avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Algeciras - San Fernando
Tour d'Espagne - 24 août 2014

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 24 août 2014 et débute à 13:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
18:01 

On se retrouve dès ce lundi pour la troisième étape de la Vuelta 2014 et la première arrivée en bosse. L'étape entre Cadix et Arcos La Frontera (197,8km) devrait être favorable aux puncheurs avec quatre ascensions de troisième catégorie réparties entre le kilomètre 86 et le kilomètre 143,6, mais surtout un final en bosse avec 1,5km à environ 5% de moyenne. Les 200 derniers mètres sont toutefois en légère descente. Une étape pour Valverde, Gilbert ou Rodriguez ? Réponse ce lundi aux alentours de 17h.

Profil Etape 3 Vuelta 2014
17:49

Quel facilité pour Bouhanni.....

17:47

Le nouveau leader de cette Vuelta 2014 est donc Alejandro Valverde (Movistar), au jeu des places cumulées. Le Murcien devance son équipier Nairo Quintana.

17:28

Le maillot rouge de leader reste au sein de l'équipe Movistar. Elle se jouera à la place. Changement ou pas ?

17:28

Nacer Bouhanni devance John Degenkolb (Giant-Shimano) et Roberto Ferrari (Lampre-Merida). Jasper Stuyven (Trek-Factory) est 4e et loupe les bonfications.

17:26

VICTOIRE de Nacer Bouhanni (FDJ.fr) ! Le Français s'est imposé vraiment très facilement, idéalement lancé par Geoffrey Soupe.

Nacer Bouhanni hat die 4. Etappe der Eneco Tour gewonnen.
800m 

Légère cassure à la sortie d'un virage !

1 km

FLAMME ROUGE ! Tous les sprinteurs sont là, l'arrivée massive va être royale comme prévue. Qui de Bouhanni, Sagan ou Degenkolb va gagner ? A moins que Matthews soit le plus fort ?

2 km 

Contador en deuxième position du peloton ! On le protège alors que la FDJ.fr remonte Nacer Bouhanni. Il était temps.

3 km 

Comme attendu, on retrouve la Cannondale et la Giant-Shimano à l'avant. Etonnant de ne pas voir la FDJ.fr, très loin. Bouhanni serait-il en difficulté ?

5 km 

Ca y est. les équipes de sprinteurs ont repris la main en tête de peloton. C'est l'équipe IAM qui roule pour le moment, sur des routes certes exposées mais où le vent est visiblement inexistant.

 

Dans le même temps, le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) a remporté la Vattenfall Cyclassics 2014. Il devance Giacomo Nizzolo (Trek-Factory) et Simon Gerrans (Orica-GreenEdge).

10 km

On se rapproche de l'arrivée et la Sky aussi vient de se replacer à l'avant. SI la victoire devrait revenir à un sprinteur, à noter que le final est censé ne pas être tout à fait plat, avec une légère bosse dans le final. De quoi provoquer des cassures ?

14 km 

Les Saxo-Tinkoff viennent de prendre les commandes du peloton devant les Katusha, les BMC et les Movistar. Les équipes de sprinteurs sont pour le moment en retrait, mais elles reviendront probablement devant dans les dix derniers kilomètres.

18 km 

C'EST FINI pour toute l'échappée. Le peloton est de nouveau au complet. Sprint massif à prévoir.

20 km

ATTAQUE de Van Rensburg (MTN) ! Le Sud-Africain ne veut pas se faitre reprendre et tente un dernier baroud d'honneur. Mais ca parait vraiment impossible à réaliser avec moins de 30m d'avance sur le peloton.

22 km 

Le peloton joue à merveille avec les échappés, les laissant naviguer à une trentaine de secondes. Sans doute attend-il les derniers kilomètres pour revenir et ainsi éviter les contres.

25 km 

N'oublions pas non plus les Tom Boonen (Omega Pharma - Quicke Step), Yauheni Hutarovich (AG2R La Mondiale), Roberto Ferrari (Lampre-Merida), Gerald Ciolek (MTN), Maximiliano Richeze (Lampre-Merida), Daniele Bennati (Saxo-Tinkoff), rapides au sprint.

26 km 

Plus que 27'' d'avance pour les quatre hommes de tête. On se dirige vers un sprint massif pour cette deuxième étape. L'occasion de s'intéresser au différents protagonistes. Nacer Bouhanni (FDJ.fr), John Degenkolb (Giant-Shimano) sont les grands favoris mais ils devront se méfier d'une grosse meute d'outsiders. Ainsi, Andrea Guardini (Astana), Michael Matthews (Orica-GreenEdge), Oscar Gatto qui sera emmené par Peter Sagan (Cannondale), Matteo Pelucchi (IAM), Moreno Hofland (Belkin) auront leur carte à jouer.

30 km

Au deuxième sprint intermédiaire du jour, c'est Valerio Conti (LAM) qui s'est imposé, devant Romain Hardy (COF) et Jacques Van Resburg (MTN). Mais le peloton n'est vraiment plus très loin. Avec seulement 44'' d'avance à 30 km de l'arrivée, le maillot rouge ne sera pour aucun des échappés.

37 km 

On voit mal l'échappée aller loin. Les quatre hommes ne comptent plus en effet que 1'34'' d'avance sur le peloton.

38 km 

Les quatre hommes de tête commençent à souffriri de la chaleur sur les routes esapgnoles. Plus organisé et plus frais, le peloton devrait n'avoir aucun problème pour gérer la poursuite et revenir au bon moment.

42 km

CHUTE dans le peloton !! C'est Fabio Felline (Trek-Factory) qui est tombé. L'Italien paraît touché assez sérieusement mais devrait pouvoir se relever. Une quinzaine de coureurs se retrouve impliquée dans cette chute. Parmi eux également, le champion de Belgique Jens Debusschere (Lotto-Belisol) et le coureur le plus jeune de cette Vuelta Merhawi Kudus Ghebremedhin (MTN).

49 km 

RAPPEL de la composition de l'échappée : Janse Van Rensburg (MTN), Valerio Conti (Lampre-Merida), Romain Hardy (Cofidis) et Javier Aramendía (Caja-Rural).

50 km

L'écart baisse sensiblement avec l'échapépe. Le travail des Giant-Shimano et des FDJ.fr )derrière les quatre hommes de tête est efficace. Plus que 2'15'' pour l'échapépe.

59 km 

Comme on pouvait s'y attendre, les équipes Giant-Shimano et FDJ.fr, qui comptent dans leurs rangs les deux favoris de l'étape avec Degenkolb et Bouhanni, viennent de placer un homme en tête du peloton. La bagarre pour la victoire d'étape va belle et bien avoir lieu.

64 km

Le vent a soudainement changé de direction. les hommes de tête souffrent du vent de côté désormais présent et l'écart vient de tomber. Plus que 3'14'' d'avance pour l'échappée. Derrière, les risques de bordure sont réels pour le peloton - toujours emmené par la Movistar - avec un vent de côté qui devrait être présent jusqu'à l'arrivée.

74 km

Les équipes des sprinteurs semblent avoir pris les choses en main derrière. L'écart est de retour à 4'00'', un chiffre plus raisonnable à un peu plus de 70km de l'arrivée.

80 km

Résultat du sprint intermédiaire de Conil de la Frontera : 1. Jacques Van Rensburg (MTN) ; 2. Valerio Conti (Lampre-Merida) ; 3. Francisco Javier Aramendia (Caja-Rural).

Au général, le Sud-Africain se rapproche donc de l'Italien, le mieux placé au général de l'échappée.

87 km 

L'écart continue d'augmenter entre le peloton et l'échappée. Les quatre hommes de tête ont pour la première fois 5'00'' d'avance. Ils peuvent commencer à croire à la victoire d'étape, même si les équipes de sprinteurs n'ont pas encore mis en route au sein du peloton.

88 km

Romain Hardy (Cofidis), Valerio Conti (Lampre-Merida), Francisco Javier Aramendia (Caja-Rural), Jacques Van Rensburg (MTN) traversent la zone de ravitaillement. On vient tout juste de dépasser les deux heures de course, avec une moyenne de 41,5 km/h.

89 km 

L'écart est soudainement remonté en faveur des échappés. 4'58'' d'avance pour la tête de course. Et si les quatre hommes allaient au bout ?

93 km

L'écart entre le peloton et l'échappée a légèrement baissé. Plus que 3'30'' d'avance pour les quatre hommes de tête qui ont pour le moment vent favorable.

100 km 

Avec seulement quatre secondes d'écart entre Valerio Conti (Lampre-Merida) et Jacques Van Rensburg (MTN), les deux sprint Meta Volante - qui offrent des bonfications - pourraient être disputés dans l'optique improbable de récupérer le maillot rouge de leader en cas d'échappée victorieuse. Mais, avec moins de 4'00'' d'avance, le maillot rouge devrait se jouer au sprint, lors de l'arrivée.

118 km

On ne laisse pas partir totalement cette échappée non plus du côté de la Movistar. L'équipe du leader Jonathan Castroviejo garde les quatre hommes de tête à moins de quatre minutes. On ne veut pas perdre le maillot rouge dès ce dimanche du côté de l'équipe de Valverde et Quintana.

 

Pour son premier Grand Tour, Romain Hardy (Cofidis) s'est échappé dès la première étape en ligne. Le jour de son anniversaire en plus ! Le Français, 3e du Tour de Turquie cette saison, fête ce dimanche ses 26 ans par une première échappée sur la Vuelta.

124 km 

L'échappée et le peloton roulent relativement à la même vitesse. Ainsi, l'écart ne bouge pas ou peu. 3'44'' d'avance pour les quatre hommes de tête.

 

Les hommes de tête ont parcouru 42.5 km durant la première heure de course. Une moyenne assez rapide compte-tenu de l'ascension placée en début d'étape.

130 km

CHUTE de Maarten Tjallingii (Belkin). Le Néerlandais est lourdement tombé et doit recevoir les soins des services médicaux.

Maarten Tjallingii (Belkin), à Milan-SanRemo
130 km 

L'échappée continue d'accroître son écart avec le peloton. Les hommes de tête comptent 3'50'' d'avance.

 

Au départ de l'étape, Contador n'était plus très loin du maillot rouge de leader....

132 km

Avec un écart de 3'44'', le maillot rouge n'est provisoirement plus sur les épaules de Jonathan Castroviejo. Du coup, les hommes de la Movistar ont pris la tête du peloton et assurent le tempo.

138 km

Le coureur le mieux classé de l'échappée n'est autre que l'Italien Valerio Conti, porteur du numéro 1. L'homme de la Lampre-Merida est à 25'' du leader, Jonathan Castroviejo (Movistar). Logiquement, Conti est donc le leader provisoire de la Vuelta à cet instant.

142 km 

Nathan Haas (Garmin-Sharp) et Kristian Sbaragli (MTN) voulaient juste les points de la montagne. Les deux hommes se sont laissés décrochés juste après. Il ne reste donc plus que quatrre hommes à l'avant, avec 3'38'' d'avance sur le peloton.

144 km

Il fait beau sur la Vuelta et c'est parti très fort.

 

Nathan Haas (Garmin-Sharp) est passé en tête au sommet de l'Alto del Cabrito. Il sera donc le premier porteur du maillot bleu à pois blanc, ce soir. L'Australien a devancé Kristian Sbaragli (MTN) et Valerio Conti (Lampre-Merida).

154 km

L'échappée a pris de la marge vis-à-vis du peloton. Les six hommes comptent désormais 3'40'' d'avance sur le groupe maillot rouge.

157 km 

Le groupe de six coureurs ont passé la première difficulté du jour, presque la seule. Au milieu de l'étape, deux petites ascensions (certes non répertoriées) ne devraient pas poser de problèmes au peloton.

168 km

Première ATTAQUE déjà dans cette deuxième étape. Six hommes viennent de s'extirper du peloton. On retrouve Janse Van Rensburg et Kristian Sbaragli (MTN), Valerio Conti (Lampre-Merida), Romain Hardy (Cofidis), Nathan Haas (Garmin-Sharp) et Javier Aramendía (Caja-Rural).

174,4 km

Et c'est parti pour cette deuxième étape de la Vuelta 2014 entre Algéciras et San Fernando.

 

Alors que le départ tarde toujours à être donné d'Algeciras, les coureurs doivent en tout cas se réjouir des conditions climatiques que l'on trouvera sur le Vuelta ce dimanche. Après vingt premiers kilomètres menaçants, la chaleur et le soleil devraient être présents tout le reste du parcours.

 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct cette deuxième étape du Tour d'Espagne. 174,4 kilomètres sont proposés ce dimanche au peloton entre Algésiras, qui borde Gibraltar, et San Fernando. Le départ sera donné à 13h25.

 

LE PARCOURS. Mise à part l'Alto del Cabrito (km10,2) en début de parcours, cette deuxième étape ne propose aucune difficulté. Les 174,4 kilomètres à parcourir au bord de l'Atlantique devraient donner lieu à une première explication entre sprinters.

 

LES FAVORIS. En l'absence de Marcel Kittel, André Greipel et Mark Cavendish, les terreurs du sprint se nomment Nacer Bouhanni (FDJ.fr), John Degenkolb (Giant-Shimano) et Peter Sagan (Cannondale) sur cette Vuelta. La victoire ne devrait pas échapper à l'un des trois hommes ce dimanche. Fort d'une confiance décuplée depuis ses trois victoires d'étape sur le Giro, le Français, qui portera les couleurs de Cofidis l'an prochain, est en forme si l'on en croit son récent succès sur la 4e étape de l'Eneco Tour. Du côté des challengers, citons Michael Matthews (Orica GreenEdge), vainqueur de deux étapes sur le Tour d'Espagne 2013, Gerard Ciolek (MTN-Qhubeka), peu en vue depuis sa victoire la saison passée à Milan-San Remo, Andre Guardini (Astana) mais aussi Yannick Martinez (Europcar), qui dispute son premier grand tour à 26 ans, Matteo Pelucchi (IAM) et Moreno Hofland (Belkin).

Nacer Bouhanni hat die 4. Etappe der Eneco Tour gewonnen.
 

Au général, le maillot rouge Jonathan Castroviejo est classé dans le même temps que ses équipiers Valverde, Amador, Erviti, J. Moreno, Quintana et G. Izaguirre. Grâce au jeu des bonifications (10, 6 et 4 secondes), Peter Sagan, 11e à six secondes, pourrait pourquoi pas rêver à la tunique de leader dimanche en cas de succès. Au rang des favoris, Uran (OPQS) est à 11 secondes, Contador (Tinkoff-Saxo) et Keldermann (Belkin) à 19'', Sanchez et Evans (BMC) à 21'', Aru (Astana) et Van den Broeck (Lotto-Belisol) à 30'' et Joaquim Rodriguez (Katusha) à 38''.

Les classements par points, de la montagne et du combiné sont pour l'instant vierges de tout leader. Movistar domine logiquement celui du classement par équipes.

0 commentaire