à Pékin. Il arrêtera sa carrière en fin de saison. Tom Dumoulin et Chris Froome complètent le podium.

La fin ne pouvait pas être plus belle pour Fabian Cancellara. Retraité au terme de la saison 2016, le Suisse est allé chercher l'or olympique, mercredi, lors de l'épreuve du contre-la-montre individuel à Rio. Déjà titré en 2008 lors des Jeux de Pékin, Cancellara a donc ajouté un deuxième titre olympique à son immense palmarès avant de ranger son vélo.

Aérien et surpuissant, le coureur de Berne a pulvérisé ce chrono de 54,5 kilomètres très sinueux et ponctué de quatre raidards assez courts. Auteur d'un temps canon en 1'12"15, il a relégué le grand favori du jour, le Néerlandais Tom Dumoulin, à 47 secondes et Britannique Christopher Froome à 1'02". Le vainqueur du dernier Tour de France a sauvé sa place sur le podium pour quatre secondes, au détriment de Jonathan Castroviejo. Déjà médaillé en bronze à Londres en 2012 derrière Bradley Wiggins et Tony Martin, Froome a ajouté une deuxième breloque olympique à sa collection au Brésil.

Les Français sont loin

Sur le parcours exigeant de Grumari, Cancellara a pris le dessus dans la seconde moitié de course. Pointé à 24 secondes de l'Australien Rohan Dennis (retardé ensuite par un bris de guidon) après les 20 premiers kilomètres, il a imposé sa supériorité dans le second tour de parcours pour boucler le parcours à la moyenne de 45,255 km/h.

Engagés sur ce chrono, les Français Alexis Vuillermoz et Julian Alaphilippe n'ont pas fait le poids. Mais c'était plus ou moins chose attendue, à cause des critères de sélection de l'UCI. Vuillermoz a pris la 29e place, avec un chrono en 1'20"43 à plus de 8 minutes de Cancellara. Alaphilippe a terminé à la 32e place, avec un temps en 1'24"39. Loin d'être un expert, le coureur de l'équipe de France gardera plus en mémoire sa 4e place prometteuse sur la course en ligne de samedi dernier.

0
0