05/09/14 - 12:50
Terminé
Belorado - Obregón
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape13
avant-match

Belorado - Obregón

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 5 septembre 2014 et débute à 12:50. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

On se retrouve demain pour la 14e étape entre Santander et l'arrivée au sommet à Camperona. Il s'agira du premier opus d'un tryptique montagneux qui pourrait chambouler le classement général. Le départ réel de cette étape de 200,8 kilomètres est prévu à 12h15. Bonne soirée !

Vuelta 2014 - Profil Etape 14
 

Pas de changement au général, tous les cadors sont arrivés dans le même temps. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) conserve son maillot rouge devant Alejandro Valverde (Movistar).

 

A noter la cinquième place de Nacer Bouhanni (FDJ.fr) ! Un petit exploit pour le Français qui est le seul sprinter d'envergure à avoir su avaler la bosse finale pour disputer la gagne face aux cadors de cette Vuelta. Il lui a peut-être manqué un équipier à ses côtés sous la flamme rouge pour pouvoir s'imposer aujourd'hui.

17:23

Dani Navarro s'impose devant son compatriote espagnol Daniel Moreno (Katusha), qui fêtait aujourd'hui ses 33 ans. Wilco Keldermann (Belkin) est troisième.

 

Victoire de Dani Navarro (Cofidis) !

Daniel Navarro (Cofidis) a remporté la 13e étape de la Vuelta 2014
1,0km

Le Britannique a été repris, au contraire de Navarro, qui compte cinq secondes d'avance sous la flamme rouge. Bouhanni est encore dans le coup !

1,2km

Attaque de Chris Froome ! C'est la bagarre entre les grands d'Espagne !

2,0km

Dani Navarro (Cofidis) reprend et dépose Brambilla ! Trés costaud l'Espagnol ! On est au plus fort de la pente.

2,3km

Attaque de Gianluca Brambilla (OPQS) ! L'Italien vient de sortir alors que la pente devient très sévère.

3km 

C'est la guerre du placement en tête de peloton. Dans moins d'un kilomètre on attaque la bosse finale vers Obregon. Christophe Le Mével (Cofidis) tente de s'échapper, mais se fait rapidement reprendre.

7km 

FIN DE L'AVENTURE POUR LUTKENSKO. Le Kazakh vient d'être repris par le peloton. Il n'y a plus de coureur échappée.

8km

VALVERDE GRAPILLE UNE SECONDE. Deuxième du général à 20 secondes d'Alberto Contador, Alejandro Valverde a pris la troisième place du sprint bonification de Penagos pour prendre une seconde de bonification.

9km

La FDJ.fr a laissé place aux équipes des leaders au général en tête de peloton. La Katusha et la Sky sont notamment aux avant-postes. Plus que 19'' d'avance pour Lutsenko (Astana), dernier rescapé de l'échappée.

13km

ALEXEY LUTSENKO S'EN VA. Le talentueux coureur kazakh vient de lâcher ses quatre compagnons d'échappée alors que l'écart n'est plus que de 39''.

18km

ABANDON DE KENNY ELISSONDE. Vainqueur au sommet de l'Angliru l'an passé, le grimpeur de poche de la FDJ.fr ne gardera pas un souvenir impérissable de son Tour d'Espagne 2014. C'est le troisième coureur de l'équipe française à se retirer de cette Vuelta après Murilo Fischer et Thibaut Pinot.

21km

Le travail de Johan Le Bon (FDJ.fr) est efficace. Lutsenko (Astana), Gaudin (AG2R La Mondiale), Sanchez (Caja Rural), Cunego (Lampre) et Wyss (BMC) n'ont plus que 1'22 d'avance. Sortis en contre, Médérel (Europcar) et Maté (Cofidis) viennent d'être repris.

22km

LA FDJ.FR PREND LES CHOSES EN MAIN. L'équipe Orica-Green Edge a disparu de la tête du peloton et le tempo modéré de la Tinkoff-Saxo a fait remonter l'écart à 2'05''. Du coup la FDJ.fr a pris les commandes pour essayer de revenir sur l'échappée. Vu le final escarpé, Nacer Bouhanni doit sentir qu'il a de trés bonnes jambes pour demander à ses équipiers de rouler.

 

Comme lors des deux premières ascensions, Luis Leon Sanchez est passé en tête tout à l'heure dans l'Alto del Caracol (2e catégorie). L'Espagnol a devancé Damiano Cunego et Danilo Wyss. Il a ainsi engrangé 11 points aujourd'hui au classement de la montagne, qui sera toujours dominé ce soir par son coéquipier Luis Mas Bonet (Caja Rural).

28km

Après avoir survécu dans l'Alto del Caracol, le spécialiste des classiques Damien Gaudin (AG2R La Mondiale) fait désormais sa part de boulot au sein de l'échappée sur un terrain qui lui est plus favorable. L'écart remonte légèrement à 1'50''.

30km

La descente est menée tambours battant dans le peloton. Les cinq hommes de tête n'ont plus que 1'43'' d'avance. Luis Angel Mate (Cofidis) et Maxime Médérel sont eux intercalés avec 1'00'' de retard sur la tête de course.

37km

Alexey Lutsenko (Astana), Damiano Cunego (Lampre), Danilo Wyss (BMC) et Luis Leon Sanchez (Caja Rural) et Damien Gaudin (AG2R) ont franchi l'alto del Caracol avec 2'03'' d'avance sur le peloton. Ces cinq hommes ont maintenant quinze de kilomètres de descente puis une portion de plat longue de 20 kilomètres avant d'aborder le final en bosse d'Obregon. On les imagine mal aller au bout. La Katusha et d'autres équipes intéressés à la victoire d'étape (BMC ?) ne devraient pas tarder à venir donner un coup de main à Orica-Green Edge en tête de peloton.

38km

MAXIME MÉDÉREL attaque à son tour. Le coureur d'Europcar va tenter de rentrer sur Luis Angel Mate (Cofidis), lui-même en chasse derrière les cinq hommes de tête qui ont maintenant basculé dans la descente.

39,5km

A noter que le maillot vert et triple vainqueur d'étape John Degenkolb (Giant--Shimano) s'est fait lâcher dès le début de l'ascension.

Giant Shimano's German cyclist John Degenkolb celebrates after winning the 12th stage of the 69th edition of "La Vuelta" (AFP)
40km

ATTAQUE DE LUIS ANGEL MATE ! Beau démarrage de la part du grimpeur espagnol de la Cofidis. Le tempo d'Orica-Green Edge paraissait pourtant bien élevé. Mate va tout de fois avoir du mal à combler les deux minutes sur le groupe des cinq (Lutsenko, Wyss, Cunego, Sanchez, Gaudin).

41,5km 

Parmi les coureurs lâchés, on trouve notamment Tom Boonen (OPQS), deuxième hier, Fabian Cancellara mais aussi le grimpeur Hubert Dupont (AG2R La Mondiale). Le peloton commence lui à reprendre certains membres de l'échappée matinale (Stuyven et Breen).

Tom Boonen nicht bei Tour dabei
43km

Alexey Lutsenko (Astana), 21 ans et champion du monde Espoirs 2012, prend des relais appuyés en compagnie de Damiano Cunego (Lampre), double vainqueur d'étape sur la Vuelta 2009, Danilo Wyss (BMC) et Luis Leon Sanchez (Caja Rural). Le Français Damien Gaudin (AG2R) subit dans la roue des quatre hommes. Malgré un rythme soutenu, ce groupe de tête ne parvient à faire remonter l'écart (1'52'') sur le peloton qui monte lui aussi trés fort l'Alto del Caracol. Le tempo des Orica-Green fait l'écrémage en queue de peloton.

47km

ÇA BOUGE À L'AVANT ! Alors que l'écart vient de passer en-dessous des deux minutes, l'échappée des onze a explosé au pied de la dernière ascension du jour : l’alto del Caracol (2e catégorie, 10,5km à 5%). Lutsenko (Astana), Cunego (Lampre), Sanchez (Caja Rural), Gaudin (AG2R La Mondiale) et Danilo Wyss (BMC), l'homme le mieux classé au général (49e à 37'51'') ont fait l'écart sur le reste de l'échappée.

55km

ABANDON DE LANCASTER. L'Australien Brett Lancaster (Orica-Green Edge) est le troisième coureur à se retirer de cette Vuelta aujourd'hui après Fischer (FDJ.fr) et Van den Broeck (Lotto-Belisol).

62km 

Alors que l'écart est à la baisse (2'07'' désormais), les échappés sont dans la deuxième ascension du jour : le Puerto de la Braguia (3e catégorie, 6km à 6,4%). Orica dicte toujours son tempo dans le peloton.

 

CORRECTION. Daniel Navarro (Cofidis) ne figure finalement pas dans le groupe de tête. C'est Peter Sagan (Cannondale) qui fait figure de onzième homme. Après sa quatrième place dans le sprint d'hier à Logrono, le Slovaque semble monter en puissance sur ce Tour d'Espagne qu'il avait abordé dans une condition précaire.

70km 

LUIS LEON SANCHEZ. Ancien grand espoir du cyclisme espagnol reconverti en chasseur d'étapes, Luis Leon Sanchez (Caja Rural) n'a encore jamais levé les bras sur un Tour d'Espagne. Presque une aberration pour le puncheur-rouleur de 30 ans, quadruple vainqueur d'étape sur le Tour de France. Écarté par l'équipe Blanco fin 2013, Sanchez, dont l'image sulfureuse n'était soudain plus du goût de l'équipe néerlandaise, a rebondi chez Caja Rural cette année. Un intérim dans une équipe de seconde zone qui prendra fin cet hiver. Le vainqueur de Paris-Nice 2009 portera les couleurs d'Astana l'an prochain.

78km

Luis Leon Sanchez (Caja Rural) est passé en tête au sommet de l'alto Estacas de Trueba (3e catégorie). L'Espagnol ouvre son compteur au classement de la montagne avec trois points. Il a devancé le Sud-africain Jay Robert Thomson (MTN-Qhubeka, 2 points), et l'Italien Damiano Cunego (Lampre, 1 point). Le peloton est toujours aux aguets (2'38'' d'écart).

80km 

L'alto Estacas de Trueba ne permet pas au groupe des onze de prendre le large. L'écart est toujours le même (2'40'') alors qu'on arrive à trois kilomètres du sommet.

81km

VAN DEN BROECK ABANDONNE ÉGALEMENT.Incapable de suivre les meilleurs en montagne depuis le départ de la Vuelta, le Belge Jurgen Van den Broeck (Lotto-Belisol) vient de se retirer de la course. L'année 2014 est décidément bien terne pour celui qui n'a terminé que 13e d'un Tour de France dont il visait le podium.

Etape 8 : Jurgen Van den Broeck, Tour de France 2014
86km

ABANDON DE MURILO FISCHER. Homme précieux pour Nacer Bouhanni (FDJ.fr) dans les sprints, le coureur brésilien vient de quitter la route de la Vuelta.

89km

La moyenne a légèrement faibli mais reste tout de même élevée après deux heures de course : 46,1km/h.

90km

Au sprint intermédiaire d'Espinosa de los Monteros (km 93), Stef Clement (Belkin) est passé en tête devant Paolo Longo Borghini (Cannondale) et Damiano Cunego (Lampre).

 

LE GROUPE DES ONZE. Peter Sagan (Cannondale), Damien Gaudin (AG2R La Mondiale), Damiano Cunego (Lampre), Alexey Lutsenko (Astana), Stef Clement (Belkin), Danilo Wyss (IAM), Luis Leon Sanchez (Caja Rural), Paolo Longo Borghini (Cannondale), Vegard Breen (Lotto-Belisol), Jasper Stuyven (Trek) et Jay Robert Thompson (MTN-Qhubeka).

91km

On arrive au pied de la première difficulté du jour : l'Alto Estacas de Trueba (3e catégorie). Il s'agit plus d'un long faux-plat que d'une véritable ascension (11km à 3,1%). Pas sûr qu'on y assiste à des attaques. L'écart entre le peloton et les onze hommes de tête est de 2'30''.

98km

"DES PASSAGES DE 14 À 16%”. Paco Giner, directeur technique du Tour d’Espagne, décrivait ce matin l’arrivée difficile de cette 13e étape à Obregon : "C’est la deuxième fois que nous faisons une arrivée ici (Biago Conte l’avait emporté en 1996). C’est assez difficile avec deux kilomètres de montée avec des passages de 14 à 16%, suivis par une descente et une montée dans le Parc. C’est une étape compliquée, très difficile à contrôler et favorable à une échappée." Pour l'instant, cette dernière possède toujours une marge limitée de 2'40'' sur le peloton

105 km 

ÉCART STABILISÉ À 3 MINUTES. En attendant le pied de la première ascension du jour, dans une quinzaine de kilomètres, l'écart n'évolue plus entre le peloton et les onze hommes de tête. Il est toujours d'environ trois minutes. Ce qui laisse peu de place à l'espoir de voir l'échappée aller au bout.

 

MAS BONET EST À L'ABRI AUJOURD'HUI. Le leader du classement de la montagne, Luis Mas Bonet (Caja Rural) devrait conserver sa tunique blanche à pois bleus ce soir. L'Espagnol, qui possède 20 points, compte 14 points de marge sur l'homme le plus menaçant au sein de l'échappée, le Suisse Danilo Wyss (IAM). Il n'y a que 11 points à aller chercher au cours de cette 13e étape avec deux ascensions de troisième catégorie et une de seconde. Mas Bonet sera en danger demain avec l'arrivée au sommet à la Camperona (1re catégorie).

120 km

GUARDINI À LA VOITURE MÉDICALE. Le sprinter italien Andrea Guardini (Astana) souffre de la chute de la veille, où il a été directement impliqué avec son compatriote Matteo Pelucci (IAM). Nacer Bouhanni (FDJ.fr), pris dans cette chute à un kilomètre de la ligne, ne s'est pas gêné pour les montrer du doigt : "Je savais que ça allait être le sprint de leur vie, racontait-il après l'arrivée à L'Equipe. Je me trouvais en 9 ou 10e positions au moment de la chute, et comme je le pressentais, les deux sont allés à terre sous la banderole du kilomètre [...] J'avais de bonnes jambes, c'est frustrant, on n'est pas récompensés." Bouhanni, annoncé hier dans la pré-sélection de Bernard Bourreau pour les championnats du monde, devrait avoir encore une ou deux occasions pour remporter un 3e succès d'étape sur cette Vuelta. L'arrivée du jour à Obregon semble tout de fois un peu trop compliqué pour le meilleur sprinter du dernier Giro.

130km

Preuve que c'est parti très vite, les hommes de tête ont parcouru 49,6 kilomètres au cours de la première heure. Le peloton contrôle maintient l'écart sous les trois minutes : 2'37''.

140km

GILBERT FAIT PEUR, MAIS C'EST ORICA QUI MÉNE. Orica-Green Edge a pris les rênes dans le peloton. La formation australienne veut miser aujourd'hui sur son puncher-sprinter Michael Matthews, vainqueur sur une arrivée similaire lors de la 3e étape. Si Orica a pris les choses en main, BMC pourrait venir prêter main forte. C'est en tout cas ce que prévoyait ce matin, Simon Clarke, équipier de Matthews : "La course va dépendre de la BMC. Si le final correspond à une personne, c'est Philippe Gilbert. Cela peut être aussi bon pour Michael Matthews, donc on viendra peut-être aider la BMC et la Katusha pour revenir sur l'échappée." Le directeur sportif de la Lotto-Belisol, Jean-Pierre Heynderickx, fait aussi de Gilbert le favori du jour :" La clé de l'étape est dans les mains de la BMC. Ils feront tout pour que Gilber gagne." Mais pour l'instant, seul Orica-Green Edge mène la chasse. L'écart est de 2'40''.

150 km

EUROPCAR LÂCHE L'AFFAIRE. La formation française n'a pas réussi à faire fondre l'écart sur l'échappée et abandonne la poursuite. Les onze hommes de tête ont désormais trois minutes d'avance.

159km

Crevaison pour Haimar Zubeldia (Trek), hors du coup au général (35e à 27'19''). Le peloton est pointé à 1'15'' de l'échappée, qui semble en passe de gagner son bras de fer.

164 km

LE GROUPE DES ONZE : L'échappée dont fait partie Daniel Navarro (12e au général à 4'26'' de Contador) voit son écart stagner aux environs de la minute. Europcar ne lâche toujours pas l'affaire dans le peloton. Voici la composition de ce groupe des onze : Daniel Navarro (Cofidis), Damien Gaudin (AG2R La Mondiale), Damiano Cunego (Lampre), Alexey Lutsenko (Astana), Stef Clement (Belkin), Danilo Wyss (IAM), Luis Leon Sanchez (Caja Rural), Paolo Longo Borghini (Cannondale), Vegard Breen (Lotto-Belisol), Jasper Stuyven (Trek) et Jay Robert Thompson (MTN-Qhubeka).

Daniel Navarro, Tour de France 2014
171 km

L'ECART GRANDIT, EUROPCAR RÉAGIT. Le groupe des onze a réussi à creuser l'écart sur un peloton relégué à 1'10'' et désormais mené par Europcar, non-représenté à l'avant.

174 km 

Le rythme n'a pas faibli et ils ne sont plus que onze en tête de course. Jonathan Castroviejo (Movistar), Yaroslav Popovych (Trek) et Marcel Aregger (IAM) ont été repris par le peloton.

182 km

14 COUREURS À L'AVANT. Ce groupe important, qui comprend notamment Peter Sagan (Cannondale), Luis Leon Sanchez (Caja Rural) et Damiano Cunego (Lampre), possède une vingtaine de secondes d'avance sur le peloton. Comme prévu, la bataille fait rage aujourd'hui pour prendre l'échappée.

 

Au départ de cette 13e étape, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) compte 20'' d'avance au général sur son compatriote espagnol Alejandro Valverde (Movistar) et 1'08'' sur le Colombien Rigoberto Uran (OPQS). Premier Français, Warren Barguil (Giant-Shimano) est 13e à 4'56''.

188,7km

DÉPART RÉEL DONNÉ ! C'est parti pour cette 13e étape qui s'annonce assez ouverte. Si le final semble favorable aux punchers, les baroudeurs ont leur chance sur ce parcours vallonné dans sa seconde partie.

 

Pas de grosse chaleur prévue aujourd'hui sur la Vuelta, mais le soleil sera bien au rendez-vous. Avec une température comprise entre 20°C et 26°C et un vent modéré, les conditions s'annoncent plutôt idéales pour les 190 coureurs encore en lice.

 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct cette 13e étape de la Vuelta entre Belorado et Obregon. 188,7 kilomètres sont à parcourir pour cette étape propice aux punchers. Le départ réel sera donné à 12h50.

12:46 

LE PARCOURS. De Belorado, dans la province de Burgos, jusqu'au Parc Naturel de Cabarceno à Belorado, dans la banlieue de Santander à quelques pas de l'Atlantique, les coureurs auront affaire à un parcours varié. Après une petite centaine de kilomètres tout plate, trois ascensions vont s'enchaîner sans répit. Le sommet de la dernière, qui est la plus difficile, est placée à 37 kilomètres de l'arrivée. Le final sera ensuite propice aux puncheurs avec notamment un avant-dernier kilomètre trés escarpé. Joaquim Rodriguez (Katusha) et surtout Alejandro Valverde (Movistar) pourraient remporter la victoire aujourd'hui et ainsi gagner de précieuses secondes au général, via les bonifications, sur le maillot rouge Alberto Contador (Tinkoff-Saxo).

Vuelta 2014 - Profil Etape 13