48 secondes, 1'25 et 1'38. C'est l'avance d'Alejandro Valverde sur ses principaux rivaux avant d'aborder la dernière ligne droite de la Vuelta. Dans l'ordre, Andrey Kashechkin, Carlos Sastre et Alexandre Vinokourov. Si peu, au vu du programme qui attend les coureurs pour rallier Madrid: trois étapes de montagne dont deux arrivées au sommet puis un contre-la-montre. Mais sans doute suffisant, tant le coureur de la Caisse d'Epargne-Illes Balears monte en puissance et gère désormais très bien sa course. Il l'a prouvé sur le contre-la-montre samedi. Il lui reste six jours pour confirmer.

La course devrait se jouer sur le dernier chrono et lors des deux grosses dernières étapes de montagne. Les coureurs ont de nouveau rendez-vous avec les cols mardi. Une 16e étape pas très longue (145 km) mais qui propose un parcours exigeant avec dans l'ordre le col de Velefique (1ère cat.), le Calar Alto (1ère cat.) et l'ascension vers l'observatoire de Calar Alto (hors catégorie). Jeudi, Kashechkin, Sastre et Vinokourov auront une deuxième occasion d'attaquer le maillot or avec une ultime arrivée au sommet. Alejandro Valverde n'a donc pas le droit à la défaillance et devra même reprendre un peu de temps pour gérer sur le contre-la-montre.

Tour de France
Froome, partir pour regagner le Tour… mais où ?
15/05/2020 À 14:19

"Sastre est moins en forme"

Avant de s'attaquer à ce programme, le Murcian a fait le point sur les chances de ses adversaires. Pour lui pas de doute, c'est Vinokourov le plus dangereux. Même à 1'38 et même si le Kazakh ne lui a pas repris du temps sur le dernier chrono. "Vinokourov est capable d'attaquer n'importe où et n'importe quand, explique Valverde. C'est l'un des coureurs les plus dangereux du peloton. Il est très fort en montagne. Mardi, nous serons dans les contreforts de l'Andalousie et je suis certain qu'il va tenter de remporter une nouvelle étape, voire de se placer pour le général" . Déjà vainqueur de deux étapes, Vinokourov a-t-il encore le jus et la volonté de jouer la première place?

Son équipier et compatriote Kashechkin est mieux placé et lui-même a toujours insisté sur le fait qu'il venait en Espagne pour se préparer aux Mondiaux, son "objectif principal". Pour Alejandro Valverde, cela ne fait aucun doute. Vino ne lâchera pas. "Il va passer à l'attaque mardi car il ne peut plus attendre. Il n'y a plus beaucoup de temps pour mes rivaux de toute façon" . En revanche, l'Espagnol ne craint visiblement pas Carlos Sastre qu'il juge émoussé en cette fin de saison. "Après avoir couru le Tour et le Giro cet été, il devrait logiquement être le moins en forme de nous tous". On en saura plus très rapidement...

Tour d'Espagne
Valverde, encore et toujours au rendez-vous
14/09/2019 À 20:39
Cyclisme
Cataldo et Villella rejoignent Movistar
14/08/2019 À 12:43