12/09/14 - 13:16
Terminé
Salvaterra de Miño - Cangas
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape19
avant-match

Salvaterra de Miño - Cangas

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 12 septembre 2014 et débute à 13:16. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

On se retrouve demain pour suivre l'avant-dernière étape de la Vuelta. Cette 20e étape sera le dernier grand rendez-vous en haute-montagne avec l'arrivée au sommet du Puerto de Ancares (hors-catégorie). Alberto Contador et Chris Froome s'y expliqueront pour la victoire finale. Bonne soirée et à demain !

Vuelta 2014 - Profil Etape 20
 

Pas de changement au classement général, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) conserve le maillot rouge.

 

Cinq secondes derrière, John Degenkolb (Giant-Shimano) règle le peloton pour prendre la deuxième place devant Filippo Pozzato (Lampre), Yannick Martinez (Europcar) et Michael Matthews (Orica-Green Edge). Geoffrey Soupe (FDJ.fr) et Romain Hardy (Cofidis) sont 6e et 9e.

17:31

Victoire d'Adam Hansen (Lotto-Belisol) !!!

1,0km

C'est tout bon pour Hansen !!!! Le peloton est trop désorganisé pour revenir et l'écart est de douze secondes sous la flamme rouge !!

2km

Ça se regarde dans le peloton !!! Degenkolb n'a plus personne pour rouler. Le peloton n'est plus composé qu'une cinquantaine d'hommes.

3km

7'' d'avance pour Hansen (Lotto-Belisol). Il va falloir aller le chercher alors qu'on est désormais dans un faux-plat descendant !

4km

Navarro (Cofidis) sort à son tour ! Mais l'Espagnol se fait reprendre. Hansen est toujours devant.

4,5km

Adam Hansen (Lotto-Belisol) s'échappe ! Derrière un Orica-Green Edge assure la chasse dans le peloton.

5,3km

C'est fini pour Lutsenko. Peter Kennaugh (Sky) accélère dans un petit talus. Les attaques fusent et Degenkolb reste à l'affût dans les premières positions.

7km 

Alors que Lutsenko était sur le point d'être rejoint, l'équipier de Degenkolb (Giant-Shimano) qui roulait s'est subitement relevé. Le peloton a connu un léger flottement et Lutsenko a pu reprendre quelques mètres d'avance.

10km

Alexey Lutsenko (Astana) fait un numéro à l'avant. Le champion du monde espoirs 2012 possède désormais 15 secondes d'avance sur le peloton, fort d'une soixantaine d'unités.

11km

Un temps sorti dans la descente, Samuel Sanchez vient de se faire reprendre par l'avant-garde du peloton, où Warren Barguil fait le tempo pour son sprinter John Degenkolb (Giant-Shimano).

13km

CHUTE de Dario Cataldo (Sky) ! Le coureur italien a manqué un virage dans la descente et repose, inerte, sur le bord de la route. Les images ne sont vraiment pas rassurantes...

15km

Alexey Lutsenko (Astana) est passé en tête au sommet du Monte Faro (2e catégorie). Le peloton, qui est passé avec six secondes de retard sur le Kazakh, est toujours trés imposant. John Degenkolb (Giant-Shimano) est dans le coup pour la victoire.

16,5km

Le maillot vert John Degenkolb (Giant-Shimano) grimace mais parvient toujours à rester dans les premières positions du peloton. Superbe montée de la part du sprinter allemand.

17km

Attaque de Guillaume Levarlet (Cofidis) ! Mais le Français se fait reprendre dans la foulée par la Sky. Lutsenko est lui aussi en train de coincer à l'avant.

18km 

Ils sont encore très nombreux au sein du peloton. Kennaugh s'écarte, Siutsou fait désormais le rythme pour la Sky, décidée à verrouiller la course.

19,5km

SKY ASSUME LE RYTHME. Peter Kennaugh impose le tempo en tête de peloton pour son leader Chris Froome, en 4e position. Dans la roue de Warren Barguil, John Degenkolb est encore très bien placé. Devant, Lutsenko a creusé un petit trou.

20km

On y est dans le Monte Faro (2e catégorie, 4,7km à 8,4%) ! Lutsenko (Astana) allume la première mèche. La route est très étroite. Le peloton explose.

21km

FIN DE L'ÉCHAPPÉE. Pim Ligthart (Lotto-Belisol), Wouter Poels (OPQS) et Laurent Mangel (FDJ.fr) viennent d'être rejoints après 135 kilomètres de fugue.

24km

En 3e position du peloton, Alberto Contador est parfaitement encadré par ses équipiers de la Tinkoff-Saxo. A l'avant, Pim Ligthart (Lotto-Belisol) donne tout pour faire vivre encore un peu l'échappée, désormais en point de mire du peloton.

 

Pendant ce temps-là, le Britannique Alex Dowsett (Movistar) est le nouveau leader du Tour de Grande-Bretagne à l'issue de la 6e étape remportée par Matthias Brandle (IAM).

27km

A l'approche du Monte Faro (2e catégorie), les équipes des leaders au classement général (Sky et Tinkoff-Saxo) ont pris les rênes du peloton. Plus que sept kilomètres et ils seront dans l'ascension. La pluie a cessé.

33km

AVERSE SUR LA VUELTA. La pluie fait son apparition et la tension monte d'un cran dans le peloton, de plus en plus étiré. Le trio de tête en fait les frais et ne compte plus que 40'' de marge.

38km

Si les coureurs sont au sec, la route qui défile sous leurs roues est désormais trempée. Attention, aux chutes dans ce final qui s'annonce nerveux.

40km 

Le peloton évolue en file indienne à la sortie de Redondela, où la foule était importante. Carlos Betancur (AG2R La Mondiale) traîne encore et toujours à l'arrière alors qu'Orica-Green Edge accélère le rythme. L'échappée ne compte plus que 1'18'' d'avance.

45km 

Pim Ligthart (Lotto-Belisol), Laurent Mangel (FDJ.fr), et Wouter Poels (OPQS) naviguent désormais 1'55'' devant le peloton.

50km

QUI POUR ATTAQUER DANS LE MONTE FARO ? Détonateur attendu de cette 19e étape, l'ascension de l'Alto Monte Faro (2e catégorie) débutera dans moins de trente kilomètres. Si son sommet semble trop loin de l'arrivée (15 kilomètres dont les dix derniers relativement plats) pour que les favoris s'y expliquent, ses pourcentages (4,7km à 8,4%) semblent suffisament importants pour qu'on assiste à des offensives. Des coureurs éloignés au général tels que Ryder Hesjedal, Luis Leon Sanchez, Jérôme Coppel ou Christophe Le Mével ont le profil pour tenter quelque chose.

58km

Mené depuis le début par la Giant-Shimano, le peloton est revenu à 1'35'' du trio de tête.

63,5km

LE 2E SPRINT INTERMÉDIAIRE POUR LIGTHART. On se répartit les primes au sein du trio de tête. Après Mangel au premier sprint intermédiaire et Poels au sommet du Monte da Groba, c'est au tour de Pim Ligthart de venir remporter le sprint intermédiaire dans les rues de Vigo. Le Belge a devancé Poels et Mangel.

 

JOUR DE REPOS POUR SKY ? Coéquipier de Chris Froome (Sky), Philip Deignan déclarait ce matin que son équipe ne tentera pas de folie aujourd'hui. "Notre tactique est de garder de l'énergie pour demain."

80km

Les coureurs viennent de franchir la zone de ravitaillement de Baiona (km 100). L'avance des trois hommes de tête n'est plus que de 2'09''.

93km

LES POINTS POUR POELS. De manière logique, Wouter Poels, meilleur grimpeur au sein du groupe de tête, a franchi l'Alto de Monte da Groba (2e catégorie) en tête. Laurent Mangel et Pim Ligthart sont passé deuxième et troisième. Le peloton est revenu à 2'25''.

 

UNZUE SERAIT "CONTENT DE FINIR 3E". Le manager de la Movistar, Eusebio Unzué, estime qu'il sera difficile pour son coureur Alejandro Valverde de reprendre la deuxième place à Chris Froome : "Je n'ai pas été surpris de voir Contador ne pas aider Alejandro hier quand Froome a attaqué. Mais j'ai été surpris de le voir boucher le trou une fois le sommet de Monte Castro franchi. C'était un effort maximal pour un gain minime. Il sera difficile de déloger Froome de sa deuxième place. Nous serons contents de finir troisième de la Vuelta." Seulement 13 secondes séparent le Britannique de l'Espagnol au général.

95km

Pas de mouvement dans le Monte de Groba (2e catégorie). Aucune attaque n'est à signaler. L'échappée et le peloton grimpe à la même vitesse. L'écart est de 2'37''.

 

SANCHEZ NE CRIE PAS ENCORE VICTOIRE POUR LE MAILLOT DE MEILLEUR GRIMPEUR. Avec 28 points d'avance au classement du meilleur grimpeur, Luis Leon Sanchez (Caja Rural) a de sérieuses chances de conserver son maillot blanc à pois bleus jusqu'au bout. Il reste seulement 10 points à prendre aujourd'hui et 33 demain. Mais l'Espagnol préfère rester prudent : "Garder le maillot dépendra moins de moi-même que de la manière dont Alejandro (Valverde) et Alberto (Contador) rouleront demain. Bien sûr, je peux prendre une échappée et essayer de gagner encore quelques points. Mais nous sommes à la fin de la Vuelta et je suis fatigué. Tout le monde l'est. Je vais essayer et si l'échappée est suffisamment nombreuse, je viserais aussi la victoire d'étape."

104km

DANS LA PREMIÈRE ASCENSION DU JOUR. Le trio de tête attaque les premières pentes du Monte da Groba (2e catégorie). La première des deux ascensions du jour ne présente qu'une pente de moyenne de 4,3% sur 12 kilomètres mais sa première partie est assez raide.

105km

LA KATUSHA NE ROULERA PAS. José Acevedo, directeur sportif de la Katusha, ne croit guère aux chances de ses coureurs aujourd'hui. "Aujourd'hui, nous ne roulerons pas derrière les échappés, expliquait ce matin le Portugais, ancien coureur chez ONCE et US Postal. Si le peloton se réduit à 40 coureurs avec les deux ascensions, nous ne finirons que 25e. Donc nous ne dépenserons pas d'énergie aujourd'hui."

108km

BRAMATI, FAN DE LE BON. Avant le départ de la course, Davide Bramati, directeur sportif d'Omega Pharma - Quick Step, s'est montré très élogieux envers ... Johan Le Bon (FDJ.fr). Le Français de 23 ans, grand potentiel sur les classiques flandriennes et trés offensif depuis le début de la Vuelta, lui a visiblement tapé dans l'oeil. "Le Bon est un très bon coureur, lâchait ce matin Bramati. Il m'impressionne. Je pense que c'est un homme à surveiller pour les Championnats du monde (Bramati apprend alors qu'il ne figure pas sur la liste des pré-sélectionnés). Comment est-ce possible de ne pas prendre un si bon coureur ?"

111km

LE 1ER SPRINT INTERMÉDIAIRE POUR MANGEL. Le Français est passé en tête au sprint intermédiaire d'A Guardia devant Ligthart et Poels.

113km 

La vitesse moyenne chute (39,6km/h) mais l'écart reste toujours sensiblement le même entre l'échappée et le peloton contrôlé par les équipes de sprinters. Pim Ligthart (Lotto-Belisol), Laurent Mangel (FDJ.fr) et Wouter Poels (OPQS) possèdent 3'15'' d'avance.

 

POELS, LE SURVIVANT DU TOUR 2012. Révélé sur les routes du Tour de l'Ain 2010 où il avait remporté la 4e étape et pris la seconde place au général à l'âge de 22 ans, Wout Poels (OPQS) fait partie de cette vague talentueuse de grimpeurs néerlandais (Gesink, Maullema, Kelderman...). 8e de Tirreno-Adriatico en 2012, sa carrière a failli se terminer quelques mois plus tard après une grave chute sur le Tour de France (blessures au rein, à la rate, aux poumons et côtes fracturées). Revenu aussi fort en 2013 - 9e du Tour du Pays Basque - le longiligne coureur d'Omega Pharma - Quick Step, qu'il quittera l'an prochain, a remporté la 4e étape du Tour du Pays Basque. Son potentiel ne sait pas encore vraiment exprimer en grand tour, son meilleur résultat restant une 17e place sur la Vuelta 2011. Un peu court sur ce Tour d'Espagne, Poels ne démérite en faisait preuve d'un tempérament offensif. Il s'était distingué lors de l'étape de La Farrapona où il s'était longtemps accroché à la roue de De Marchi (Cannondale) dans l'échappée.

Team Omega Pharma's Dutch cyclist Wouter Poels celebrates after winning the fourth stage of the Tour of the Basque Country (AFP)
128km

44,1 kilomètres ont été parcourus lors de la première heure par le trio de tête, qui possède toujours un peu moins de trois minutes d'avance (2'47'').

 

MANGEL, ROULE-TOUJOURS EN LIBERTÉ. Conséquence de l'abandon de Nacer Bouhanni (FDJ.fr), Laurent Mangel est désormais libre de ses mouvements au sein d'une équipe qui ne compte plus que 4 coureurs sur cette Vuelta. Solide rouleur, le natif de Vesoul, 33 ans, sait faire parler sa puissance au sprint. Comme lors de sa victoire sur la 4e étape du Tour de Wallonie en 2010, à l'époque où il courait encore chez Saur-Soja Sun. Passé pro en 2005 avec AG2R Prévoyance, Mangel a rejoint la FDJ.fr en 2013 où il a pour rôle principal de rouler derrière les échappées.

135km

LE PACTE DES SPRINTERS. Interrogé avant le départ de l'étape par le site de la Vuelta, Simon Clarke (Orica-Green Edge) a expliqué que son équipe et la Giant-Shimano allaient faire cause commune aujourd'hui. Leurs sprinters respectifs (Matthews pour Orica et Degenkolb pour Giant) espèrent s'accrocher dans la dernière ascension du jour pour ensuite disputer un sprint en petit comité. "Nous nous sommes mis d'accord pour chasser les échappés, a expliqué Clarke. Mais nous n'avons que 5 ou 6 coureurs par équipe pour contrôler la course." Mercredi, déjà, les deux équipes s'étaient alliés. Degenkolb l'avait emporté. Pour l'instant, l'avance de Ligthart (Lotto-Belisol), Mangel (FDJ.fr) et Poels (OPQS) n'est que de 2'50''.

 

LIGTHART, LE PASSE-PARTOUT. Pour sa troisième participation à la Vuelta, Pim Ligthart (Lotto-Belisol) se plaît à se montrer. À l'offensive aujourd'hui, il l'avait déjà été lors des 5e, 6e et 11e étapes. Sans succès pour l'instant, mais en étalant un potentiel intéressant. Très complet, capable de passer les cols quand ils ne sont pas très longs, le Belge de 26 ans possède une très belle pointe de vitesse. Elle lui avait notamment permis de remporter la 5e étape du ZLM Tour l'an passé. André Greipel, Marcel Kittel et Mark Cavendish en avaient fait les frais.

Pim Ligthart (Lotto-Belisol) à l'attaque sur Paris-Nice
148km

GIANT-SHIMANO CONTRÔLE. L'équipe de John Degenkolb, quadruple vainqueur d'étape sur cette Vuelta, vient de se porter en tête de peloton. Malgré la présence d'un 2e catégorie à 15 kilomètres de l'arrivée, le sprinter allemand, porteur du maillot vert, semble croire à la victoire aujourd'hui. En tout cas, l'échappée du jour, qui compte désormais 2'25'' d'avance, ne s'annonce pas difficile à contrôler vu qu'elle n'est composée que de trois coureurs.

155km

TROIS HOMMES FONT LE TROU. C'est peut-être la bonne échappée du jour. Laurent Mangel (FDJ.fr), Pim Ligthart (Lotto-Belisol) et Wouter Poels (OPQS) possèdent 1'23'' d'avance sur un peloton qui semble se relever.

160km 

Un temps sortis, Hutarovitch (AG2R La Mondiale), Ligthart (Lotto-Belisol), Poels (OPQS) et Boivin (Cannondale) viennent d'être avalés par le peloton.

163km

TOUT EST À REFAIRE. L'échappée vient d'être reprise. Comme hier, on semble parti pour une longue bataille avant qu'un groupe ne parvienne à avoir la bénédiction du peloton. Chaque équipe veut placer un coureur devant et c'est normal tant les chances de voir une échappée aller au bout semblent importantes aujourd'hui.

164km

DERRIÈRE UN GROUPE DE QUATRE, LA MOVISTAR CHASSE. Adam Hansen (Lotto-Belisol) et Jaco Venter (MTN Qhubeka) ont rejoint Le Bon et Dennis en tête de course. Ce quatuor de tête possède une dizaine de secondes d'avance sur le peloton méné par la Movistar.

165km

LE BON REJOINT DENNIS. Très remuant depuis le début de cette Vuelta, le Français Johan Le Bon (FDJ.fr) a fait la jonction sur Rohan Dennis (BMC) à l'avant.

166km

DENNIS Y VA SEUL. L'Australien Rohan Dennis (BMC) vient de prendre quelques mètres d'avance sur un peloton encore secoué par de nombreuses attaques.

171,5km

L'équipe Tinkoff-Saxo veille en tête de peloton à ne pas laisser trop de coureurs sortir. Du coup, aucune échappée n'a encore pu faire la différence.

175km

DE NOMBREUSES ATTAQUES. Sans surprise, le peloton est très nerveux et ils sont nombreux à vouloir prendre l'échappée. Aucun groupe n'a encore réussi à s'extirper. Gérard Ciolek (MTN Qhubeka), le vainqueur de Milan-San Remo 2013, vient lui d'être victime d'une crevaison.

180,5km

C'EST PARTI pour cette 19e étape ! Le peloton vient de franchir la ligne du kilomètre 0.

13:13

JUNGELS NON-PARTANT. Bob Jungels (Trek), 21 ans, ne prendra pas le départ de cette 19e étape. Le Luxembourgeois souffre au niveau de la selle. Ils ne sont plus que 163 coureurs dans le peloton qui roule dans Salvaterra et se dirige vers le kilomètre 0.

 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct cette 19e étape de la Vuelta. 180,5 kilomètres séparent Salvaterra Do Miño de l'arrivée prévue au port de Cangas Do Morrazo, au bord de l'Atlantique. Le départ réel sera donné à 13h16.

 

LE PARCOURS. Avec l'Alto Monte Faro (2e catégorie) placé à quinze kilomètres de l'arrivée, plusieurs scénarios peuvent se dessiner. Ce final a de quoi décourager les équipes de sprinters et une échappée pourrait ainsi aller au bout. D'un autre côté, certains formations de punchers (BMC pour Gilbert, Orica pour Matthews ou bien Movistar pour Valverde) pourraient être tentés de cadenasser la course. Si quelques attaques sont possibles entre les favoris dans la dernière ascension, ceux-là hésiteront à se livrer complètement à la veille du dernier rendez-vous en haute-montagne.

Vuelta 2014 - Profil Etape 19
 

Au général, Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) ne compte plus que 1'19'' d'avance sur son nouveau dauphin, Chris Froome (Sky).

Top 3 : 1. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) 2. Chris Froome +1'19'' (Sky)' 3. Alejandro Valverde +1'32'' (Movistar)

 

Élu coureur le plus combatif de la 18e étape, Luis Leon Sanchez (Caja Rural) a conforté son avance au classement du meilleur grimpeur en remportant cinq points au sommet de la première ascension du Monte Castrove jeudi. Avec seulement dix points seront à aller chercher ce vendredi, l'Espagnolsera encore vêtu de son maillot blanc à pois bleus au soir de cette 19e étape.

Top 3 : 1. Luis Leon Sanchez (Caja Rural, 58 points) 2. Alejandro Valverde (Movistar, 30 points) 3. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 24 points).

Luis Leon Sanchez, porteur du maillot de meilleur grimpeur au soir de la 18e étape de la Vuelta 2014
 

John Degenkolb (Giant-Shimano) est toujours leader du classement par points. Mais la marge du sprinter allemand sur Alejandro Valverde (Movistar) suite à la troisième place de ce dernier jeudi.

Top 3 : 1. John Degenkolb (Giant-Shimano, 149 points) 2. Alejandro Valverde (114 points) 3. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 108 points)

 

Glissant de la deuxième à la troisième place au général, Alejandro Valverde (Movistar) laisse la tête du classement du combiné - qui fait l'addition des places du classement général, par points et du meilleur grimpeur - à Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). Mais le Murcien portera toujours le maillot blanc jeudi, Contador ayant le rouge.

Top 3 : 1. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 7 points) 2. Alejandro Valverde (Movistar, 7 points) 3. Christopher Froome (Sky, 14 points)

 

Au classement par équipes, la Katusha est toujours un solide leader. La formation russe devrait l'emporter dimanche prochain à Saint-Jacques de Compostelle.

Top 3 : 1. Katusha 2. Movistar +26'32'' 3. Tinkoff-Saxo +32'55'