avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Gijón - Estación Valgrande Pajares
Tour d'Espagne - 3 septembre 2012

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 3 septembre 2012 et débute à 12:26. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Temps forts 
 
 Supprimer
17:49 

Au classement général, Joaquin Rodriguez dispose désormais de 28" sur Alberto Contador. Alejandro Valverde complète le podium à 2'04".

17:44 

Christopher Froome cède 1'30 sur la ligne. Le podium final se dessine autour de Joaquim Rodriguez, plus que jamais leader, Alberto Contador, impuissant face à Purito, et Alejandro Valverde, qui va chercher la 3e place avec l'appui de Quintana.

17:43 

Les coureurs en finissent un par un, Froome est au ralenti et cède du temps à Gesink.

17:41 

Alberto Contador lâche 3 secondes sur la ligne, auxquelles s'ajoutent les bonifications. Valverde cède 15", Quintana 40".

0km 

Nouveau sprint victorieux pour Joaquim Rodriguez !

0,15km 

Rodriguez emmène avec Contador dans sa roue? Les deux s'arrachent sur des pentes à 24%.

0,3km 

Contador et Rodriguez sont toujours ensemble. Le premier sur la ligne d'arrivée aura 4" de bonifications. Valverde tente de revenir.

0,5km

Alberto Contador tente de surprendre Rodriguez à 500 mètres de l'arrivée. Purito contre !

0km

Dario Cataldo s'impose avec 6 secondes d'avance sur Thomas De Gendt ! Les deux hommes sont au bout du rouleau.

0,8km 

Alejandro Valverde est revenu sur Rodriguez et Contador.

0,2km 

Thomas De Gendt n'est qu'à 50 mètres de Dario Cataldo, qui évolue au ralenti !

1km 

Joaquim Rodriguez passe devant Contador, impuissant devant la puce catalane !

1,5km

Alberto Contador retente sa chance alors que Valverde s'apprêtait à revenir sur le duo. El Imbatido lâche un peu plus de terrain, pas Purito !

1km

Dario Cataldo est désormais dans le dernier kilomètre. S'il résiste sur ces pentes inhumaines, l'Italien va aller cehrcher la plus belle victoire de sa carrière.

1,7km 

Alejandro Valverde est désormais esseulé à la poursuite de Contador et Rodriguez. Quintana a lâché.

1,8km 

Les coureurs évoluent à 10 km/h, sur des pentes effrayantes.

2km

Contador insiste sur du 25%. Valverde cède, mais pas Purito, toujours dans la roue de Contador !

2km

Nouvelle accélération de Contador sur du 22%. Quintana est repris, Rodriguez et Valverde s'accrochent.

2km

Attaque de Quintana ! Le grimpeur colombien fait rapidement un écart. La troisième place réserve encore 4" de bonifications.

2,5km 

Alberto Contador ne change pas de rythme et tout le monde reste dans sa roue.

1,5km

Thomas De Gendt cède sous l'effort de Dario Cataldo, qui va encore devoir fournir un effort conséquent pour tenir jusqu'au bout.

3km 

Le groupe Rodriguez attaque les premières pentes du Cuitunigru et Alberto Contador repasse en tête.

3,5km 

Quintana fait le train dans le groupe Contador-Rodriguez-Valverde.

2km 

De Gendt et Cataldo sont désormais sur les pentes à plus de 20%. Cataldo prend les commandes.

4,5km

Le groupe Froome a déjà abandonné 45" à Joaquim Rodriguez.

3km 

Devant, Thomas De Gendt et Dario Cataldo sont toujours ensemble au moment d'attaquer le Cuitunigru !

4,5km 

Alberto Contador veut pousser Rodriguez à réagir mais le Catalan ne bronche pas. Valverde est finalement repris par le train imposé par Contador.

4,5km

Sous l'impulsion de Quintana, Valverde est revenu à l'avant. Il prend même quelques mètres d'avance sur Contador et Rodriguez, qui se marquent !

5km 

Dans le groupe de poursuivants, emmené par Talansky, Froome ferme la marche derrière Gesink, Ten Dam, Intxausti et De Clercq.

4,5km

Valverde craque. Quintana doit se relever pour attendre son leader, qui va maintenant bénéficier d'un replat.

5km

Contador insiste et tente d'étouffer ses adversaires en imposant un rythme soutenu. Valverde est en difficulté. Joaquim Rodriguez est impérial dans la roue de Contador.

5km 

Jesus Hernandez est le seul à sauter. Rodriguez, Valverde et Quintana suivent.

5km

Accélération de Contador !

5km

A 5 km du but, les hommes de tête sont parvenus à conserver 5' d'avance.

6km

Froome, Intxausti, Gesink... ont sauté. Il n'y a plus que Rodriguez, Valverde et Quintana dans la roue d'Hernandez et Contador.

6km 

Majka s'écarte sous la banderole des 6 km et laisse le relai à Jesus Hernandez? Cette fois, le groupe explose !

6km 

Dans le groupe des favoris, c'est le statu quo. Les équipiers d'Alberto Contador n'apparaissent plus à même de faire la sélection.

6,5km 

Dario Cataldo prend le relai. Les hommes de tête ont toujours une avance supérieure à 5 minutes.

7km 

Dario Cataldo et Thomas De Gendt retrouvent des pentes à 10%. Bientôt le sommet de Pajares, avant quatre kilomètres plus faciles jusqu'au pied de Cuitunigru.

9km

Nicolas Roche cède à nouveau quelques longueurs. Cette fois, cela semble irrémédiable pour le coureur iralndais.

10km 

Alberto Contador, dressé sur ses pédales, n'a de cesse de se retourner pour observer Rodriguez et Valverde, calés dans la roue. El Pistolero attend un terrain plus favorable pour porter son attaque.

10,5km

La jonction s'opère entre le groupe de leaders et les poursuivants emmenés par Denis Menchov. Purito compte deux équipiers, pour combien de temps ?

11km 

Le rythme des Saxo Bank faiblit légèrement. Un groupe composé de Daniel Moreno et Denis Menchov (Katusha), Maxime Monfort (RadioShack) et Nicolas Roche (AG2R) revient sous l'impulsion du coureur, qui fait l'effort sur des pentes moins sévères.

12km 

Il reste quatre Saxo Bank et trois Movistar dans le groupe de 16 à la poursuite de De Gendt et Cataldo. Joaquim Rodriguez est seul tandis que Froome peut toujours compter sur Henao.

10km

Thomas De Gendt continue de mener le rythme sur des pentes à plus de 7%.

13,5km

Igor Anton semble à la limite de la rupture. Il s'accroche dans la roue de Gesink, qui dispose toujours de Laurens Ten Dam à ses côtés. Attention, le Basque a souvent lâché tôt pour finalement remonter une bonne partie de ses concurrents.

14km 

Alors que Contador a toujours trois équipiers en tête de peloton, Joaquim Rodriguez est seul !

14,5km

Nairo Quintana tente de sortir du peloton mais il est rapidement repris par le train des Saxo Bank, désormais mené par Paulinho.

15km 

Hernandez a fini de travailler, Paulinho ne va pas assez vite, Contador demande à Majka d'accélérer le rythme.

15km

Bien placé derrière Contador, Alejandro Valverde dispose de plusieurs équipiers et notamment Nairo Quintana, en très bonne condition hier.

14km 

Thomas De Gendt assure le train en tête de la course. Les deux échappés ont vu leur écart tomber à 6'30. Ils disposeront bientôt d'un adoucissement de la pente pour récupérer.

16km 

Nicolas Roche (9e à 7'21) et Maxime Monfort (14e à 10'56) sont en difficulté en queue de peloton. Christopher Froome (4e à 2'16) n'est pas bien placé non plus dans un groupe toujours composé d'une vingtaine de coureurs.

15km

Devant, Thomas De Gendt et Dario Cataldo préserve un écart de 7' sous la banderole des 15 km.

17km 

Première victime notable de l'accélération des Saxo Bank : Rigoberto Uran (Sky). Arnold Jeanneson, Rinaldo Nocentini sont également lâchés. Le peloton maigrit très rapidement mais cette fois les leaders sont bien placés.

18km 

Les Saxo Bank reprennent les commandes du peloton sur des pentes à 6%. On grimace dans le peloton.

16km 

Les coureurs sont pour l'instant sur des pentes à 4-5%. La route va bientôt se cabrer jusqu'au 7e kilomètre de l'ascension pour une pointe à 11%. Petit répit autour de 4% sur les trois kilomètres suivants avant de repartir sur du 7-8%, une nouveau pic à 17%, et enfin direction le Cuitunigru.

19km

Richie Porte est victime d'une crevaison au pied du puerto de Pajares. Un équipier en moins pour Christopher Froome.

20km

La nouvelle accélération des Euskaltel a fait retomber l'écart à 7'45. Les poursuivants sont repris au pied de l'ascension finale.

19,4km

Au pied du puerto de Pajares, Thomas De Gendt et Dario Cataldo ont une avance de 8'20 sur le peloton désormais emmené par Romain Sicard (Euskaltel). Les poursuivants sont intercalés à 7'30.

25km

COMPOSITION DU GROUPE DE POURSUIVANTS : Maxime Bouet (AG2R), Jan Bakelants et Linus Gerdemann (RadioShack), Luis Angel Mate (Cofidis), Kevin De Weert (Omega Quick Step) et Andrey Zeits (Astana).

22km

Jamais emprunté en course, le Cuitunigru est l'objet de tous les fantasmes. Alberto Contador l'a reconnu à deux reprises mais depuis, cette route défoncée a été regoudronné. Des cyclotouristes sont allés l'explorer :

23km

Thomas De Gendt et Dario Cataldo vont bientôt attaquer le puerto de Pajares, prolongé par l'ascension inédite du Cuitunigru. Abandonné par la Vuelta depuis 1989, ce col est le plus long de la journée (17 km à 5,6%) mais pas le plus pentu. Les organisateurs ont choisi de corser la situation en ajoutant le Cuitunigru (2,8 km à 13,5%), qui présente des pentes jusqu'à 25%.

27km 

Andrey Zeits, Kevin De Weert et Linus Gerdemann sont en poursuite derrière Bouet et Mate.

28km

Maxime Bouet (AG2R) et Luis Angel Mate (Cofidis) sont sortis en contre dans la plaine. Plusieurs coureurs tentent de les rejoindre pour anticiper la montée finale.

31km 

Thomas De Gendt et Dario Cataldo sont dans les faux-plats menant au pied du puerto de Pajares, prolongé par le Cuitunigru et ses terribles pourcentages.

35km

Le peloton apparaît désorganisé dans la descente vers Pola de Lena. Tout le monde va se regrouper à 7'30 des hommes de tête.

40km

Une course de dupes s'installe entre les favoris. Placés en queue de peloton, Rodriguez, Contador et Valverde ont été pris dans la cassure provoquée par les coureurs de la Saxo Bank. Quant à Froome, il apparaissait incapable de suivre le rythme et a subitement rétrogradé au sein du deuxième groupe. Le Britannique est à l'origine de la cassure.

42km

Au sommet, ils sont toujours trois Saxo Bank à faire le train avec huit coureurs dans leur roue, parmi lesquels Igor Anton. Ces hommes là sont passés avec 7'30 de retard sur De Gendt et Cataldo, qui ont perdu près de 5' dans l'ascension de l'alto de la Cobertaria.

42km

Une cassure se forme avec Joaquim Rodriguez, Alberto Contador, Alejandro Valverde et Christopher Froome dans la deuxième partie !

41,8km

Thomas De Gendt passe devant Dario Cataldo au sommet de l'alto de la Cobertoria. Le Belge compte 23 points au classement de la montagne, 15 de moins que Simon Clarke dont l'échappée a été annihilée par les efforts de l'équipe Saxo Bank.

Thomas Gendt
42,5km 

Alberto Contador se laisse descendre jusqu'en queue de peloton pour tenter de jauger ses deux premiers rivaux : Joaquin Rodriguez et Alejandro Valverde. Les trois premiers du classement général sont dans les cinq dernières positions d'un groupe très étiré.

43km 

Alberto Contador s'écarte pour faire le point. Le peloton, où figurent encore une quarentaine de coureurs, s'est légèrement recompacté mais Valverde et Purito figurent toujours bien loin de Contador, dans els dix dernières positions du groupe.

44km 

Benjamin Noval emmène sur un gros rythme. Le peloton est quasiment en file indienne et l'écart passe sous les 9'. Alberto Contador a trois autres équipiers à ses côtés. Dans la roue des Saxo Bank, les Sky de Christopher Froome sont très bien placés, à l'inverse de Valverde et Rodriguez.

45km

Le train imposé par la Saxo Bank fait des dégats ! De nombreux coureurs semblent en difficulté. Igor Anton, Robert Gesink, Alejandro Valverde et surtout Joaquin Rodriguez sont très mal placés.

50km

Le peloton a attaqué à son tour les premières rampes de la Cobertoria. Benjamin Noval se met en tête pour durcir le rythme.

48km

L'effort des équipiers d'Igor Anton (Euskaltel) ramène l'écart à 12'. Simon Clarke et Pieter Weening sont toujours intercalés, avec une minute d'avance sur le peloton.

50km

Le duo de tête attaque l'ascension de l'alto de la Cobertaria, long de 8 km avec un pourcentage moyen de 8,6%. Plus régulier que le puerto de San Lorenzo, ce col présente des pentes allant de 6% à son pied jusqu'à 12% dans le final. Un terrain favorable à de premières escarmouches ? Au sommet, les coureurs attaqueront une descente rapide de 10 km, avant une douzaine de kilomètres de faux-plats montants jusqu'au pied de l'ascension finale.

52km

Euskaltel insiste. Deux Basques sont désormais en tête du peloton et un troisième a pris place dans la file des Saxo Bank. Sous leur impulsion, l'écart est descendu à 12'30.

54km

Une autre équipe peut animer cette grande étape de montagne : la Rabobank, qui dispose de plusieurs cartes avec Laurens Ten Dam, Bauke Mollema et Robert Gesink. Pour ce dernier, "cette étape me convient sur le papier. Hier, je me suis senti beaucoup mieux que samedi. Je pense ma forme s'améliore et j'espère que ça va continuer ainsi."

57km

COMPOSITION DU GROUPE DE TÊTE : Dario Cataldo (Omega Pharma Quick Step, 63e à 1h05'19) et Thomas De Gendt (Vacansoleil, 71e à 1h11'12).

59km 

Petit ralentissement dans le peloton. De nombreux coureurs profitent de la plaine pour descendre ravitailler dans les voitures. L'avance des hommes de tête remonte à 13'15 mais on peut s'attendre à une nouvelle accélération dans l'alto de la Cobertoria, dont le pied est à 50 km de l'arrivée.

60km 

Un coureur d'Euskaltel réapparaissent dans la file des coureurs prenant des relais en tête de peloton. La Saxo Bank de Contador continue d'assumer l'essentiel de la poursuite.

61km

Après trois heures de course, la moyenne des hommes de tête est de 39,5 km/h. Le puerto San Lorenzo a permis de réduire la vitesse après deux premières heures à toute vitesse dans la plaine. Les coureurs restent tout de même en avance sur l'horaire prévisionnel le plus précoce.

64km

Dario Cataldo et Thomas De Gendt poursuivent leur effort avec 13' d'avance sur le peloton. Le duo de Vacansoleil a pris une trentaine de secondes d'avance sur le peloton.

67km

Classement au sommet du puerto de San Lorenzo : 1. De Gendt. 2. Cataldo. 3. Clarke. 4. Weening. 5. Moncoutié.

78km 

Simon Clarke et Pieter Weening poursuivent leur effort dans la descente tandis que David Moncoutié se laisse décrocher.

69km

Le peloton est passé au sommet avec 13'15 de retard sur le duo de tête. Un peu plus de dix kilomètres plus bas, Dario Cataldo et Thomas De Gendt poursuivent leur effort commun sans se poser de questions.

81km

Simon Clarke et Pieter Weening ont pris le meilleur sur David Moncoutié au sommet du puerto San Lorenzo. L'Australien maîtrise parfaitement dans cette course pour le classement du meilleur grimpeur.

82km

David Moncoutié sort du peloton pour aller chercher des points au sommet. Il est suivi par Simon Clarke et Pieter Weening, venu épauler le leader du classement de la montagne.

 

Dans le peloton, Matteo Tosatto fait le train pour la Saxo Bank. L'Italien n'est pas le meilleur grimpeur du peloton mais l'écart avec l'échappée est passé sous les 14'.

80km

Dario Cataldo et Thomas De Gendt ont franchi le puerto de San Lorenzo et ont plongé dans la descente vers le pied de l'alto de la Cobertoria.

83km

Autre équipe qu'on a pu voir travailler en début d'étape, le Team Sky. Et pour cause, le leader britannique Christopher Froome se dit "prêt pour la bataille". Après quelques étapes délicates, le 2e de la dernière Vuelta se sent "bien reposé et dans un état de forme bien meilleur qu'hier".

85km

Les effets de cet effort conjoint se font rapidement sentir. L'avance du duo Cataldo-De Gendt retombe à 14'30 après avoir atteint les 15'.

86km

La formation Saxo Bank se met en tête du peloton. Les équipiers d'Alberto Contador tentent d'exploiter la première grosse difficulté de la journée pour durcir la course. Ils reçoivent l'aide d'Euskaltel, qui n'a pas abandonné l'idée de repartir de cette Vuelta avec une victoire d'étape.

87km

Fin de parcours pour Pablo Lechuga (Andalucia). Le jeune coureur espagnol, à l'attaque lors de la 7e étape, met pied à terre.

87km

Katusha mène la poursuite sans forcer dans le puerto de San Lorenzo. L'écart culmine à 14'30.

89km 

Malgré ses nombreuses attaques, Alberto Contador n'est toujours pas parvenu à décrocher Joaquin Rodriguez. Pire, le Madrilène a subi la loi du Catalan à chaque fois dans les derniers hectomètres. L'heure est venue de changer de tactique, à une semaine de l'arrivée à Madrid.

92km 

L'ascension du puerto de San Lorenzo pourrait donner des idées à d'autres coureurs, le peloton ayant réduit l'allure, mais l'avance dont disposent les deux hommes de tête, désormais pointés à 12', est de nature à calmer les ardeurs. Peut-être les équipes de leader vont-elles imprimer un rythme plus soutenu. On pense notamment aux équipiers d'Alberto Contador (Saxo Bank), contraints d'user Joaquin Rodriguez (Katusha) avant le final de l'étape.

94km

Les deux premières heures de course ont été courues à une vitesse moyenne de 44,7 km/h. De quoi mettre les organismes en condition avant d'aborder les grandes difficultés de la journée.

95km

Les hommes de tête vont bientôt attaquer le puerto de San Lorenzo, long de de 10 km pour une pente moyenne de 8,5%. Ce col offre un replat à mi-pente, sur le 4e kilomètre, et présente des rampes à 12% au pied et plus de 10% dans sa partie finale.

97km

Alejandro Valverde descend à la voiture Movistar pour quelques ajustements mécaniques avant d'attaquer le Puerto de San Lorenzo.

100km

Les deux hommes de tête pénètrent dans la zone de ravitaillement avec une avance de près de 10 minutes sur le peloton.

104km 

Toutes les étapes de la Vuelta ne sont pas aussi intenses et difficiles que celles d'aujourd'hui. Les équipes parviennent à s'amuser en dehors de la course, et même sur la route, en témoigne le lipdub de la formation australienne Orica GreenEdge sur la chanson Call me maybe.

108km 

LES ÉCHAPPÉS : Jamais en mesure de confirmer pleinement les espoirs soulevés par ses deux victoires d'étape sur le Tour de l'avenir 2007, Dario Cataldo reste un grimpeur talentueux, capable de s'illustrer sur des parcours escarpés. Il reste sur deux 12e places au classement général du Giro, en 2011 et en 2012.

Dario Cataldo, NOT IN ITA, FRA
111km

Le peloton laisse tranquillement filer les deux hommes de tête, qui ne présentent aucun danger au classement général, avec un retard de plus d'une heure. Dario Cataldo et Thomas De Gendt s'entendent bien et comptent désormais 5'30" d'avance.

113km

LES ÉCHAPPÉS : Thomas De Gendt s'est déjà illustré dans une entreprise au long cours en altitude cette année. Lors de la 20e étape du Tour d'Italie, le Belge est parti dans la descente du Mortirolo avant de résister aux favoris dans le Stelvio pour une victoire de prestige. Huitième du général au départ de cette étape, il avait alors repris plus de 3' aux leaders pour remonter à la 4e place.

117km 

L'écart s'envole. Le peloton pointe désormais à 2'20" des homes de tête.

120km

L'échappée du jour est partie. Thomas De Gendt et Dario Cataldo ont près d'une minute d'avance sur le peloton.

123km 

La tentative de Ramirez est un échec. Il est rapidement repris par le peloton mais le duo de tête continue de creuser l'écart : 33".

124km

Le bon coup se dessine-t-il enfin ? Javier Ramirez sort du peloton pour rejoindre les deux hommes de tête, qui disposent désormais d'un avantage supérieur à 20".

126km

De Gendt et Cataldo ont réussi à prendre une quinzaine de secondes d'avance sur le peloton.

129km

Nouvelle tentative avec deux coureurs à même de briller sur ce type de parcours : Thomas De Gendt (Vacansoleil), étincelant sur les cimes du Giro au mois de mai, et le grimpeur italien Dario Cataldo (Omega Quick Step), 12e de ce même tour d'Italie.

133km 

Le peloton, toujours groupé, a parcouru 46,1 km dans la première heure de course. Direction désormais le puerto de San Lorenzo (10 km à 8,5%), dont le pied est situé à 93 kilomètres de l'arrivée.

138km

David Moncoutié (Cofidis) est sorti dans les derniers hectomètres de l'ascension pour passer en tête au sommet de l'alto de la Cabruñana. Il devance Javier Moreno et Gianni Meersman (Lotto) pour prendre 3 points et revenir au 8e rang du classement de la montagne, à 22 longueurs de Simon Clarke.

141km 

Cette fois, c'est l'équipe Sky qui rappelle à l'ordre les deux fuyards. Bientôt une heure de course, déjà 42 km de parcourus et aucun répit, les efforts consentis en début d'étape pourraient se faire ressentir lorsque les coureurs devront affronter els pentes les plus sévères de la journée.

142km

Deux nouveaux hommes en tête. Nico Sijmens (Cofidis) et Sergio Paulinho (Saxo Bank) sont parvenus à creuser un léger écart.

142km

Le peloton va aborder la première difficulté référencée du jour sans que personne ne soit parvenu à sortir. Les 4,4 km de l'alto de la Cabruñana, à 5,7% de moyenne, permettront-ils de faire la différence ?

144km

Retour à la normale, l'équipe Garmin provoque un regroupement au sein du peloton. La formation américaine a fait l'effort pour son jeune leader Andrew Talansky, 7e du général avec seulement 29" d'avance sur Laurens Ten Dam.

148km

Quelque 51 coureurs composent le groupe de tête, avec 17" d'avance sur leurs poursuivants. L'équipe Movistar est bien représentée avec Juan Jose Cobo et Jonathan Castroviejoa aux côtés de Beñat Intxausti (15e du classement général).

152km

Le rythme, extrêmement élevé sur des portions techniques, provoque des cassures dans le peloton. Une quarantaine de coureurs sont à l'avant de la course, Laurens Ten Dam (Rabobank, 8e du général) est dans le bon coup !

154km 

Garcia et Henao ne sont pas parvenus à faire beaucoup mieux que leurs prédécesseurs à l'avant de la course. Trois petits kilomètres à l'attaque, et retour au sein d'un peloton lancé à très vive allure.

157km

Egoitz Garcia (Cofidis) et Sergio Heano (Sky), équipier très en vue de Christopher Froome, ont réussi à se détacher. Enfin le bon coup ?

162km

Les premiers kilomètres de cette étape, sur un terrain déjà irrégulier, sont propices aux offensives mais tout le monde semble vouloir être de l'échappée !

165km

Autre enjeu de cette étape, la possibilité de marquer des points décisifs au classement de la montagne. Simon Clarke est en tête avec 34 points, devant Joaquin Rodriguez (30 pts) et Alejandro Valverde (26 pts). Mais si un coureur parvient à passer en tête de toutes les difficultés de la journée, il empochera pas moins de 38 points !

169km 

De nouvelles tentatives secouent le peloton, sans que personne ne parvienne à créer un écart suffisant pour initier l'échappée du jour. Cette étape, probablement la plus difficile de cette Vuelta, fait beaucoup d'envieux. Le scénario d'hier a montré que les leaders de la course ne pouvaient courir après tous les lièvres et qu'il y avait des victoires de prestige à aller chercher dans l'échappée.

173km 

L'aventure des cinq est de courte durée. Les équipes Euskaltel, Movistar et Andalucia roulent en tête de peloton et entraînent un regroupement après dix kilomètres de course.

175km 

Quatre hommes ont rejoint Tiago Machado en tête de la course : les Français Rémi Pauriol (FDJ) et Alexandre Geniez (Argos-Shimano), le grimpeur espagnol Marcos Garcia (Caja Rural), en vue lors de l'arrivée à la station de Valdezcaray, et le Russe Egor Silin (Astana).

177,5km

Au tour du Portugais Tiago Machado (RadioShack) de tenter de fausser compagnie au peloton...

181,5km 

Le jeune néerlandais est rapidement repris par le peloton. Les coureurs ont une quarantaine de kilomètres de plaine pour former l'échappée avant la première difficulté du jour, l'alto de la Cabruñana (4,4km à 5,7%).

183,5km

Pim Ligthart (Vacansoleil), éphémère leader du classement de la montagne en début de Vuelta est le premier à tenter sa chance.

183,5km

C'est parti pour la 16e étape, avec un peu d'avance sur l'horaire prévisionnel. Les coureurs ont envie d'en découdre vers les cols asturiens.

Tony Martin 2012
 

Un seul coureur est absent au départ, l'Australien Cameron Meyer, à l'avant de la course vendredi vers Ferrol, avant d'échouer à la deuxième place derrière Stephen Cummings. Le rouleur d'Orica GreenEdge va préparer les championnats du monde et notamment l'épreuve contre-la-montre par équipe.

12:05 

Les coureurs prennent le départ fictif de l'étape dans les rues de Gijon. Un parcours de 8,6 km les mènera jusqu'au départ réel, prévu pour 12h26.

 

Encore de la montagne au programme, avec probablement l'étape reine de cette Vuelta. Avant de se disputer la victoire d'étape sur les hauteurs de Cuitunigru (HC - 1850 m), les coureurs vont devoir affronter une ascension de 3e catégorie, l'alto de la Cabruñana (km 45,6), et deux cols de 1re catégorie : le puerto de San Lorenzo (km 101) et l'alto de la Cobertoria (km 141,7). Les derniers kilomètres offrent des rampes à plus de 20%, pour une ascension finale de près de 20 km, à 6,9% de moyenne.

 

Bonjour ! Bienvenue à toutes et à tous sur notre site pour suivre en direct la 16e étape de la Vuelta, longue de 183,5km entre Gijon et le Cuitunigru. Le départ réel est donné à 12h26.

0 commentaire