25/08/14 - 12:36
Terminé
Cádiz - Arcos de la Frontera
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape3
avant-match

Cádiz - Arcos de la Frontera

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 25 août 2014 et débute à 12:36. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

Michael Matthews (Orica-Green Edge), qui remporte ainsi son troisième succès d'étape sur une Vuelta, s'est imposé devant Dan Martin (Garmin-Sharp) et Joaquim Rodriguez (Katusha). Attaquant après la flamme rouge, Giampaolo Caruso (Katusha) s'est fait avaler dans les derniers mètres.

 

Le puncher australien, déjà vainqueur d'étape sur le Giro et porteur du maillot rose cette année, fait coup double grâce aux 10 secondes de bonification de sa victoire : il est le nouveau leader de cette Vuelta !

 

Victoire de Michal Matthews (Orica-Green Edge) !!!!

800m

Attaque de Caruso !!!

1,2km

Accélération de la Katusha !! Rodriguez en deuxième position. Contador bouche le trou. Bouhanni y va aussi !

2km

On est au pied du petit talus de l'arrivée ! Giant mène. Contador excellement placé ! Bouhanni vers la 20e position.

5km

Hansen a été repris. La Giant-Shimano de Degenkolb prend les choses en main en compagnie d'Omega-Pharma, qui, en protégeant son leader Rigoberto Uran, en profite pour placer dans les meilleurs conditions son puncher Brambilla pour la victoire d'étape. On rappelle que le final est escarpé avec une bosse finale de 1,5km à 5% suivi d'un replat de 200 mètres pour rejoindre l'arrivée.

8km

Adam Hansen (Lotto-Belisol) poursuit son solo en tête de course alors que la Sky a pris les commandes en tête de peloton. L'écart reste trés faible en faveur de l'Australien. Une dizaine de secondes tout au plus.

10km

GILBERT "N’EST PAS À 100%". Selon Valerio Piva, directeur sportif de la BMC, Philippe Gilbert n'était pas au mieux ce matin avant de prendre le départ. L'arrivée en bosse d'aujourd'hui lui convient pourtant à merveille. "L’étape d’aujourd’hui est parfaite pour Philippe Gilbert. Il y aura des écarts à l’arrivée mais Philippe n’est pas à 100 %. Il a souffert hier de la chaleur et de maux de ventre." S'il a retrouvé ses moyens, le Belge fait figure de favori aujourd'hui. A l'instar de Peter Sagan (Cannondale), apparu néanmoins en difficulté en milieu d'étape, Joaquim Rodriguez (Katusha), Alejandro Valverde (Movistar), John Degenkolb (Giant-Shimano) et Nacer Bouhanni (FDJ.fr).

13km

Attaque d'Adam Hansen (Lotto-Belisol) ! L'Australien qui dispute son 10e grand tour de rang creuse le trou sur un peloton qui mène un rythme tranquille depuis que Mas Bonet s'était fait reprendre. 17 secondes d'avance pour Hansen.

20km

CHUTE à l'avant du peloton ! Le maillot rouge Alejandro Valverde (Movistar) a été pris dedans mais s'est relevé assez rapidement. L'incident s'est produit juste derrière Nacer Bouhanni et semble être la faute d'Adriano Malori (Movistar). En prenant une musette sur le bord de la route, l'Italien n'a pu éviter la chute et a emporté avec lui quelques équipiers dont Castroviejo et Valverde. Plus de peur que de mal semble-t-il, tout le monde est reparti.

25km

FIN DE L'AVENTURE POUR MAS BONET. Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) vient de se faire reprendre par le peloton. L'Espagnol était le dernier rescapé d'une échappée de cinq coureurs.

26km

BOUHANNI SE SENT BIEN. Laurent Mangel (FDJ.fr) est venu se porter en tête du peloton pour assurer le rythme. Le signe que Nacer Bouhanni se sent d'attaque pour remporter une deuxième victoire d'étape sur cette Vuelta.

28km 

ÇA SENT LA FIN POUR MAS BONET. L'écart chute pour le dernier rescapée de l'échappée. Le baroudeur de la Caja Rujal n'a plus que 30 secondes sur le peloton...

34km 

Jérôme Cousin (Europcar), Danilo Wyss (BMC) et Jacques Van Rensburg (MTN Qhubeka) ont été avalés par le peloton dans la descente. Orica revient dangereusement sur Lluis Mas Bonet (Caja Rujal), seul en tête avec 1'27'' d'avance. Le peloton n'a lui pas perdu beaucoup d'unités malgré les derniers kilomètres trés escarpés. Les Bouhanni, Degenkolb et Sagan semblent toujours être de la partie.

38km 

MAS BONET BIEN PARTI POUR ÊTRE LE NOUVEAU MEILLEUR GRIMPEUR. A la photo finish, c'est finalement Danilo Wyss (BMC) qui a pris le dessus sur Jérôme Cousin (Europcar) pour la deuxième palce au sommet du Puerto del Boyar. Résultat, le Français est à égalité de points (10) avec l'Espagnol Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) en tête du classement du meilleur grimpeur. La différence se fera donc sur classement général au temps. Le coureur le mieux placé ce soir sera le nouveau porteur du maillot blanc à pois bleus. Avantage pour l'instant à Mas Bonet qui compte seulement 36'' de retard sur Valverde (grâce aux 12'' de bonifications). Cousin est lui pointé à 2'20'' au général.

45km 

MAS BONET EN A FINI AVEC LES ASCENSCIONS. Le coureur espagnol de la Caja Rujal vient de passer en tête du Puerto del Boyar (3e catégorie) et file désormais dans une longue descente de 15 kilomètres. Il compte encore 2'25'' d'avance sur le peloton, sur le point de reprendre les contre-attaquants. Pour la deuxième place, la sprint a été disputé entre Cousin et Wyss. Mais c'est bien le Français qui semble être passé devant.

46km

35,2km/h de moyenne après quatre heures de course.

47km

CONTADOR NE SEMBLE PAS SI MAL QUE ÇA. Alors que les réseaux sociaux fantasment sur l'éventualité d'un abandon d'Alberto Contador, l'Espagnol, avec un coup de pédale léger, apparaît dans les premières positions du peloton dans la roue d'un équipier. Pas l'attitude d'un coureur à la dérive. A moins que ce ne soit du bluff ?

49km 

ORICA SE RAPPROCHE. Passé en tête du sprint intermédiaire de Grazalema, Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) ne compte plus que 3'15'' d'avance sur le paquet. L'Espagnol de 25 ans est dans la dernière ascension répertoriée du jour : le Puerto del Boyar (3e catégorie, 4,4km à 6,2%).

53km

POINT SUR LA COURSE. Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) compte 1'25'' d'avance sur ses anciens compagnons d'échappée Cousin (Europcar), Wyss (BMC) et Van Rensburg (MTN-Qhubeka). L'Espagnol garde 3'58'' sur le peloton. Orica-Green Edge a repris les choses en main. Jonathan Fumeaux (IAM) a lui été repris.

54km

CONTADOR PROCHE DE L'ABANDON ? Selon la journaliste espagnole d'Eurosport Laura Meseguer, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) serait sur le point d'abandonner. L'Espagnol, qui revient d'une micro-fracture du tibia lors du Tour de France, avait déclaré ce matin souffrir un peu du genou.

58km

PINOT, "PORTEUR D'EAU" SUR CETTE VUELTA. Interrogé sur le rôle de Thibaut Pinot, déjà relégué à 2'51'' au général, dans ce Tour d'Espagne, Frank Pineau, le directeur sportif de la FDJ.fr, a déclaré qu'il était en mode "vélo-plaisir". "C'est notre porteur d'eau, s'amuse presque Pineau. Il le fait avec beaucoup de plaisir. Il vise vraiment une victoire d'étape".

62,5 km

Auteur d'un joli numéro, Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) passe en tête de l'Alto del Calmino (3e catégorie). Cousin (Europcar) vient chercher les deux points de la deuxième place et reste leader virtuel du classement du meilleur grimpeur avec 8 points. Mas Bonet en compte lui six alors qu'il reste encore une ascension de 3e catégorie.

67km

L'accélération de Mas Bonet (Caja Rujal), toujours seul en tête, se matérialise par une augmentation conséquente de son avance sur le peloton. La Movistar d'Alejandro Valverde assure désormais le rythme. L'écart est remonté à 4'18''. Les contre-attaquants (Cousin, Wyss et Rensburg) sont déjà relégués à près d'une minute.

70km

Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) vient de s'isoler en tête de course. L'Espagnol, qui vient de passer en tête du sprint intermédiaire de Benaocaz, a fait le trou sur D. Wyss (BMC), Van Rensburg (MTN-Qhubeka) et Cousin (Europcar). Fumeaux (IAM) a lui lâché prise.

71km

La chaleur et le train d'Orica-Green Edge éprouvent les organismes de certains. Candidat à la victoire d'étape, Peter Sagan (Cannondale) ne semble pas au mieux en queue de peloton.

75km

Après trois heures de course la moyenne n'atteint pas des sommets (35,2km/h). Le peloton mené par Orica se rapproche à 2'30'' de l'échappée. Les maillots sont grands ouverts, la chaleur semble vraiment accablante sur les routes andalouses.

80km 

L'avance ne cesse de décroître pour les cinq échappés : 2'48'' désormais. Les chances d'aller au bout apparaissent trés minces. On attaque la troisième ascension du jour : l'Alto del Camino (3e catégorie). C'est long (13km à 4%) et ça culmine à 900 mètres d'altitude.

95km

COUSIN MEILLEUR GRIMPEUR VIRTUEL. Comme lors de la première ascension, Jérôme Cousin (Europcar) est passé en tête au sommet de l'Alto Alcornocales (3e catégorie). Avec six points au classement du meilleur grimpeur, le Français en est le nouveau leader virtuel. Wyss (BMC) et Mas Bonet (Caja Rujal) sont passés en 2e et 3e positions. Le peloton est passé accuse 3'55'' de retard.

95km

FROOME S'ATTEND À UNE PREMIÈRE EXPLICATION AUJOURD'HUI : Après avoir perdu 27 secondes samedi lors du chrono par équipes, Chris Froome (Sky), qui a repris la compétition à l'occasion de cette Vuelta après son abandon sur le Tour, s'est dit trés satisfait de sa condition physique après la deuxième d'étape d'hier : ”Ça va être un final intéressant. Le positionnement sera important. Il y a un pont étroit à deux kilomètres de l’arrivée, et après un gros raidard. Il pourrait y avoir des surprises aujourd’hui. On sera attentif. Je me suis senti très bien hier. Mon équipe était aux avant-postes en cas de bordure. Je suis content de voir ça à nouveau."

Chris Froome, Vuelta 2014
97km

CONTADOR RETROUVE DES SENSATIONS... MAIS SOUFFRE ENCORE DU GENOU. Apparu en forme lors du contre-la-montre par équipes, Alberto Contador (34e à 19'' de Valverde) s'est dit rassuré par sa condition, malgré quelques douleurs au genou : "J’ai été surpris de me sentir aussi bien pendant le contre-la-montre par equipes, même si j’ai un peu souffert du genou. Ce n’était pas si méchant mais ça m’a peut être pénalisé samedi. Aujourd’hui c’est une étape compliquée, particulièrement dans les trois derniers kilomètres avec un pont à l’entrée d’Arcos."

101 km 

Plus que 3'47'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui doivent encore enchaîner trois ascensions dans les quarante prochains kilomètres.

104 km

Jérôme Cousin (Europcar) est passé en tête au sommet du Puerto de Galis (3e catégorie). En devançant l'Espagnol Mas Bonet (Caja Rujal) et le Suisse Wyss (BMC), le Français marque trois points au classement du meilleur grimpeur dont il est désormais co-leader avec Nathan Haas (Garmin-Sharp).

110km

PINEAU : "IMPOSSIBLE DE ROULER POUR BOUHANNI". Avant le départ de l'étape, le directeur sportif de la FDJ.fr Franck Pineau se déclarait prudent sur les chances de victoire de Nacer Bouhanni. Son équipe de ne devrait pas prendre les choses en main. "Il est impossible de rouler pour Nacer Bouhanni après ce que lui et ses coéquipiers ont fait hier. S'il passe au sommet de la dernière ascension avec moins de 1'30'' de retard, nous roulerons pour revenir sur la tête de course. Autrement, nous ne roulerons pas."

115km

COMPOSITION DU GROUPE DE TÊTE : Jérôme Cousin (Europcar), Danilo Wyss (BMC), Jonathan Fumeaux (IAM), Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) et Jacques Van Rensburg (MTN-Qhubeka). Plus que 4'30'' pour les cinq hommes de tête. qui abordent la première des quatre ascensions répertoriées du jour.

116 km 

LLUIS MAS BONET. Seul Espagnol présent dans cette échappée, Lluis Mas Bonet dispute son premier grand tour. A 25 ans, il a pris cette année la 6e place du Tour d'Azerbaïdjan. Passé pro en 2009, le coureur de la Caja Rujal a quitté l'équipe Burgos l'hiver dernier.

126km 

LE TRAVAIL D'ORICA PAYE. De 8'05'', l'écart est descendu à 6'10'' sous l'impulsion des coureurs d'Orica-Green Edge. Les cinq hommes de tête s'approchent de la première ascension du jour : le Puerto de Gallis (3e catégorie, km86).

135 km 

JONATHAN FUMEAUX. Dépourvue de véritable leader au général et avec une arrivée qui s'annonce trop compliquée pour le sprinter Matteo Pelucchi, l'équipe IAM Cycling joue la carte de l'offensive aujourd'hui. Jonathan Fumeaux, 26 ans, a donc pris les devant dans cette échappée. Vainqueur d'une étape du Tour d'Alsace en 2012, le Suisse a abordé son premier grand tour en bonne condition. Il s'était classé 5e lors de la première étape du Tour de Burgos.

138 km 

ON ROULE POUR MATTHEWS. Le tempo modéré de la Movistar ne convient plus à certains. Alors que l'écart culmine à 8'05'', Orica Green-Edge vient de prendre les rênes du peloton. Les Australiens roulent pour Michael Matthews, porteur du maillot rose et vainqueur d'étape sur le dernier Giro. 8e du général, le natif de Canberra, 23 ans, a le profil pour l'emporter aujourd'hui. A l'aise en bosse et doté d'une belle pointe de vitesse, il pourrait même prendre le maillot de leader en cas de victoire et si Valverde ne termine pas dans le top3.

Michael Matthews avec le maillot rose de leader sur le Giro 2014
146 km 

COUSIN, LE RETOUR DU MOUSTACHU. Remarquable par sa moustache lors du Tour 2013, Jérôme Cousin, qui l'a depuis rasé, dispute sur cette Vuelta son deuxième grand tour. Le natif de Sébastien-sur-Loire près de Nantes est un baroudeur affirmé. A l'image du prix de la combativité qu'il avait décroché lors de la 10e étape du Tour l'an passé. Formé sur la piste, le coureur de 25 ans a déjà goûté à la victoire chez les pros. Vainqueur du Tour de Normandie en 2012, Cousin a terminé deuxième de l'Étoile de Bessèges l'an passé, avec à la clé un succès lors de la deuxième étape.

2013 Tour de France Etape 10 Jérôme Cousin
157km 

6'43'' d'avance pour les hommes de tête qui évoluent à une moyenne de 35,7km/h. On n'est pas pressé d'arriver semble-t-il alors que la première ascension du jour est encore à une quarantaine de kilomètres.

173 km 

VAN RENSBURG, LE RÉCIDIVISTE. Déjà à l'attaque hier - il avait été le dernier repris à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée -, le Sud-africain a remis le couvert aujourd'hui. Bon grimpeur, il pourrait nous refaire un numéro aujourd'hui avec les quatre ascensions prévues en milieu d'étape, avec le maillot de meilleur grimpeur dans le viseur. Agé de 26 ans, Van Rensburg dispute son premier grand tour. Vainqueur d'épreuves de seconde zone (Tour d'Érythrée en 2012 et Mzansi Tour cette année), il s'était distingué l'an passé sur le Tour du Trentin où il avait pris la 7e place de la première étape. Cette saison, sa sixième place au Tour de Langkawi reste son principal fait d'arme.

176 km 

L'ÉCART SE STABILISE. Après être montée rapidement, l'avance des échappés est en train de stagner. Les cinq hommes de tête possèdent 5'34'' de marge sur le peloton. A noter que la moyenne depuis le départ est extrêmement lente (33,8km/h).

183 km

WYSS MAILLOT ROUGE VIRTUEL. Au classement général, Danilo Wyss (BMC), 29 ans, est l'homme le mieux classé parmi les échappées. Le Suisse est 45e à 21'' d'Alejandro Valverde. Cantonné à un rôle d'équipier et rôdé au Tour d'Italie - il a disputé les cinq dernières éditions - le 5e des championnats du monde espoirs en 2007 est sur les routes du Tour d'Espagne pour la deuxième fois. Sa seule victoire depuis son premier contrat professionnel en 2008 avec la BMC reste une étape sur le Tour de Beauce (2009). Voici la position au général des autres échappés, qui eux disputent leur première Vuelta : Van Rensburg (50e à 25'', MTN-Qhubeka), Mas Bonet (104e à 48'', Caja Rujal), Fumeaux (137e à 1'08'', IAM) et Cousin (186e à 2'20'', Europcar). Ils possèdent désormais 4'27'' d'avance.

187 km

Après onze kilomètres de course, on trouve cinq coureurs à l'avant. Le Français Jérôme Cousin (Europcar) est en compagnie des Suisses Danilo Wyss (BMC) et Jonathan Fumeaux (IAM), de l'Espagnol Lluis Mas Bonet (Caja Rujal) et du Sud-africain Jacques Van Rensburg (MTN-Qhubeka). Ça semble être la bonne échappée du jour puisqu'elle possède déjà deux minutes d'avance.

13:07

C'EST PARTI pour cette 3e étape ! 197,8 kilomètres sont à parcourir pour les 198 coureurs du peloton de cette Vuelta.

13:04

ILS ONT DIT. Leader de la Vuelta à l'issue de la deuxième étape à la faveur des places cumulées, Alejandro Valverde (Movistar) n'a pas affirmé vouloir défendre à tout prix son maillot rouge. Il pourrait même le laisser filer aujourd'hui : "C’est toujours excitant d’avoir le maillot de leader. Mais lundi, il y a une petite bosse dans le finale. Il faudra voir si on roule pour l’étape ou si nous laissons filer le maillot. Je n’ai pris le maillot rouge que parce que je suis resté dans les premières positions pour éviter des cassures. Mais j’aurais préféré que d’un mes équipiers prennent ce maillot rouge. Maintenant, je ne vais pas me focaliser sur les bonifications. J’adore gagner, et si je remporte une étape, les bonifications viendront d’elles-mêmes."

Alejandro Valverde.
12:51

GARE AU COUP DE CHAUD. Comme depuis le départ de cette Vuelta samedi, la chaleur et le beau temps sont au rendez-vous en Andalousie. Si les températures restent honnêtes à Cadix au bord de l'Atlantique (30°C), elles devraient être quasi-caniculaires à l'arrivée à Arcos De La Frontera (35°C). Les coups de chaud pourraient se payer cash avec ce parcours jonché d'ascensions et cette arrivée en côte.

12:45

Le départ fictif a été donné. Les 198 coureurs présents samedi au départ sont toujours en lice ce lundi. Après un défilé d'une vingtaine de kilomètres dans les rues de Cadix, la 3e étape doit être lancée à 12h48

Le départ de la 3e étape de la Vuelta 2014 s'est effectué depuis le porte-avions de Juan Carlos I
12:42

Leader de cette Vuelta, le maillot rouge Alejandro Valverde (Movistar) a eu le privilège de monter dans un avion de chasse. A l'instar de son coéquiper Nairo Quintana. Avec l'arrivée en bosse à Arcos de la Frontera, les hostilités commenceront-elle dès aujourd'hui entre les deux hommes ?

12:27

Certaines équipes en profitent pour poser avec des avions de chasse. A l'image d'AG2R La Mondiale.

12:22

Les organisateurs de la Vuelta ont vu les choses en grand et avec originalité pour cette 3e étape. Le départ fictif se fera depuis... un porte-avions ! Il s'agit du Juan Carlos I, appartenant à la marine espagnole.

 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct cette troisième étape du Tour d'Espagne. 197,8 kilomètres sont proposés ce lundi au peloton entre Cadix et Arcos De La Frontera. Le départ fictif sera donné à 12h10, et le réel à 12h36.

 

LE PARCOURS. Cette troisième étape propose la première arrivée en bosse de cette Vuelta mais il faudra auparavant déjà avoir grimpé quatre troisième catégorie : le Puerto de Galis (km 82,5), l'Alto Alcomocales (km 95), l'Alto del Camino (km 127,6) et le Puerto del Boyar (km 143,6). Des ascensions pas forcément très compliquées, loin de l'arrivée, mais qui joueront lors des deux derniers kilomètres en bosse (1,5km à 5%, faux-plat montant avant, descendant après).

Profil Etape 3 Vuelta 2014
 

LES FAVORIS. Difficile de trouver un véritable favori sur une étape au profil si particulier. Une arrivée en bosse ? Ca convient surtout à Joaquim Rodriguez (Katusha). Sauf que les pourcentages n'y sont pas monstrueux (guère plus de 5%). Valverde ou Gilbert ? La fin de l'étape est même en légère descente. Un sprinteur-puncheur comme Matthews ou Degenkolb ? A moins que Bouhanni ne confirme sa performance de Fayolle sur la Route du Sud (troisième au sprint au sommet d'une première catégorie derrière Valverde ! ). Avec pas mal d'ascensions, les baroudeurs poirraient eux aussi avoir leur chance. mais un final spectaculaire entre chasseurs de classiques (Gilbert, Rodriguez et valverde) est le scénario le plus probable.

Joaquim Rodriguez (Katusha) suit l'accélération d'Alejandro Valverde (Movistar) sur la Vuelta 2013
 

Sur la Vuelta, le maillot blanc ne récompense pas le meilleur jeune mais le classement du combiné. Pour cela, il convient d'additionner les places de chaque coureur dans chaque classement (général, montagne, sprint). Et, à ce jeu-là, c'est le jeune (21 ans) Valerio Conti (Lampre-Merida) qui s'en sort le mieux. Il faut dire qu'avec seulement trois coureurs classés au classement de la montagne, la concurrence est jusque-là plutôt mince.

 

Le premier porteur du maillot blanc à pois bleu est Nathan Haas (Garmin-Sharp). L'Australien est passé en tête ce dimanche de l'Alto del Cabrito, seule difficulté escaladée par le pelotonj pour le moment. Il comptabilise 3 points, un de plus que Kristian Sbaragli (MTN) et deux de plus que Valerio Conti (Lampre-Merida). Mais, avec quatre cols de troisième catégorie au programme ce lundi, Nathan Haas pourrait bien perdre son maillot.

 

Au classement du sprint, les premiers points étaient donnés ce dimanche. Victorieux de l'étape, Nacer Bouhanni (FDJ.fr) prend logiquement la tête du classement avec 25 points, devant John Degenkolb (Giant-Shimano, 20 pts) et Roberto Ferrari (Lampre-Merida, 16 pts).

 

Au général, le nouveau leader s'appelle donc Alejandro Valverde (Movistar). Le Murcien, classé dans le même temps que Nairo Quintana, Andrey Amador, Jonathan Castroviejo, Imanol Erviti et Gorka Izagirre, devance ses cinq équipiers au cumul des places d'honneurs. Cependant, en raison des bonifications offertes à l'arrivée aux trois premiers (10'', 6'', 4''), 17 coureurs peuvent s'emparer du maillot rouge à Arcos De La Frontera.

Alejandro Valverde (Movistar), maillot rouge de la Vuelta 2014 après deux étapes
 

La deuxième étape : Dimanche, la première étape en ligne de cette Vuelta a été dominée par Nacer Bouhanni (FDJ.fr). Le Français s'est imposé avec facilité au sprint devant John Degenkolb (Giant-Shimano) et Roberto Ferrari (Lampre-Merida). Alejandro Valverde (Movistar) a récupéré le maillot rouge de leader à son équipier Jonathan Castroviejo.