Indurain: "Valverde, c'est Jalabert"

Indurain: "Valverde, c'est Jalabert"
Par Eurosport

Le 08/09/2004 à 13:00Mis à jour

Icône du cyclisme espagnol, Miguel Indurain n'a pourtant jamais remporté la Vuelta. Un paradoxe qui ne l'empêche pas de livrer un regard de connaisseur sur cette 59e édition. Le Navarrais évoque notamment son jeune compatriote Alejandro Valverde, qui lui

Quel regard portez-vous sur le début de cette Vuelta?

Valverde s'est montré impressionnant lundi, à Soria...

Oui, c'était une arrivée parfaite pour lui. Il a su en profiter. Elle convenait à ses qualités et ne suis pas étonné qu'il se soit imposé. C'est un coureur très explosif et dans ce genre de final, il est difficile à battre.

Avec quel coureur de votre époque pourriez-vous le comparer? Gianni Bugno?

(Il réfléchit). Pour l'instant, Valverde a un gros point faible, c'est le contre-la-montre. Il est difficile faire des comparaisons, mais je le vois plus proche d'un coureur comme Laurent Jalabert, pour sa polyvalence. Il me rappelle Jalabert. De toutes façons, Valverde doit encore faire beaucoup de progrès. L'an dernier, il n'a fait qu'un tiers de saison, cette année, il a démarré très fort avant d'être plus discret. Le revoilà pour la Vuelta. On en saura plus à son sujet après le premier chrono.

Qui voyez-vous en vainqueur à Madrid?

Quelles sont vos relations avec le monde du cyclisme aujourd'hui?

Le cyclisme est un monde difficile et exigeant. Si vous vous impliquez, vous devez le faire à 100%. Or j'ai besoin de consacrer du temps à ma famille, à ma femme et à mes trois fils. A la fin de ma carrière, Unipublic m'avait proposé de faire partie de l'organisation de la Vuelta, mais je ne pouvais pas accepter pour les raisons que je viens d'évoquer.

Faites-vous encore du vélo, pour votre plaisir?

Oui. Toujours un petit peu. Aujourd'hui, ce sont des promenade,s des sorties entre amis. Il n'y a plus que la notion de plaisir, plus celle de la souffrance.

Qu'avez-vous ressenti quand Armstrong a remporté son sixième Tour de France?

A votre avis, comment les gens se souviennent de vous?

Je ne sais pas. Sans doute comme d'un bon coureur, complet, très régulier. Comme d'un grand rouleur. Je voudrais aussi qu'ils n'oublient pas que je me défendais plutôt bien en montagne malgré ma grande taille et ma corpulence !

0
0