avant-match

EN DIRECT / LIVE.
La Faisanera Golf - Bola del Mundo
Tour d'Espagne - 8 septembre 2012

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 8 septembre 2012 et débute à 12:48. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Temps forts 
 
 Supprimer
0km

Alberto Contador en finit avec 45" de retard sur Purito. Le podium de la Vuelta semble désormais établi : 1. Contador. 2. Valverde à 1'16. 3. Rodriguez à 1'37.

0km

Alejandro Valverde ne perd qu'une vingtaine de secondes, ce qui lui permet de conserver la 2e place du classement général !

0km

Joaquim Rodriguez coupe la ligne 3'35 après son équipier Denis Menchov.

0,5km

Alejandro Valverde compte 30" de retard sur Joaquim Rodriguez. Dans sa lutte pour conserver la 2e place de la Vuelta, il lâche Alberto Contador !

0km

Romain Sicard prend la 4e place, à 1'41".

0,8km 

Alejandro Valverde revient dans la roue de Contador avec Moreno. Il n'y aura pas de bonifications pour les leaders.

0km

Richie Porte passe la ligne avec 16" de retard. De Weert est 3e, à 49".

0km

Denis Menchov dépose Richie Porte et va chercher la victoire d'étape !

1,2km 

Entre la foule et les échappés éparpillés, Alberto Contador ne peut plus apercevoir Joaquim Rodriguez. Valverde est encore plus loin.

0,5km 

Denis Menchov et Richie Porte vont devoir se départage au sprint...

1,5km 

Belle réaction de Joaquim Rodriguez, qui après avoir perdu la Vuelta mercredi fait la preuve de tout son talent sur la Bola del Mundo et remonte un par un les échappés.

1,8km 

Au tour de Contador de céder du terrain, alors que Purito reprend Anton ! Le maillot rouge a un matelas de 2'21.

2km 

Rodriguez insiste, et Valverde lâche ! Purito doit reprendre 46" pour passer à la 2e place.

1km

Richie Porte et Denis Menchov sont dans le dernier kilomètre.

2km

Attaque de Rodriguez ! Alberto Contador reste tranquillement dans la roue, Valverde parvient à suivre également.

2,5km 

Daniel Moreno prend le relai. Seuls Rodriguez, Contador et Valverde suivent.

1,5km 

Richie Porte mène sur des pentes à 19%. Denis Menchov tient bon dans sa roue.

2,8km 

Plus que onze coureurs dans la roue de Rafa Majka, qui emmène le groupe de favoris.

2km 

Richie Porte et Denis Menchov avancent côte à côte. Duel terrible entre les deux coureurs pour aller chercher cette victoire de prestige.

3,2km 

Les favoris abordent à leur tour les rampes les plus difficiles de cette étape. Plus que 3 kilomètres à tenir pour Alberto Contador, et la Vuelta 2012 sera sienne.

3,5km 

Igor Anton est désormais seul à la poursuite des échappés. Il a lâché De Clercq, Weening et Marczynski.

2,7km

Plus que deux hommes en tête. Kevin de Weert a cédé, Richie Porte et Denis Menchov sont partis pour se disputer la victoire d'étape.

4,5km 

Dans le groupe des leader, Robert Gesink fait le rythme avec Nicolas Roche, Bauke Mollema et Andrew Talansky dans sa roue. On trouve ensuite les équipiers de Contador.

3,2km

Les hommes de tête attaquent les rampes qui mènent à la Bola del Mundo. Richie Porte impose immédiatement son train.

5km 

Daniel Moreno prend les commandes du groupe de favori et ramène tout le monde sur le duo Contador-Valverde.

5km

Attaque de Valverde ! Contador prend immédiatement sa roue.

5km 

Anton a rejoint De Clercq, Weening et Marczynski.

5,5km

Igor Anton en remet une. Robert Gesink prend la poursuite à son compte alors que le peloton est revenu dans la roue des fuyards.

6km

Beñat Intxausti (10e du général) sort du peloton. Igor Anton et Robert Gesink le suivent.

Beñat Intxausti Giro Foto: Movistar Team
5km

Un duo Sicard-Capecchi s'est constitué à la poursuite des hommes de tête, désormais sous la banderole des 5 km.

7km 

Tomasz Marczynski (Vacansoleil), Bart De Clercq (Lotto) et Pieter Weening (Orica) sortent du peloton. Les deux premiers jouent une place dans le top 15 de cette Vuelta.

7,5km 

Toujours une petite trentaine de coureurs dans le peloton. La victoire d'étape acquise aux hommes de tête, on hésite à passer à l'offensive derrière.

8km 

L'écart s'accroit : 5'22 sous la banderole des 8 km.

7km 

Le trio de tête a presque deux kilomètres d'avance sur le peloton. Denis Menchov continue d'assurer l'essentiel des relais avec l'appui de Richie Porte.

9km

Le peloton passe sous la banderole des 9 derniers kilomètres avec 5'03 de retard sur les hommes de tête. Il sera difficile de revenir.

9,5km 

Alberto Contador se cale dans la roue d'Alejandro Valverde, qui doit reprendre 1'35 pour passer en tête du classement général. Le Murcian fait désormais travailler Javier Moreno (Movistar).

10km

Dans le peloton, les Rabobank et se montrent à leur tour. Robert Gesink a-t-il de bonnes jambes ? Le Néerlandais peut rentrer dans le top 5 s'il reprend 31" à Daniel Moreno (Katusha).

8,7km 

Asphyxié par le train imposé par Denis Menchov, Eros Capecchi n'a pas fait illusion longtemps. Il est de nouveau lâché. Richie Porte semble plutôt à son aise tandis que Kevin de Weert s'arrache.

9km 

Eros Capecchi parvient à rejoindre le trio de tête, désormais emmené par Denis Menchov.

9,8km

A peine rentré sur la tête de la course, Richie Porte place à un contre. Menchov est le plus prompt à réagir. De Weert parvient également à suivre mais Capecchi, Bouet et Kessiakoff ont plus de mal.

10km

Fredrik Kessiakoff (Astana) rejoint le trio de tête avec Richie Porte (Sky) et Denis Menchov (Katusha) dans sa roue.

11km

Eros Capecchi (Liquigas) se lance à l'attaque. Il est accompagné par Kevin De Weert (Omega Quick Step) et Maxime Bouet (ALM).

11,5km

Les coureurs attaquent désormais la deuxième moitié de l'ascension, la plus difficile.

12km

Astana et AG2R, qui disposent chacune de deux hommes en tête de la course, tentent d'accélérer le rythme dans l'échappée. Le travail conjugué des Euskaltel et des Movistar a ramené l'écart sous les 5'.

14km 

Il y a deux ans, l'arrivée inédite à la Bola del Mundo avait donné lieu à une explication spectaculaire entre Ezequiel Mosquera et Vincenzo Nibali, les deux hommes en tête du classement général. Joaquim Rodriguez avait pris la 3e place de cette étape.

16km

Klaas Lodewyck est rattrapé par le peloton.

19km

Deux équipiers d'Alejandro Valverde (Movistar) se mettent en tête du peloton et prennent le relai des Euskaltel.

22km 

Les échappés traversent Guadarrama. Ils vont bientôt attaquer le puerto de Navacerrada, dont l'ascension prolongée par la Bola del Mundo offre un pourcentage moyen de 6,2 sur près de 22 km. Les organisateurs de la Vuelta n'ont considéré que les 11,4 derniers km de cette ascension, à 8,6% de moyenne, avec notamment 3 derniers kilomètres terribles, offrant de multiples rampes entre 18 et 21%.

24km

Kevin Seeldrayers tente à nouveau de s'extirper de l'échappée. Simon Geschke fait l'effort avec Matteo Montaguti dans sa roue et tout le monde se regroupe.

25km

Gert Steegmans réintègre à son tour un peloton désormais pointé à 5'45 des échappés.

26km

A Cercedilla, ville du 2e sprint intermédiaire de la journée, le peloton ne compte plus que 6'07 de retard sur l'échappée.

27km

Mikhail Ignatiev (Katusha) est repris par le peloton. Un équipier de moins pour Joaquim Rodriguez à l'avant de la course.

32km 

Le deuxième sprint intermédiaire de cette étape n'est pas plus disputé. On se concentre surtout sur une potentielle victoire d'étape, compromise par le travail de l'équipe Euskaltel. Les équipiers d'Igor Anton n'ont pas abandonné les commandes du peloton depuis 50 km.

37km 

Les coureurs sont désormais lancés dans la véritable descente vers Guadarrama, ville touristique de la communauté de Madrid située à 21 km de l'arrivée. Les organisateurs de la Vuelta placent le pied de l'ascension finale une dizaine de kilomètres plus loin mais les coureurs seront immédiatement lancés sur les premières pentes du Puerto de Navacerrada, prolongé par l'ascension de la Bola del Mundo.

40km

La mésentente en tête de la course a fait redescendre l'écart à 6'30. Seeldrayers a été repris par ses compagnons.

43km 

Personne ne dispute le sprint intermédiaire dans l'échappée. En revanche, on discute beaucoup entre coureurs disposés à continuer leurs efforts et les autres. 1. Bouet. 2. Peterson. 3. Capecchi.

50km

Le peloton passe à son tour au sommet du puerto de Cotos, 6'50 après David de la Fuente.

45km

Kevin Seeldrayers a pris quelques longueurs d'avance dans la descente.

48km 

L'échappée est rapidement reconstitué dans les faux-plats qui prolongent le puerto de Cotos. La descente ne commencera que dans cinq km, après le premier sprint intermédiaire de la journée.

50km

David De la Fuente accélère pour passer en tête au sommet du puerto de Cotos avec Montaguti dans sa roue. Simon Clarke, sûr de remporter le classement de la montagne, n'a même pas fait l'effort pour suivre ces deux coureurs. 1. De la Fuente. 2. Montaguti. 3. Seeldrayers.

50km 

Les Euskaltel continuent d'assurer le train, comme depuis plus de 30 km. En second rideau, les Saxo Bank d'Alberto Contador sont bien placés devant les Movistar d'Alejandro Valverde.

51km 

Juan Jose Cobo se montre de plus en plus dans l'échappée. Egalement en vue : Peterson, Seeldrayers, Capecchi ou encore Montaguti.

53km

Plus que 17 hommes en tête de la course. Klaas Lodewyck (BMC), Mikhail Ignatiev (Katusha) et Gert Steegmans (Omega Pharma - Quick Step) sont en difficulté dans cette ascension du puerto de Cotos.

53km

Le travail des Euskaltel, qui ont ramené l'écart à 7', a un impact négatif sur l'entente des hommes de tête. Plusieurs coureurs ont abandonné l'idée de collaborer, soit parce qu'ils ne croient plus à la victoire, soit pour rpéserver leurs forces et tenter leur chance par la suite.

55km

Après Tony Martin, nouvel abandon sur la route de la Vuelta : Assan Bazayev met pied à terre.

56km

Les hommes de tête ont avalé les trois premières heures de course à une vitesse moyenne de 37,9 km/h.

57km 

Va-t-on bouger dans le peloton dès cette ascension du puerto de Cotos ? Au sommet, il restera près de 30 km à parcourir avant de s'attaquer aux premières rampes menant vers la Bola del Mundo. De quoi réfréner quelques ardeurs à moins de se sentir très fort et de disposer de relais intéressants à l'avant de la course. Pour l'instant, tout le monde reste derrière les Euskaltel, qui poursuivent leur travail en tête de peloton.

62km

Les hommes de tête sont lancés dans l'avant-dernière ascension de la journée, le puerto de Cotos. Long de 13,8 km, ce col présente des pourcentages irréguliers (4,9% de moyenne) avec des faux-plats assez abordables au pied et une difficulté qui va croissante, avec six derniers kilomètres autour de 6%.

65km

Les échappés traversent la zone de ravitaillement avec une avance stabilisée à 7'30.

70km

Tony Martin (Omega Pharma - Quick Step) met pied à terre. Le rouleur allemand va désormais se concentrer sur la préparation des championnats du monde, où il remettra en jeu son titre acquis contre-la-montre l'an dernier à Copenhague.

Tony Martin
73km 

Le peloton plonge à son tour dans la descente de la Morcuera. Prochaine ascension : le puerto de Cotos (1re catégorie), dont le pied est situé à 63,5 km de l'arrivée.

76km

L'impressionnant travail de Mikel Astarloza (Euskaltel) ramène l'écart à 8'10. Pendant ce temps, les imperméables fleurissent dans un peloton ramené à une soixantaine d'unités.

77km 

Philippe Gilbert, vainqueur hier, est très mal placé dans le peloton. On ne peut pas être à la fête tous les jours.

79km

Personne ne vient contester à Simon Clarke la première place au sommet du puerto de la Morcuera. 1. Clarke. 2. De la Fuente. 3. Porte.

80km 

Le travail des Euskaltel n'est pas anodin. Le peloton est très étiré et perd des éléments. L'avance des échappés est retombée à 10'.

81km

Les Euskaltel font leur apparition en tête de peloton malgré la présence de Romain Sicard à l'avant de la course. Igor Anton, qui a tenté en vain de sortir en début d'étape, n'a pas abandonné l'idée de lever les bras aujourd'hui.

Igor Anton Euskaltel Vuelta a Espana 2011
83km

Retour de la pluie dans l'ascension du puerto de la Morcuera. Les hommes de tête poussent leur avantage à 11', écart maximal depuis le début de l'étape.

85km

Daniel Navarro est un temps sorti en début d'étape mais tous les coureurs de la Saxo Bank sont finalement restés dans le peloton aux côtés d'Alberto Contador. Les équipiers du maillot rouge font le tempo dans l'ascension du puerto de la Morcuera.

87km 

Si Joaquim Rodriguez veut se lancer dans une grande opération, il pourra compter sur deux hommes à l'avant de la course avec Mikhail Ignatiev, capable de l'emmener très efficacement entre deux ascensions, et Denis Menchov.

90km

Les coureurs se lancent désormais dans l'ascension du puerto de la Morcuera (1re catégorie). L'ascension est relativement courte (9,2 km) mais pentue (6,9% de moyenne) avec des rampes atteignant les 12%.

92km

Joaquim Rodriguez n'a pas abandonné toutes ses ambitions à la veille de la dernière étape de la Vuelta. "Je veux gagner tous les classements : celui par points, celui de la montagne, le combiné... et aussi le général" a-t-il expliqué avant le départ aujourd'hui.

95km

Un rayon de soleil accompagne les hommes de tête, lancés dans la descente avec une avance de 10' sur le peloton.

98km 

Simon Clarke conforte son maillot à pois de meilleur grimpeur de la Vuelta. Le puerto de la Morcuera, prochaine difficulté de cette étape, devrait lui permettre d'assurer sa victoire dans ce classement à moins que les favoris, Purito en tête, n'embrayent dès le puerto de Cotos, avant-dernier col de la journée.

98km

Passage au sommet du puerto de Canencia : 1. Simon Clarke. 2. Leaonardo Duque. 3. David De la Fuente.

100km

L'échappée continue de creuser l'écart : 9'15 à un peu moins de 2 km du sommet du puerto de Canencia.

102km

LES ÉCHAPPÉS : Maxime Bouet est le mieux classé parmi les hommes de tête. Vingtième du classement général, il accuse tout de même un retard de 28'16 sur Alberto Contador. Egalement en vue en début d'épreuve, Eros Capecchi a cédé lors du week-end dans les Asturies. Quant à Juan Jose Cobo, vainqueur sortant de la Vuelta, il n'a pas fait longtemps illusion pour rapidement se concentrer sur une éventuelle victoire d'étape.

103km 

COMPOSITION DE L'ÉCHAPPÉE : Cobo (Movistar), Bouet et Montaguti (ALM), Kessiakoff et Seeldrayers (Astana), Lodewyck (BMC), De la Fuente (Caja Rural), Duque (Cofidis), Sicard (Euskaltel), Peterson (Garmin), Ignatiev et Menchov (Katusha), Kostyuk (Lampre), Capecchi (Liquigas), De Weert et Steegmans (Omega), Clarke (Orica), Machado (RadiOShack), Porte (Sky) et Geschke (Argos).

107km

L'échappée dispose désormais d'une avance portée à 7'10.

109km

Les coureurs sont au pied du puerto de Canencia (2e catégorie). Long de 9,8 km, il présente des pentes modestes (3,9% de moyenne). Les kilomètres les plus difficiles sont sur le sommet, avec des passages autour de 7%.

112km 

Les informations qui nous parviennent sont contradictoires. Pour l'équipe Omega Pharma QuicK Step, Kevin de Weert aurait pris place dans l'échappée avec Gert Sttegmans. Zdenek Stybar est resté dans le peloton.

115km

L'écart remonte. Le peloton est désormais pointé à 4'45 des vingt hommes de tête.

121km 

Au pied de la descente, l'avance des hommes de tête est réduite à 3'35. Place désormais à une douzaine de kilomètres dans la vallée avant d'attaquer la deuxième difficulté de la journée, la moins relevée pour les coureurs.

127km

La chaussée est humide dans cette descente du puerto de Navafria. Température un peu fraîche, autour de 14°C, et on annonce également des nuages menaçants sur le sommet de la Bola del Mundo.

131km

Au tour du peloton de se lancer dans la descente après avoir franchi le sommet avec 3'58 de retard sur les hommes de tête. L'écart est redescendu après avoir dépassé les 5'.

131km 

Impeccable depuis le début de la Vuelta, Simon Clarke a pris la bonne échappée pour assurer le classement de la montagne dans une étape où beaucoup de points sont distribués. Au sommet du premier col de la journée, l'Australien a parfaitement contrôlé le premier de ses rivaux, David de la Fuente.

131km

Passage au sommet du puerto de Navafria : 1. Clarke. 2. De la Fuente. 3. Duque.

132km

Le peloton a jugé qu'il y avait trop d'hommes dangereux dans ce groupe. Le contre est repris.

134km

Nouveau contre dans le peloton, cette fois mieux armé pour revenir à l'avant de la course. Intxausti et Moreno (Movistar), Anton et Txurruka (Euskaltel), Monfort (RadioShack), Mollema (Rabobank), Marczynski (Vacansoleil), Vicioso et Brutt (Katusha), Moncoutié et Sijmens (Cofidis), Morabito (BMC), Toribio (Andalucia) et Piedra (Caja Rural).

137km

Pablo Lastras (Movistar) est victime d'une crevaison.

139km 

Fin de l'aventure pour Jose Vicente Toribio, qui ne parvient pas à recoller et attend désormais le peloton, pointé à 4'20 des hommes de tête.

140km 

Au classement de la montagne, David de la Fuente est le mieux placé pour tenter de revenir sur Simon Clarke (38 pts). Neuxième avec 17 points, l'Espagnol peut trouver suffisamment de points sur le profil escarpé de cette étape mais il faudra également compter sur les favoris, qui peuvent faire le plein sur la Bola del Mundo.

141km

L'échappée attaque déjà le premier col de la journée : le puerto de Navafria (1re catégorie). Après deux kilomètres à la difficulté relative (4%), la pente se redresse pour atteindre une moyenne de 5,6% sur l'ensemble des 10,1 km d'ascension.

145km

Les vingt hommes de tête comptent déjà 2'15 d'avance sur le peloton. Toribio est intercalé à 1'15.

148km

Jose Vicente Toribio (Andalucia) sort en contre. Il doit combler 1'10 pour revenir à l'avant de la course.

150km

Un peu plus de 20 secondes d'avance pour : Steegmans et De Weert (Omega), Lodewyck (BMC), Bouet et Montaguti (ALM), Geschke (Argos), Porte (Sky), Cobo (Movistar), Duque (Cofidis), De La Fuente (Caja Rural), Menchov (Katusha), Kessiakoff et Seeldrayers (Astana), Machado (RadioShack), Clarke (Orica), Peterson (Garmin), Sicard (Euskaltel), Kostyuk (Lampre), Capecchi (Liquigas) et Navarro (Saxo Bank).

152km

Nouvelle offensive d'ampleur, avec désormais une vingtaine de coureurs à l'avant de la course.

154km

Offensive avortée, le peloton est de nouveau groupé.

155km

Un groupe de 25 coureurs parvient à s'extirper du peloton...

160km

Leonardo Duque (Cofidis) et Daniel Teklehaymanot (Orica) sont les premiers à faire un semblant d'écart mais ils sont rapidement rappelés à l'ordre par le peloton.

162km 

Comme lors des dernières étapes de montagne de cette Vuelta, le début de course est très animé. Nombreuses sont les équipes à vouloir placer des hommes à l'avant mais personne ne parvient à faire de différences.

167km 

Le peloton, lancé à vive allure, est toujours groupé. Plusieurs équipes semblent vouloir peser sur ce début d'étape.

170,7km 

C'est parti pour la 20e étape de la Vuelta !

12:30

Les coureurs s'élancent pour une procession de 9,5 km avant le départ réel, donné d'ici une vingtaine de minutes.

 

A la veille de l'arrivée à Madrid, les coureurs ont l'occasion de s'expliquer une dernière fois lors d'une vraie étape de montagne. Au programme aujourd'hui, un col de 2e catégorie et 3 de 1re avant l'ascension finale de la Bola del Mundo (11,4 km à 8,6%). Suffisant pour bousculer Alberto Contador, maître de cette Vuelta depuis mercredi ?

 

Bonjour ! Bienvenue à toutes et à tous pour suivre en notre compagnie cette 20e étape de la Vuelta, longue de 170,7 km depuis la Faisanera golf jusqu'au sommet de la Bola del Mundo. Le départ réel est attendu autour de 12h48.

0 commentaire