Il la tient sa revanche. Deux mois jour pour jour après avoir perdu le Tour de France sur une chute, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) s'est offert ce dimanche un troisième Tour d'Espagne. Fort d'une avance confortable avant le départ de la dernière étape, le maillot rouge n'a pris aucun risque sur la chaussé détrempée de Saint-Jacques de Compostelle pour prendre la 101e place du chrono final remporté par l'Italien Adriano Malori (Movistar). Brandissant le poing à l'arrivée, l'Espagnol a franchi la ligne avec 27 secondes de retard sur Chris Froome (Sky), qui se classe deuxième de ce Tour d'Espagne à 1'10'' de son meilleur ennemi. Alejandro Valverde (Movistar) prend la troisième place finale à 1'50''. Son sixième podium sur la course ibérique. Seul changement dans le top 10, Damiano Caruso (Cannondale) a chipé la 9e place à Daniel Navarro (Cofidis). Warren Barguil (Giant-Shimano) a conservé sa 8e place. Son premier top 10 en grand tour à 22 ans.
Les jeux étaient déjà faits, et la pluie n'y aura rien changé. Après avoir enfoncé le clou samedi au Puerto de Ancares, Contador n'avait plus qu'à assurer lors du court contre-la-montre final de 9,7 kilomètres. Sous le soleil mais sur une route encore humide, l'Espagnol, très précautionneux, a paradé sur un tracé sinueux et couvert de pavés dans les derniers hectomètres. La moindre faute pouvait se payer cash et le Madrilène n'en a pas fait. Il remporte ainsi, à 31 ans, son sixième grand tour et sa troisième course par étapes de l'année après Tirreno-Adriatico et le Tour du Pays Basque.
Tour d'Espagne
Contador : "Demain, j'espère profiter"
13/09/2014 À 18:47
Le tweet

Malori est parti à la bonne heure

Pour jouer la victoire d'étape, il fallait s'être levé de bonne heure. Les premiers concurrents se sont élancés sous le soleil et Malori en a fait partie. Sur un tracé qui n'était pas sans rappeler celui de la 7e étape du Tirreno-Adriatico 2014 qu'il avait dominée, le champion d'Italie du contre-la-montre (26 ans) s'est imposé avec huit secondes d'avance sur le Néo-Zélandais Jesse Sergent (Trek) et neuf sur l'Américain Rohan Dennis (BMC). Spécialiste des prologues, le Français Jimmy Engoulvent (Europcar) s'est classé cinquième. Profitant de l'absence des ténors de la discipline (Martin, Cancellara, Wiggins...) Malori, champion du monde espoirs 2008 du chrono, termine ainsi sa Vuelta comme il l'avait commencée. Sa formation Movistar avait dominé le contre-la-montre par équipes inaugural en Andalousie. Mais, une fois n'est pas coutume, le plus heureux du jour a terminé 101e de l'étape.

Adriano Malori, 2014

Crédit: Imago

Regardez cet événement sur Eurosport Player
Tour d'Espagne
Contador est définitivement au-dessus du lot
13/09/2014 À 15:47
Tour d'Espagne
C'est toujours pareil : quand on ne croit plus en Contador, il flingue
14/09/2014 À 23:42