08/09/14 - 12:57
Terminé
San Martín del Rey Aurelio - La Farrapona
0km
?km
Tour d'Espagne • Etape16
avant-match

San Martín del Rey Aurelio - La Farrapona

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 8 septembre 2014 et débute à 12:57. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) a fait un grand pas vers la victoire finale sur cette Vuelta. Le maillot rouge possède 1'36'' sur Alejandro Valverde (Movistar) qui conserve sa deuxième place au général pour un fil. Chris Froome (Sky) est troisième à 1'39''. 4e à 2'29'', Joaquim Rodriguez (Katusha) s'éloigne du podium. Warren Barguil (Giant-Shimano), 11e de l'étape, grapille une place au général avec la défaillance de Rigoberto Uran (OPQS). Le Français est 9e à 8'37''.

 

Chris Froome (Sky) est deuxième à 14''. Alessandro De Marchi (Cannondale) prend la troisième place à 50'' et prive des bonifications Alejandro Valverde (Movistar), quatrième à 55''. Joaquim Rodriguez (Katusha) est 5e.

18:00

VICTOIRE D'ALBERTO CONTADOR (Tinkoff-Saxo) !!!

500m

Le maillot rouge a attendu son heure pour placer un démarrage foudroyant sur Froome déjà pointé à une dizaine de secondes. L'Espagnol s'envole vers la victoire d'étape, et la victoire tout courte sur cette Vuelta !

800m

ATTAQUE DE CONTADOR !!!

1,0km

Chris Froome (Sky) ne s'occupe toujours pas d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). Le maillot rouge se contente de rester dans la roue du Britannique qui est en train de s'assurer la seconde place au général. Ils sont sous la flamme rouge.

2,0km

FABIO ARU REVIENT SUR VALVERDE ET RODRIGUEZ. L'Italien a fait son retour sur les deux Espagnols qui accusent le coup et plus de 40'' de retard sur la tête. La Vuelta s'envole pour Rodriguez et Valverde.

2,5km 

DE MARCHI REPRIS. Dernier rescapé de l'échappée, Alessandro De Marchi (Cannondale) a été repris puis lâché par Froome et Contador. Ce duo de tête porte son avance à 33 secondes sur Rodriguez et Valverde !

3,0km

20 secondes de retard pour Valverde et Rodriguez sur Contador et Froome ! Le Britannique fait toujours la meilleure impression. Le maillot rouge se contente de rester dans la roue.

3,4km

L'avance de De Marchi (Cannondale), seul en tête de course, descend logiquement à vitesse grand V.

3,6km 

Joaquim Rodriguez (Katusha) et Alejandro Valverde (Movistar) constituent un second duo à une dizaine de secondes de Contador (Tinkoff-Saxo) et Froome (Sky). Ce dernier ne se pose pas de question et continue à rouler.

4,0km

ATTAQUE DE FROOME ! Seul Contador peut le suivre !!

5,0km

BARGUIL LÂCHÉ ! Mikel Nieve (Sky) a accéléré le rythme en tête de peloton après la fin du travail de Peter Kennaugh. Mal placé, Warren Barguil (Giant-Shimano) a pris une cassure. Le Français, 10e du général, ne réagit pas.

6,0km

CREVAISON POUR DEIGNAN. L'Irlandais vient de crever de la roue avant. Un équipier en moins pour Chris Froome (Sky) dans le final.

9,0km 

LA SKY CONTINUE D'IMPOSER SON RYTHME, DE MARCHI FAIT MIEUX QUE RÉSISTER. Pas d'attaque dans le peloton qui reprend à l'instant Romain Sicard (Europcar) et est mené par Peter Kennaugh (Sky). On ne devrait pas voir d'offensives avant les quatre derniers kilomètres, les plus durs. Costaud, De Marchi (Cannondale) a repris du temps et compte désormais 1'30'' d'avance.

Alessandro De Marchi - 2014
11km

DE MARCHI SEUL EN TÊTE, MAIS LE PELOTON EST PROCHE. De Marchi (Cannondale) s'envole en tête de course et laisse Poels (OPQS) sur place. Aussi fort que semble être l'Italien, il va devoir réaliser un sacré numéro s'il veut l'emporter. Il n'a plus qu'une minute d'avance sur le peloton. On est dans l'ascension finale de La Farrapona (16,5km à 6,2% et des passages à 12,5%).

15km

BRAMBILLA ET ROVNY MIS HORS COURSE ! Comme redouté, Gianluca Brambilla (OPQS) vient d'être mis hors-course par les commissaires pour les coups de poings qu'il a échangés avec Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo), lui-aussi exclu. D'abord fou de rage, l'Italien semble maintenant au bord des larmes. Son Tour d'Espagne est terminé alors qu'il pouvait jouer la victoire d'étape aujourd'hui.

15,5 km

Dario Cataldo (Sky) se dépouille en tête de peloton et l'écart du trio de tête n'est plus que de 2'05''. L'Italien en a fini avec son travail mais Chris Froome (Sky) peut encore compter sur trois équipiers pour assurer le tempo.

18km

Le peloton a repris un peu d'épaisseur à la faveur de la descente. La Sky mène toujours le rythme et compte 2'32'' de retard sur le trio De Marchi-Brambilla-Poels qui roule dans les faux-plats de l'ascension vers les Lacs de Sormiedo.

20km

PROBLÈME MÉCANIQUE POUR CONTADOR. Le maillot rouge est rentré dans le peloton mais a dû éviter de justesse une voiture de direction de course. On n'est pas passé loin de la catastrophe.

 

TINKOV ET LEFEVERE S'EXPLIQUENT SUR TWITTER. Après les coups de poing échangés entre Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo) et Gianluca Brambilla (OPQS), leurs managers respectifs ont pris la suite sur Twitter. Voici la première pique lancéé par Oleg Tinkov envers Patrick Lefevere.

25km 

SANCHEZ ET NAVARRO REVIENNENT... POELS AUSSI. En excellent descendeur, Samuel Sanchez (BMC) vient de rentrer sur l'arrière du peloton, à l'instar de Daniel Navarro (Cofidis). En tête de course, Wouter Poels (OPQS) est revenu sur De Marchi (Cannondale) et Brambilla (OPQS).

31km

NAVARRO ET SAMUEL SANCHEZ EN DIFFICULTÉ. Les deux Espagnols devraient néanmoins faire le retour dans le peloton des favoris, qui vient de basculer dans la descente avec trois minutes de retard sur De Marchi et Brambilla.

32km 

DE MARCHI EN TÊTE DU PUERTO DE SAN LORENZO. Sans conteste le plus fort fort dans le duo de tête, Alessandro De Marchi (Cannondale) a devancé Gianluca Brambilla (OPQS) au sommet de l'avant-dernière ascension du jour. Après 10 kilomètres de descente, ces deux-là attaqueront ensuite la montée finale de La Farrapona.

35km

URAN (ENCORE) LÂCHÉ. Rigoberto Uran (OPQS) vient d'être laché à son tour du peloton mené co-jointement par la Sky et Yury Trofimov (Katusha). Le Colombien était donc revenu après l'Alto de la Cobertoria. Il devrait sortir du top 10 ce soir. Daniel Moreno (Katusha), 14e du général, est lui aussi en difficulté.

35,5 km 

LE PELOTON EXPLOSE, POELS AUSSI. Le travail des Sky essore le peloton, réduit à une trentaine d'unités. Poels craque à l'avant de la course et laisse partir Brambilla et De Marchi.

36km

WOUTER POELS FAIT LA JONCTION. Le grimpeur belge vient de rentrer sur son coéquipier Gianluca Brambilla (OPQS) et Alessandro De Marchi (Cannondale). Ces trois hommes de tête comptent une quinzaine de secondes d'avance sur leurs anciens compagnons d'échappée. Le peloton stagne toujours à un peu moins de trois minutes.

36,5 km 

ANACONA FAIT L'ÉLASTIQUE. En difficulté ces derniers jours, Winner Anacona (Lampre) vit encore une journée compliquée. Le grimpeur colombien, vainqueur de la 9e étape et 13e du général, est en passe de se faire décrocher à l'arrière du peloton

37km

L'armada Sky constitue la tête du peloton et impose son rythme via son métronome biélorusse Vasil Kiryienka. De Marchi (Cannondale) et Brambilla ont lâché Sanchez (Caja Rural) en tête de course et possèdent 2'57'' d'avance sur le peloton, encore fort d'environ 80 hommes.

38,5km 

DE MARCHI FAIT LE MÉNAGE. Les esprits se sont calmés entre Rovny et Brambilla. Ce dernier se fait maintenant la malle avec son compatriote italien De Marchi (Cannondale) et Luis Leon Sanchez (Caja Rural). Wouter Poels (OPQS) est à 10 mètres. Romain Sicard (Europcar) n'est pas en mesure de faire la jonction.

39,5km

ROVNY ET BRAMBILLA EN VIENNENT AUX MAINS ! Une échaffourée a éclaté entre Gianluca Brambilla (OPQS) et Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo). Les deux hommes présents dans l'échappée se sont même échangés quelques coups de poing sur le vélo. Les commissaires vont peut-être avoir leur mot à dire...

40km

L'ÉCART FOND. Conséquence directe de l'accélération du peloton, l'échappée n'a plus que 2'37'' d'avance. Luis Leon Sanchez (Caja Rural) tente de relancer l'allure à l'avant.

42km

LA SKY PREND LES CHOSES EN MAIN, CANCELLARA REPRIS. Comme annoncé par Dario Cataldo ce matin, l'équipe Sky vient à l'instant de prendre la course à son compte. En tête de peloton, Christian Knees impose un gros tempo dans les contre-forts du Puerto de San Lorenzo. Fabian Cancellara est repris.

44km

L'échappée ne s'est pas disputée le sprint intermédiaire de San Martin de Teverga (km116,2) qui marque le pied du Puerto de San Lorenzo. Wouter Poels (OPQS) en profite pour passer en tête.

45km

LE PELOTON ACCÉLÈRE. La Katusha a remis un coup d'accélérateur à l'approche du Puerto de San Lorenzo. L'écart sur les échappées s'en ressent et n'est plus que de 4'15''.

48km

L'échappée s'apprête à aborder la quatrième ascension du jour : le Puerto de San Lorenzo (1re catégorie, 10,1km à 8,5%). Fabian Cancellara (Trek) peine à revenir mais s'est rapproché à 2'57'' des 13 hommes de tête. Le peloton est à cinq minutes.

50km 

LES LACS DE SOMIEDO, TROIS ANS APRÈS TAARAMAE. Emprunté en 2011, l'ascension finale des Lacs de Somiendo avait vu Rein Taaramäe (Cofidis) signer le plus beau succès de sa carrière. Parti dans l'échappée matinale, l'Estonien avait su résister au retour du futur vainqueur de la Vuelta, Juan José Cobo. En mal de résultats malgré un sursaut sur le Tour de Turquie cette année (victoire d'étape et 2e du général), Taaramäe, 26 ans, rejoindra l'an prochain la formation Astana pour tenter de relancer sa carrière.

55km

CANCELLARA GRIGNOTE. Sorti en contre, Fabian Cancellara (Trek) a repris une quinzaine de secondes dans la descente et est pointé à 3'30'' de l'échappée. Le peloton est à 4'45''.

Fabian Cancellara, 2014
60km

URAN "SOUFFRE DES BRONCHES".Au micro de la télé espagnole, Davide Bramati, directeur sportif d'Omega Pharma - Quick Step, a expliqué les difficultés de Rigoberto Uran, pointé à 30 secondes derrière le peloton :"Il n'a pas bien dormi la nuit dernière. Il souffre des bronches depuis quelques jours et maintenant il a un mauvais jour."

65km 

LA COMPOSITION DU GROUPE DES 13. Adriano Malori (Movistar), Gianluca Brambilla (OPQS), Wouter Poels (OPQS), Peter Kennaugh (Sky), Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo), Damiano Cunego (Lampre), Laurens Ten Dam (Belkin), Rohan Dennis (BMC), Luis Leon Sanchez (Caja Rural), Peio Bilbao (Caja Rural), Alessandro De Marchi (Cannondale), Johan Le Bon (FDJ.fr) et Romain Sicard (Europcar). Ce dernier est le mieux placé au général (17e à 13''15').

69km

4'15'' DE RETARD POUR LE PELOTON, CANCELLARA INTERCALÉ. Avant le passage au sommet de l'Alto de Cobertoria, le peloton a été secoué par une attaque ... de Fabian Cancellara (Trek). Le Suisse, qui prépare exclusivement la course en ligne des championnats du monde de Ponferrada et ne s'alignera pas sur le contre-la-montre, est passé avec une trentaine de secondes d'avance sur le peloton. Le voilà lancé dans une drôle d'aventure.

74km

10 POINTS DE PLUS POUR SANCHEZ. Leader virtuel du classement du meilleur grimpeur, Luis Leon Sanchez (Caja Rural) est passé en tête de l'Alto de la Cobertoria (1re catégorie). L'échappée des 13 est resté soudée dans cette ascension. Vingt kilomètres de vallée les attendent avant le pied du Puerto de San Lorenzo (1re catégorie).

77km

URAN GRIGNOTE. La Katusha semble avoir ralenti en tête de peloton. Rigoberto Uran (OPQS) est revenu à 29'' de celui-ci.

 

CATALDO : "FROOME VA ESSAYER D'ATTAQUER" Équipier de Chris Froome (Sky), l'Italien Dario Cataldo a expliqué ce matin que son leader a l'intention de passer à l'offensive aujourd'hui. "Il n'y a plus beaucoup d'occasions restantes et c'en est une importante aujourdhui, donc Froome va essayer d'attaquer. Nous essaierons de mettre les autres en difficulté." Pour l'instant, les Sky ont placé le champion de Grande-Bretagne Peter Kennaugh à l'avant.

78km

UNE MINUTE DE RETARD POUR URAN. En difficulté, le Colombien, 6e du général ce matin, est désormais pointé à 1'02'' du peloton. Son coéquipier Carlos Verona (OPQS) l'accompagne dans sa galère pour tenter de limiter les dégâts.

79km

LE PELOTON N'EXPLOSE PAS. Le travail des Katusha permet de maintenair l'écart sous les cinq minutes : 4'47'' d'avance pour les hommes de tête sur un peloton toujours conséquent malgré des pentes à plus de 10%.

80km

URAN RENTRE... MAIS SAUTE À NOUVEAU.. A la faveur de la descente, Rigoberto Uran (OPQS) a pu faire son retour dans le peloton. Mais les forts pourcentages de l'Alto de la Cobertoria ont eu raison de lui à nouveau.

84km

Contrairement aux prévisions météorologiques, c'est le soleil qui prédomine au-dessus des coureurs pour le moment. Ces derniers en finissent avec la descente et s'attaquent au redoutable Alto de la Corbertoria (1e catégorie, 10km à 8,8%). L'échappée n'a plus que cinq minutes d'avance sur le peloton. Rigoberto Uran est pointé à près d'une minute de ce dernier.

91km

LUIS LEON SANCHEZ EN TÉTE DE L'ALTO DEL CORDAL (2E CATÉGORIE). L'Espagnol engrange cinq nouveaux points au classement du meilleur grimpeur. Son coéquipier Peio Bilbao (Caja Rural) et Rohan Dennis (BMC) ont pris les deuxième et troisième place.

94km

URAN EN DIFFICULTÉ ! La première victime de cette étape reine se nomme Rigoberto Uran (OPQS). Le Colombien, sixième du général et dauphin de Quintana lors du dernier Giro, est lâché par un peloton qui ne roule pourtant pas à une allure démesurée. Attendu par trois équipiers, le voilà parti pour une journée galère.

 

DAN MARTIN, LE MIRACULÉ DE CAVADONGA. 7e de l'étape et du général hier, Dan Martin (Garmin) a failli pourtant tout perdre lors de cette 15e étape. Alors que la Movistar faisait sauter le peloton, l'Irlandais a été victime d'une chute dans l'avant-dernière ascension du jour : "Je suis tombé dans un ravin. J'ai reçu l'aide des spectateurs pour revenir sur la route. Puis Ryder Hesjedal m'a sauvé, il a été brillant pour me remonter en tête, surtout après les efforts produits samedi pour gagner à La Camperona. Heureusement j'avais des jambes fantastiques. Cela aurait été dommage de perdre du temps sur cette chute."

101 km

C'est parti pour la deuxième ascension du jour. L'Alto del Cordal (2e catégorie) est l'ascension la moins difficile du jour mais présente tout de même une pente moyenne de 6,2% pendant 7,6 kilomètres. Le groupe de tête ne possède plus que 6'25'' d'avance sur le peloton.

 

NIEMEC SOUFFRANT ? Le Polonais, vainqueur hier aux Lacs de Cavandonga, s'est porté à la voiture médicale.

 

SANCHEZ MEILLEUR GRIMPEUR VIRTUEL. Deuxième ce matin au classement du meilleur grimpeur derrière Alejandro Valverde, Luis Leon Sanchez (Caja Rural) a repris le leadership en passant en tête de l'Alto de la Colladona (1re catégorie). En récoltant 10 points, le voilà avec 36 unites au compteur (contre 28 pour Valverde). Il y a encore 35 points à aller chercher. Sanchez semble parti pour une belle moisson aujourd'hui.

Résultats au sommet de l'Alto de la Colladona (1re catégorie) : 1. Sanchez (Caja Rural) 2. Dennis (BMC) 3. De Marchi (Cannondale) 4. Le Bon (FDJ.fr) 5. Brambilla (OPQS).

112km

KATUSHA FAIT LE TRAVAIL. Seul candidat à la victoire finale ne possèdant aucun équipier à l'avant, Joaquim Rodriguez (Katusha) fait rouler ses hommes en tête de peloton. Le maillot rouge Alberto Contador (Tinkoff-Sax) a placé Ivan Rovny dans l'échappée, Chris Froome (Sky) a Peter Kennaugh et Alejandro Valverde (Movistar) possède Adriano Malori. Rigoberto Uran (OPQS) est peut-être le mieux armé avec la présence de Wouter Poels et Gianluca Brambilla. Les pions placés à l'avant, on pourrait assister à une belle course de mouvement. L'avance des échappés s'est stabilisé autour des huit minutes.

 

SICARD, LA VUELTA DU RENOUVEAU ? Trahi par un braquet trop important lors de l'arrivée à La Camperona samedi, Romain Sicard (Europcar) a une nouvelle fois réussi à prendre la bonne échappée aujourd'hui. Sa 19e place d'hier aux Lacs de Cavadonga montre que le Basque est capable d'évoluer près des meilleurs. 17e du général, il peut encore espèrer grapiller des places si l'échappée, qui compte désormais huit minutes d'avance, va au bout. Un top 15 final pourrait servir de déclic à une carrière au point mort depuis trois ans. Le champion du monde espoirs 2009 semble en tout cas s'épanouir pleinement au sein de la formation Europcar qu'il a rejoint cet hiver.

121km 

SIX MINUTES D'AVANCE POUR LE GROUPE DES 13. Le peloton a enfin lâché du lest alors qu'on est sur une longue section de plat, quasiment la seule de l'étape. Encore une vingtaine de kilomètre sans relief et les coureurs attaqueront la deuxième ascension du jour : l'Alto del Cordal (2e catégorie, 7,6km à 6,2%)

124km 

L'ÉCHAPPÉE CREUSE MAIS NE S'ENVOLE PAS. 1'15'' d'avance pour le groupe de tête dont Romain Sicard (Europcar) fait figure d'homme le mieux classé au général (17e à 13'15'').

131km 

C'est un groupe de treize et non de douze qui figure à l'avant. Voici la composition de cette échappée qui ne possède encore que 30 secondes d'avance sur le peloton : Adriano Malori (Movistar), Gianluca Brambilla (OPQS), Wouter Poels (OPQS), Peter Kennaugh (Sky), Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo), Damiano Cunego (Lampre), Laurens Ten Dam (Belkin), Rohan Dennis (BMC), Luis Leon Sanchez (Caja Rural), Peio Bilbao (Caja Rural), Alessandro De Marchi (Cannondale), Romain Sicard (Europcar), Johan Le Bon (FDJ.fr)

135km

RODRIGUEZ EST REVENU DANS LA DESCENTE. Le sommet de l'Alto de la Colladona a été franchi et la situation semble s'être calmée entre les favoris, qui figureraient tous dans le peloton. Devant, le groupe des douze compte 25 secondes de marge.

141km 

RODRIGUEZ LÉGÈREMENT DÉCROCHÉ. Douze hommes occupent la tête de course dont De Marchi (Canondale), Sicard (Europcar), Poels (OPQS) et Sanchez (Caja Rural). A quinze secondes, se trouve un groupe où figure Contador (Tinkoff-Saxo). Joaquim Rodriguez (Katusha) se trouverait au troisième plan, dix secondes derrière le maillot rouge.

Contador and Rodriguez at La Vuelta (AFP)
142,5 km

LES GRANDS BOUGENT DÉJÀ. Le rythme est si élevé que le peloton des favoris serait réduit à une douzaine d'unités ! On annonce même Contador, Froome et Valverde intercalés entre le groupe de tête et le peloton !

143km

A l'approche du sommet de l'Alto de la Colladona, un groupe de douze s'est extirpé. On y trouve certains de l'ancienne échappée des 13, mais aussi Romain Sicard (Europcar), et Laurens Ten Dam (Belkin).

146,5 km 

Le groupe des 13 explose. Ils ne sont plus que six à l'avant dont Sanchez (Caja Rural). Le peloton n'est que 12'' derrière.

150 km

Alors qu'on aborde la première des cinq ascensions du jour (l'Alto de la Colladona, 1re catégorie, 7,4km à 6,7%) voici la composition du groupe de tête : Fernandez (Garmin), Gaudin (AG2R), Armée (Lotto-Belisol), Malori (Movistar), Clarke (Orica), Kennaugh (Sky), Rovny (Tinkoff), Popovych (Trek), Ten Dam (Belkin), Dennis (BMC), Gilbert (BMC), Sanchez (Caja Rural), Benett (Cannondale). Ces 13 hommes comptent 30 secondes d'avance sur le peloton.

 

FROOME : "JE ME SENS FATIGUÉ". Souvent décroché, parfois à l'attaque mais toujours dans le coup lors des trois dernières étapes de montagne, Chris Froome (Sky), troisième du général à 1'20'' d'Alberto Contador, s'est dit éprouvé avant le départ de la 16e étape :"Je me sens fatigué mais j'espère que c'est la même chose pour tout le monde. Aujourd'hui, on peut s'attendre à une grosse bataille avant le jour de repos." Dans L'Equipe, le Britannique, contraint à l'abandon sur le Tour début juillet, a déclaré vouloir se servir de ce Tour d'Espagne pour préparer la saison prochaine. "La principale raison pour laquelle je suis venu sur cette Vuelta était d'avoir au moins un grand tour dans les jambes pour mieux aborder l'hiver. Parce que si j'avais dû ne pas courir pendant six mois, ç'aurait été difficile de revenir à ce niveau. Je regarde déjà vers 2015."

155,5 km

UN GROUPE DE 13 À L'AVANT. Dennis s'est fait rejoindre par douze autre coureurs à l'avant dont Philippe Gilbert (BMC) et Luis Leon Sanchez (Caja Rural). Ce groupe possède 27 secondes d'avance sur le peloton.

159,5 km

L'Australien Rohan Dennis (BMC) est le premier attaquant du jour.

160,5 km

C'est parti pour 16e étape ! Le départ réel vient d'être donné.

12:55 

Le départ fictif a été donné dans les rues de San Martin del Rey Aurelio.

12:50

CONTADOR : "NOUS AVONS PERDU UNE OPPORTUNITÉ DE DISTANCER FROOME". Quatrième aux Lacs de Cavadonga, le maillot rouge Alberto Contador regrettait plus de n'avoir pas pu distancer davantage Chris Froome que le temps perdu sur Joaquim Rodrigez et Alejandro Valverde (cinq secondes plus les bonifications). "Si j'avais été seul, j'aurais fait la différence mais je devais aussi surveiller Alejandro Valverde et Purito. J'en ai parlé avec Valverde mais nous devions ausi subir de grands changements de rythme imposés par Purito. L'ascension n'a jamais été régulière. Pourtant, je sens que la victoire finale est plus proche. Je vais continuer de vivre au jour le jour, il y a une différence minimale, notamment avec Valverde, tout peut changer en une seule étape mais mes jambes vont de mieux en mieux. Je suis très satisfait de ma condition physique. Les étapes de La Farrapona (aujourd'hui) et de Puerto Ancares samedi, sont les deux étapes-clé mais je suis confiant."

Le masque de souffrance d'Alberto Contador au sommet de la montée des Lacs de Cavadonga, Vuelta 2014
12:38

BARGUIL : "COMME ÇA QUE JE PRENDS MON PIED". Trés offensif hier dans la montée des Lacs de Cavadonga, Warren Barguil a couru pour la victoire d'étape en voulant anticiper les mouvements des plus grands."C'est comme ça que je prends mon pied, à l'attaque, déclarait hier soir le Français de la Giant-Shimano, huitième de l'étape. Ça ne m'intéresse pas de regarder mes watts ou de faire de fausses accélérations pour péter deux cents mètres plus loin." Après un début de Vuelta poussif, le Breton de 22 ans se sent mieux de jour en jour. Il sait qu'une victoire étape sera difficile à décrocher - Il en avait remporté deux l'an passé - mais l'essentiel est ailleurs pour Barguil, décidé à poursuivre sa remontée au général. Celui qui visait au départ un top 15 est désormais 10e. "Il me semble que des coureurs sont vraiment fatigués et vont perdre du temps maintenant. Pour ma part, j'espère qu'il y aura de la pluie demain pendant la seizième étape !".

Warren Barguil (Giant), lors de la 100e édition de Liège-Bastogne-Liége, le 27 avril 2014.
12:35

Comme hier, la pluie risque de s'inviter au cours de cette 16e étape dans les Asturies. On attend même des orages dans la deuxième partie de l'étape. Étape dantesque en perspective ?

 

Bonjour et bienvenue sur notre site pour suivre ce lundi et en direct la 16e étape de la Vuelta 2014 entre San Martin del Rey Aurelio et La Farrapona. Le départ réel de ce qu'on peut considérer comme l'étape reine de ce Tour d'Espagne sera donné à 12h57.

 

LE PARCOURS : Grande journée de montagne vers la Farrapona ce lundi. 4 cols de première catégorie et un de deuxième catégorie seront à franchir : l'Alto de la Colladona (1re cat, 7,4 km à 6,7%), l'Alto del Cordal (2e cat, 5,6km à 8,9%), l'Alto de la Cobertoria (1re cat, 10km à 8,8%, max 16%), le Puerto de San Lorenzo (1re cat, 10,1 km à 8,5 %) et enfin la montée finale de la Farrapona (1re cat, 16,5 km à 6,2%). Une journée pour pur-grimpeurs où l'on ne pourra pas se cacher.

Vuelta 2014 - Profil Etape 16
 

Si Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) est toujours en rouge, le Pistolero a perdu du temps ce dimanche. Alejandro Valverde (Movistar) s'est rapproché à 31 secondes alors Chris Froome (Sky) et Joaquim Rodriguez (Katusha) sont désormais à égalité, à 1'20'' du leader espagnol. Barguil (Giant-Shimano) est le nouveau 10e du général.

 

Vainqueur des deux sprints intermédiaires ce dimanche, John Degenkolb (Giant-Shimano) est toujours un solide leader du classement par points. Mais son avance sur Alejandro Valverde (Movistar) a sérieusement diminué. Le Murcien pourrait même être le nouveau leader en cas de victoire à la Farrapona.

TOP 3 : 1. John Degenkolb (Giant-Shimano, 124 points) ; 2. Alejandro Valverde (Movistar, 100 points) ; 3. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 83 points).

 

Comme prévu, Alejandro Valverde (Movistar) a revêtu le maillot blanc à pois bleu de meilleur grimpeur grâce à sa deuxième place aux Lacs de Covadonga. Il devance de deux points Luis Leon Sanchez (Caja-Rural).

TOP 3 : 1. Alejandro valverde (Movistar, 28 points) ; 2. Luis Leon Sanchez (Caja Rural, 26 points) ; 3. Przemyslaw Niemec (Lampre-Merida, 20 points).

 

La Katusha est la nouvelle meilleure équipe de cette Vuelta. Elle devance l'ancienne leader, la Movistar, de plus de dix minutes.

Top 3 : 1. Team Katusha ; 2. Movistar (+ 11'50'') ; 3. Tinkoff-Saxo (+ 22'32'').

 

Alejandro Valverde sera une nouvelle fois vêtu du maillot blanc. L'Espagnol est le leader du classement du combiné.

TOP 3 : Alejandro Valverde (Movistar, 5 points) 2. Alberto Contador (Tinkoff-Saxo, 12 points) 3. Joaquim Rodriguez (Katusha, 18 points)