Sean Yates n’est plus le directeur sportif des Sky. En cette fin octobre, vu le nombre de têtes qui tombent comme des feuilles mortes, facilitées par un vent d'affaire Armstrong, rien de plus "banal". Cependant, l'équipe britannique dément le contraire et affirme que l'ancien maillot jaune du Tour de France 1994 quitte le navire "pour raisons purement personnelles".
Mais on y pense quand même. Après tout, Yates était un coéquipier de Lance Armstrong chez Motorola. Et il fut surtout son directeur sportif chez Discovery en 2005 où un système généralisé de dopage était en cours selon le rapport de l'Usada rendu public le 10 octobre. Mais le Britannique de 52 ans avait démenti toutes ces spéculations dans une interview à la BBC Radio il y a dix jours. "Je venais, je conduisais la voiture sur le Tour de France, et je n'ai jamais vu un signe que quoi que ce soit de louche se passait, a assuré Yates. J'avais l'habitude de sortir tôt le matin, de faire un tour de vélo, de conduire la voiture, et de décider des tactiques de temps en temps, mais je n'ai jamais rien observé de répréhensible". 
"La tête haute"
Tour des Alpes
"Potentiel vainqueur" ou "dangereux" ? Du ski-alpinisme au cyclisme, le pari Palzer
IL Y A 44 MINUTES
L'équipe qui a vu son leader Bradley Wiggins s'imposer sur la Grande Boucle cette année, insiste bien que Yates part "pour raisons purement personnelles". "Sky a réaffirmé sa position dans la lutte contre le dopage, la direction a entamé une série d'entretiens avec les coureurs, l'encadrement et l'équipe technique. Sean a passé un entretien, mais il n'a rien admis ni révélé qui aurait nécessité son départ de l'équipe", indique Dave Brailsford, le responsable du team.
Sean Yates a donc fait ses adieux au cyclisme. Il a fait son au revoir à la compétition. "Je réalise bien que le choix de mon départ suscite des spéculations. Mais une chose est sûre, je peux sortir, marcher la tête haute, et être fort car tout ce que j'ai dit est vrai."  Loin de la tempête qui se prépare dans le monde de la petite reine, Yates a pris le large.
Amstel Gold Race
Une course d'attente mais un final de dingue : Le résumé de l'Amstel en vidéo
IL Y A 4 HEURES
Amstel Gold Race
Van Aert a fermé les yeux puis croisé les doigts : "Je n’avais jamais vécu cela"
IL Y A 4 HEURES