10/09/14 - 12:54
Terminé
Ortigueira - A Coruña
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape17
avant-match

Ortigueira - A Coruña

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 10 septembre 2014 et débute à 12:54. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

C'est fini pour aujourd'hui, on se retrouve demain pour la 18e étape. 157 kilomètres seront à parcourir entre A Estrada et la montée finale de Monte Castrove (2e catégorie), quii sera gravi à deux reprises. Une étape tracée pour les punchers que pourrait s'arroger Alejandro Valverde (Movistar) ou Joaquim Rodriguez (Katusha). Bonne soirée et à demain !

Vuelta 2014 - Profil Etape 18
17:31

Arrivé dans le premier peloton, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) conserve son maillot rouge de leader. Aucun ténor n'a été piégé.

 

Le sprinter allemand s'est imposé de justesse devant Michael Matthews (Orica-Green Edge) et Fabian Cancellara (Trek). C'est la quatrième victoire d'étape sur cette Vuelta pour Degenkolb, qui conforte au passage son maillot vert du classement par points.

17:26

Victoire de John Degenkolb (Giant-Shimano) !

1,0km

L'échappée est reprise ! Place au sprint !

2km 

Il y a une cassure autour de la 40e position dans le peloton ! Le trio de tête est sur le point d'être avalé.

4km 

La Sky a pris les commandes. Froome est en deuxième position et Contador est également excellement placé ! On est en bord de mer, le vent est de côté. Attention aux cassures ! L'écart n'est plus que de 17 secondes en faveur de Jungels, Favilli et Dennis.

5km

BARGUIL FAIT LE TRAVAIL ! En manque de main d'oeuvre, la Giant-Shimano fait rouler son leader au classement général pour tenter de combler le retard du peloton. On vient d'entrer sur un secteur pavé, et Barguil fait un travail considérable ! Le peloton est proche de casser.

6,0km

Ça n'arrête pas de descendre et de monter dans ce final. Dennis (BMC), Favilli (Lampre) et Jungels (Trek) semblent buter dans un nouveau talus. Levarlet (Cofidis) puis Le Bon (FDJ.fr) viennet d'être repris par le peloton, pointé encore à 39 secondes du trio de tête !

9km

ATTAQUE de Guillaume Levarlet (Cofidis) et Johan Le Bon (FDJ.fr) ! Les deux Franàais profitent d'un petit raidillon pour sortir d'un peloton où ce sont désomais les équipes des leaders au général qui pointent leur nez.

10km 

TEKLEHAIMANOT SAUTE. C'est fini pour le coureur érythréen de l'équipe MTN-Qhubeka. Une nouvelle accélération de Bob Jungels (Trek) lui a été fatale.

11km

L'ÉCART PASSE SOUS LA MINUTE. Plus que 59 secondes d'avance pour un quatuor de tête assez hétéogène. Jungels et Dennis apparaissent bien plus costauds que Teklehaimanot et Favilli.

15km

Crevaison pour Daniele Bennati (Tinkoff-Saxo). Le capitaine de route d'Alberto Contador va avoir du mal à faire son retour au sein d'un peloton pointé à 1'17'' de l'échappée à 15 kilomètres de la ligne.

15,5km

JUNGELS RELANCE. A la faveur d'un faux-plat montant, Bob Jungels a placé un petit coup d'accélérateur pour relancer l'allure dans l'échappée. Teklehaimanot fait l'élastique mais tient toujours. Le peloton est à 1'25''.

18km 

1'44'' de retard pour le peloton au passage du deuxième sprint intermédiaire. Ça s'annonce serré jusqu'au bout...

20km 

LE BRAS DE FER CONTINUE. Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Elia Favilli (Lampre), (Caja Rural), Bob Jungels (Trek) et Rohan Dennis (BMC) ne s'avouent toujours pas vaincus en tête de course. Alors qu'on a franchi la banderole des vingt derniers kilomètres, les quatre hommes de tête comptent encore 2'15'' d'avance ! Et s'ils allaient au bout ? Derrière, Giant-Shimano, Orica-Green Edge et OPQS collaborent depuis de nombreux kilomètres sans pour autant être très efficaces. La fatigue commence à se faire sentir à quelques jours de la fin de la Vuelta.

23km 

LLUIS MAS BONET REPRIS PAR LE PELOTON. Lâché par l'échappée, l'ancien porteur du maillot de meilleur grimpeur est déjà rejoint par le peloton.

28km 

ÇA EXPLOSE À L'AVANT. A la faveur d'un petit raidillon, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) a lâché prise au sein de l'échappée. Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka) aussi, mais l'Érythréen vient de faire la jonction. Ils ne sont donc plus que quatre à l'avant. Le peloton est pointé à 2'25''.

38km

L'ÉCHAPPÉE RÉSISTE BIEN. Malgré le travail des équipes de sprinters, l'échappée des cinq compte toujours plus de trois minutes d'avance. Il est vrai qu'avec Jungels (Trek) et Dennis (BMC) à l'avant, le groupe de tête est composé de solides rouleurs. De plus, la route ne cesse de monter et de descendre depuis quelques kilomètres. Ce qui n'est pas pour défavoriser une échappée.

40km

HUTAROVITCH A BESOIN DE GAGNER. Entré seulement une fois dans le top 10 d'une étape sur cette Vuelta - septième à San Fernando - Yauheni Hutarovitch (AG2R La Mondiale) joue peut-être son avenir lors de cette 17e étape, la dernière favorable aux sprinters. "J'ai besoin de gagner pour décrocher mon contrat pour l'an prochain, lâchait ce matin le champion de Biélorussie. Je n'ai toujours pas eu de nouvelles de mon manager Vincent Lavenu. Je suis en contact avec d'autres équipes mais on en est seulement au stade des discussions." Arrivé en 2013 dans l'équipe chambérienne, Hutarovitch, 30 ans, n'a gagné que trois fois cette année, dont une victoire d'étape en World Tour sur le Tour de Pologne.

47km

"RIEN DE BIEN MÉCHANT" POUR BARGUIL. Le directeur sportif de la Giant-Shimano a donné des nouvelles rassurantes de Warren Barguil, victime d'une chute en début d'étape : "Il a fait une petite chute en remontant la file des voitures, explique-t-il au micro d'Eurosport. Mais ce n'est rien de bien méchant." Le grimpeur français occupe la 9e place du général à 8'37'' du maillot rouge Alberto Contador.

 

Pendant ce temps-là, Michal Kwiatkowski (OPQS) s'est imposé à Bristol lors de la 4e étape du Tour de Grande-Bretagne. Le Polonais est le nouveau leader du classement général.

52km 

ORICA-GREEN EDGE ROULE AUSSI. L'équipe australienne collabore désormais avec Giant-Shimano et OPQS en tête de peloton. Les formations des sprinters sont bien décidés à ne laisser aucune chance à l'échappée des cinq. Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Elia Favilli (Lampre), Lluis Mas Bonet (Caja Rural), Bob Jungels (Trek) et Rohan Dennis (BMC) comptent toujours 3'30'' d'avance.

65km 

OPQS DONNE UN COUP DE MAIN. Sur le chemin de la grande forme, Tom Boonen (Omega Pharma - Quick Step) vient de placer quelques équipiers à l'avant du peloton. Deuxième derrière Degenkolb lors de la 12e étape, le Belge veut croire à la victoire aujourd'hui. Le final, qui comprend un petit secteur pavé à trois kilomètres de l'arrivée et sera exposé au vent de côté, pourrait lui être favorable.

Tom Boonen, 2014
71km 

QUI POUR BATTRE DEGENKOLB ? L'échappée étant parfaitement contrôlé par la Giant-Shimano - 3'52'' d'écart désormais - on semble se diriger tout droit vers un sprint massif. Avec les retraits de Nacer Bouhanni (FDJ.fr), Matteo Pelucchi (IAM), Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) et Peter Sagan (Cannondale), les rivaux potentiels de John Degenkolb, triple vainqueur d'étape et porteur du maillot vert, ne sont plus très nombreux sur cette Vuelta. Les clients les plus sérieux semblent être Michael Matthews (Orica-Green Edge), Yauheni Hutarovitch (AG2R La Mondiale), Andrea Guardini (Astana), Roberto Ferrari (Lampre) ou Tom Boonen (OPQS). Du côté des outsiders, citons également Yannick Martinez (Europcar), en forme et bluffant lors de l'étape de la Farrapona, Gerard Ciolek (MTN Qhubeka), mais aussi Geoffrey Soupe (FDJ.fr), qui pourrait tenter sa chance en l'absence de Bouhanni.

 

FAVILLI, PREMIÈRE VUELTA. Passé pro en 2011, Elia Favilli a rejoint les rangs de la Lampre l'an passé. Troisième des championnats du monde juniors 2010, l'Italien de 25 ans est toujours à la recherche de sa première victoire chez les pros. S'il a déjà pris part aux Tour de France (2013) et d'Italie (2011,2012), il découvre pour la première fois la Vuelta.

86km

3'38'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui évoluent à 40,6km/h de moyenne depuis le départ de l'étape.

 

PAS DE FRACTURE POUR MONDORY. Contraint à l'abandon sur chute dimanche lors de l'étape des Lacs de Cavadonga, Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) a passé des examens hier à Avranches. Le scanner n'a révélé aucune fracture mais le coureur de 31 ans, pré-sélectionné pour les Mondiaux de Ponferrada, devrait subir d'autres examens pour vérifier l'état de ses fibres musculaires.

100km

CLARKE :"PLUS DUR QUE SUR LE PAPIER". Ce matin, l'Australien Simon Clarke (Orica-Green Edge) ne s'attendait pas à une ballade de santé pour cette 17e étape. "L'étape est bien plus dure que ce qu'elle en a l'air sur le papier. Il y a un passage pavé à trois kilomètres de la ligne. C'est une rampe parfaite pour Gilbert (BMC) pour anticiper une arrivée massive. C'est au bord de la mer, et le final va dépendre de la force du vent. Si Gilbert n'attaque pas, quelqu'un d'autre le fera !" Pour l'instant, les Orica-Green Edge ne roulent pas dans le peloton, mais ils pourraient le faire dans le final pour aider Giant-Shimano à contrôler la course. L'équipe australienne pourra miser sur son sprinter Michael Matthews, déjà vainqueur d'une étape sur cette Vuelta.

 

MAS BONET, BAROUDEUR DE SERVICE. Habitué des échappées sur cette Vuelta, Lluis Mas Bonet (Caja Rural) se retrouve une nouvelle fois à l'avant aujourd'hui. L'Espagnol de 25 ans n'a certes pas remporté d'étape mais peut déjà considérer son premier grand tour comme une réussite : il a porté le maillot de meilleur grimpeur de la 3e à la 13e étape.

110km 

DENNIS EN TÊTE DU SPRINT INTERMÉDIAIRE. Rohan Dennis (BMC) a remporté le sprint intermédiaire (km78) de Pontedeume. L'Australien a devancé l'Italien Elia Favilli (Lampre) et le Luxembourgeois Bob Jungels (Trek). Le peloton accuse toujours 2'40'' de retard.

 

ROHAN DENNIS, COUREUR COMPLET EN DEVENIR. On continue la présentation des coureurs présents à l'avant avec Rohan Dennis (BMC). Formé à la piste, comme beaucoup de ses compatriotes, l'Australien de 24 ans s'est fait du contre-la-montre une spécialité. Il a d'ailleurs été sacré vice-champion des Jeux du Commonwealth cet été. Mais Dennis sait aussi grimper. Porteur du maillot jaune sur le Dauphiné 2013 - suite à un contre-la-montre - le natif d'Ashford avait plutôt bien limité la casse en montagne pour décrocher la 8e place finale. Son profil de coureur complet pourrait trés bien s'accomoder aux courses par étapes. Transféré de la Garmin à la BMC cet été, Dennis dispute sur cette Vuelta son deuxième grand tour, où il a pour rôle de protéger Samuel Sanchez. Prendre l'échappée aujourd'hui n'est pas une mauvaise répétition en vue du chrono dominical de Saint-Jacques de Compostellle dont il s'est fait un objectif.

118km 

La situation n'évolue guère dans cette 17e étape. Le peloton contrôle toujours les cinq hommes de tête dont l'avance est désormais descendu à 2'30''.

 

JUNGELS, TALENT BRUT. Plutôt discret sur cette Vuelta - où il a tout de même pris la 13e place du chrono de Borja - Bob Jungels (Trek), 21 ans, n'en est pas moins un des plus grands talents du peloton. Trés polyvalent, le champion du Luxembourg 2013 a déjà fait parler de lui en contre-la-montre. Champion du monde juniors 2010 de la discipline, il avait brillé sur le prologue du Dauphiné cette année en prenant la 3e place derrière Chris Froome et Alberto Contador. Capable de passer la moyenne montagne, Jungels avait montré son tempérament offensif en s'échappant à de multiples reprises sur le Tour du Pays Basque. Cette Vuelta est son premier grand tour.

133km

L'écart s'est stabilisé à trois minutes pour le groupe des cinq dont voici à nouveau la composition : Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Elia Favilli (Lampre), Lluis Mas Bonet (Caja Rural), Bob Jungels (Trek) et Rohan Dennis (BMC).

136km 

TEKLEHAIMANOT, LE MIEUX PLACÉ. Bien que non-dangereux au général, Daniel Teklehaimanot, 25 ans, est l'homme le mieux classé parmi les échappés (53e à 1h32'14''). Formé au Centre mondial du cyclisme, il avait surpris son monde en prenant la 6e place du Tour de l'Avenir en 2009. En 2012, année de son passage chez les pros avec Orica-Green Edge, il devient le premier Éyrthréen à participer à un grand tour sur la Vuelta. En rejoignant l'équipe africaine de MTN Qhubeka cette année, Teklehaimanot a retrouvé un leader et espére ainsi véritablement lancer une carrière qu'on pensait prometteuse.

150km

GIANT-SHIMANO CONTRÔLE. Les équipiers de John Degenkolb (Giant-Shimano) ont déjà pris les commandes en tête de peloton. Le sprinter allemand, maillot vert et triple vainqueur d'étape sur cette Vuelta, est le grandissime favori aujourd'hui. Pas sûr que l'écart grandisse beaucoup en faveur des cinq hommes de tête. Ils possèdent désormais 3'00'' d'avance.

155km

MILLAR COURT AVEC DEUX DOIGTS CASSÉS. Sa chute de dimanche a laissé des traces à David Millar (Garmin-Sharp). L'Écossais de 37 ans s'est fracturé deux doigts mais se refuse à abandonner. "Ça guérit assez rapidement donc je continue la Vuelta parce que je suis en forme et que je veux faire les Championnats du monde." a-t-il déclaré sur le site internet du Tour d'Espagne.

156km

1'55'' d'avance pour Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Favilli (Lampre), Mas Bonet (Caja Rural), Jungels (Trek) et Dennis (BMC). Ces cinq-là sont bien partis pour constituer l'échappée du jour.

164km

BARGUIL REVIENT DANS LE PELOTON. 9e du général ce matin, le grimpeur français de la Giant-Shimano a pu repartir suite à sa chute. Il a désormais réintégré le peloton. Mais dans quel état ?

165km

CHUTE DE WARREN BARGUIL !

166km 

JONCTION À L'AVANT. Le trio de poursuivants est revenu sur le duo de tête. Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Elia Favilli (Lampre), Lluis Mas Bonet (Caja Rural), Bob Jungels (Trek) et Rohan Dennis (BMC) comptent une mintue d'avance sur le peloton.

168km 

ÇA BATAILLE TOUJOURS. Castroviejo, Bilbao et Mangel ont été repris. On trouve désormais à l'avant un duo - Bob Jungels (Trek) et Rohan Dennis (BMC - qui compte 9'' d'avance sur un trio composé de Daniel Teklehaimanot (MTN Qhubeka), Elia Favilli (Lampre) et Lluis Mas Bonet (Caja Rural). Le peloton est à une cinquantaine de secondes.

180km

TROIS COUREURS PRENNENT LES DEVANTS. Jonathan Castroviejo (Movistar), Peio Bilbao (Caja Rural) et Laurent Mangel (FDJ.fr) ont réussi à s'extirper d'un peloton secoué par de nombreuses attaques depuis le départ. Ces trois hommes comptent une dizaine de secondes d'avance.

 

KANGERT JETTE LUI AUSSI L'ÉPONGE. L'Estonien Tanel Kangert (Astana), équipier de Fabio Aru, est le quatrième coureur à ne pas avoir pris le départ de la 17e étape. Ils ne sont plus que 169 dans le peloton de cette Vuelta.

190,7 km

C'EST PARTI pour la 17e étape ! Le départ réel vient d'être donné.

12:56 

UNE MINUTE DE SILENCE AU DÉPART FICTIF. Le peloton, qui défile actuellement dans les rues d'Ortigueira, a observé une minute de silence en hommage au membre de la Guardia Civil décédé lors de la 16e étape lundi.

12:54

3 NON-PARTANTS DONT URAN. Souffrant des bronches, Rigoberto Uran (OPQS), tout comme Christian Knees (Sky) et Haimar Zubielda (Trek), ne prendra pas le départ de la 17e étape. Son état de santé ne s'est pas amélioré malgré la journée de repos d'hier. "On ne peut pas courir dans ces conditions, déplore sur le site internet de son équipe le Colombien, relégué lundi soir à la 16e place du général après avoir connu une journée galère. Je suis trés déçu mais c'est vraiment la décision la plus sage." Le dauphin de Nairo Quintana sur le Giro se rendra en Belgique en début de semaine prochaine pour passer des examens approfondis. Il espère pouvoir récupèrer rapidement en vue des Championnats du monde de Ponferrada (21-28 septembre).

 

Bienvenue pour suivre en direct la 17e étape du Tour d'Espagne. Après la journée de repos, 190,7 kilomètres seront à parcourir ce mercredi entre Ortigueira et La Corogne. Le départ réel est prévu pour 12h54.

 

LE PARCOURS. Les sprinters voient dans cette 17e étape une dernière occasion pour s'exprimer. Aucune difficulté n'est répertoriée au classement du meilleur grimpeur et les quelques talus présents dans le final vers la Corogne ne devraient pas perturber le train de l'équipe Giant-Shimano. Avec l'abandon de Nacer Bouhanni (FDJ.fr), John Degenkolb est l'ultra-favori du jour. A moins qu'une échappée conséquente ne soit impossible à contrôler.

Vuelta 2014 - Profil Etape 17
 

Avec 1'36'' d'avance sur son premier pousuivant, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) est un solide leader au classement général.

Top 3 : 1. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) 2. Alejandro Valverde +1'36'' (Movistar) 3. Chris Froome +1'39'' (Sky)

 

A cinq jours de l'arrivée, John Degenkolb (Giant-Shimano) est toujours leader au classement par points. Avec seulement une arrivée favorable aux sprinters contre deux pour les grimpeurs, l'Allemand n'aura pas tâche facile pour conserver son maillot vert.

Top 3 : 1. John Degenkolb (Giant-Shimano, 124 points) 2. Alejandro Valverde (114 points) 3. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 108 points)

 

Auteur d'une véritable moisson lundi - il a engrangé 27 points - Luis Leon Sanchez (Caja Rural) a récupéré le leadership au classement du meilleur grimpeur au détriment d'Alejandro Valverde (Movistar). Le futur pensionnaire d'Astana est trés bien parti pour le garder jusqu'au bout.

Top 3 : 1. Luis Leon Sanchez (Caja Rural, 53 points) 2. Alejandro Valverde (Movistar, 30 points) 3. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 23 points).

 

Alejandro Valverde (Movistar) reste toutefois leader du classement du combiné - qui fait l'addition des places du classement général, par points et du meilleur grimpeur - et portera ainsi le maillot blanc mercredi.

Top 3 : 1. Alejandro Valverde (Movistar, 6 points) 2. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 7 points) 3. Christopher Froome (Sky, 17 points)

 

Au classement par équipes, la Katusha a fait le trou et devrait l'emporter dimanche prochain à Saint-Jacques de Compostelle.

Top 3 : 1. Katusha 2. Movistar +14'34'' 3. Tinkoff-Saxo +31'08''