Getty Images

Tour d'Espagne - Non, Froome n'a pas encore gagné la Vuelta

Non, Froome n'a pas encore gagné la Vuelta

Le 28/08/2017 à 13:58Mis à jour Le 28/08/2017 à 21:03

TOUR D'ESPAGNE - Largement dominateur lors de cette première semaine, Chris Froome a encore un peu plus assommé ses adversaires vers Cumbre del Sol, dimanche. Pour autant, le Britannique de la Sky est loin d'avoir déjà course gagnée. Son passé en Espagne et l'arrivée de la haute montagne lui rappelle que tout est possible.

Vainqueur sortant du Tour de France, son quatrième déjà, Christopher Froome abordait la Vuelta en grand favori. C'est peu dire que le Britannique a assumé son statut. Après une semaine de course et neuf étapes de disputées, le voilà déjà en rouge, pour la deuxième fois seulement sur les routes espagnoles (il l'avait été un jour en 2011).

Pas forcément inquiétant pour ses adversaires si ceux-ci (sauf Chaves, pointé à 36'') n'étaient pas déjà relégués à plus d'une minute du vainqueur de la Grande Boucle. Vu que l'on n'a pas encore abordé la haute montagne et qu'il reste un chrono de 40km en troisième semaine, difficile en l'état de ne pas imaginer "God Save The Queen" retentit à Madrid dans deux semaines. Pourtant, le Britannique est loin d'avoir déjà gagné cette Vuelta. Voici pourquoi.

Alberto Contador, Chris Froome, Michael Woods et Esteban Chaves à l'arrivée de la 5e étape de la Vuelta

Alberto Contador, Chris Froome, Michael Woods et Esteban Chaves à l'arrivée de la 5e étape de la VueltaGetty Images

Parce ses adversaires n'hésiteront pas à attaquer en montagne…

Jusqu'ici, Froome vit un début de Tour d'Espagne assez tranquille. Que ce soit Chaves, Nibali ou Aru, aucun n'est encore passé à l'attaque. Seul Contador a tenté sa chance vers l'Ermita Santa Lucia et vers Tarragone, sans lâcher le Britannique. Mais la donne devrait changer lorsque la haute montagne se présentera. Pas forcément très à l'aise sur les montées sèches, Chaves et Nibali attendent les longues ascensions pour tenter de mettre à mal le Britannique alors que Contador y trouvera sans doute un territoire beaucoup plus propice pour s'essayer à des offensives de grandes ampleurs.

Parce que 2012…

Il y a cinq ans, Froome sortait d'un Tour de France brillamment terminé à la 2e place, son premier podium en juillet. Le Britannique venait sur la Vuelta pour tenter de remporter son premier Grand Tour, en leader unique. Et la première semaine s'était plutôt bien passée pour lui, étant le dauphin de Joaquim Rodriguez au terme des huit premières étapes. Mais, fatigué par les efforts fournis sur la Grande Boucle en juillet, Chris Froome a explosé en montagne, régulièrement distancé par le trio Valverde-Rodriguez-Contador, pour finir à la 4e place.

2012 Vuelta Froome Contador

2012 Vuelta Froome ContadorPanoramic

Parce que 2015…

Tout juste auréolé de son second succès sur le Tour de France, Chris Froome tente à nouveau le doublé Tour-Vuelta pour la première fois. 8e du général au terme de la 1re semaine à 1'18'' de Dumoulin mais à seulement 5'' d'Aru, le Britannique pouvait toujours espérer jouer la victoire finale. Malheureusement pour lui, au lendemain de la journée de repos, Chris Froome perd tout espoir vers Cortals d'Encamp à la suite d'une chute. Victime d'une fracture du pied, le Britannique perd 8'41'' avant d'abandonner le lendemain matin. Comme pour rappeler au Britannique, déjà tombé sur le Tour 2014, qu'une chute est si vite arrivée…

Parce que le leader après une semaine n'a plus gagné depuis 10 ans

Porter le maillot rouge après une semaine, difficile de ne pas y voir un signe positif. Cela a au moins tendance à prouver que l'on tient la forme. Et pourtant. Sur le Tour d'Espagne, cela fait bien longtemps qu'un leader au terme du deuxième week-end ne s'est plus imposé au terme des trois semaines de course. Il faut en effet remonter à l'édition 2007 et à Denis Menchov pour trouver un porteur du maillot de leader qui s'est imposé au final. Cette année-là, le Russe l'avait porté jusqu'au bout.

Parce que 2016

Le rappel n'est pas si lointain. Il y a à peine un an, sur ces routes mêmes de la Vuelta. Dauphin de Quintana à près d'une minute du Colombien, Froome pouvait encore s'appuyer sur l'idée de prendre le maillot rouge à l'issue du chrono de Calpe, à quelques jours de l'arrivée. Mais, lors de la 15e étape vers Formigal, le Britannique est surpris par une attaque lointaine combinée de Contador et Quintana. Pas attentif, piégé, le Britannique tente tout pour revenir sur les deux hommes mais, très vite privés du soutien de ses équipiers, Froome perd 2'43''. Et la Vuelta. Pas question de refaire l'erreur cette année, notamment vers la Sierra Nevada dont le profil ressemble à l'étape de Formigal. C'est à ce prix-là que le Britannique s'offrira enfin la Vuelta dont il rêve tant.

Chris Froome (Team Sky) after stage 15 of the 2016 Vuelta a Espana

Chris Froome (Team Sky) after stage 15 of the 2016 Vuelta a EspanaEurosport

0
0