Il s’est encore fait peur mais, cette fois, Primoz Roglic ne s’est pas écroulé et devrait, sauf surprise, remporter son deuxième Tour d’Espagne consécutif. Pourtant, ses adversaires l’ont attaqué dans l’ascension finale cette 17e étape vers la Covatilla et il n’a pu suivre ni Richard Carapaz (INEOS Grenadiers), ni Hugh Carthy (EF Pro Cycling). Mais les écarts n’ont pas été suffisants et le Slovène a gardé 24'' d’avance sur l’Equatorien et 47'' sur le Britannique. Parti dans la bonne échappée, David Gaudu (Groupama-FDJ) a réussi l’autre bonne opération du jour en s’offrant une deuxième victoire d’étape et remontant à la 8e place du général.

Tour d'Espagne
"Nous avons copié Ineos, maintenant les gens vont regarder ce que nous faisons"
10/11/2020 À 13:12

Roglic a résisté à Carapaz, Gaudu s'est envolé : le résumé de la 17e étape

Roglic a souffert mais Roglic a géré

On savait que c’était le dernier jour pour tenter de renverser Primoz Roglic mais on a longtemps pensé que les favoris n’avaient ni les jambes, ni la foi pour se lancer dans la grande bagarre. Malgré le tempo des Movistar en courS d’étape pour se rapprocher suffisamment de l’échappée ET lancer Marc Soler, qui ne pèsera aucunement ensuite, en tête de course, les équipes des leaders semblaient déjà bien contentes d’être là au pied de la dernière ascension de cette Vuelta, la montée vers La Covatilla. Mais les forts pourcentages et les 11,4 kilomètres à 7,1% ont réveillé les espoirs de victoire finale de Carapaz et Carthy.

Après un pied d’ascension grimpé à très vive allure par les Bora-Hansgrohe pour sauver le top 10 de Felix Grosschartner (finalement 9e du général), c’est Hugh Carthy qui a lancé les grandes manœuvres à 4,5km du sommet, obligeant tout de suite Roglic à boucher le trou seul, son dernier équipier Sepp Kuss ne pouvant l’aider. Les cadors de cette Vuelta se sont alors retrouvés entre eux, assez loin du sommet et Roglic a dû aller chercher tout le monde. D’abord Carapaz, puis Mas et de nouveau Carapaz. Sauf que cette accélération de l’Equatorien, à 3km de l’arrivée, a été beaucoup plus franche et le grimpeur d’INEOS Grenadiers s’est vite envolé. Personne ne l’a revu.

Gaudu, une Vuelta d’exception

Mais, même en difficulté, Primoz Roglic ne s’est pas affolé. Le Slovène a vite compris qu’il était moins fort que Carapaz, ou même que Carthy sorti seul sous la flamme rouge, mais le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège a géré son ascension, limitant l’écart avec l’Equatorien. Vite monté à une vingtaine de secondes, celui-ci n’a jamais augmenté par la suite, la faute au relais, utile bien que court, de son équipier présent dans l’échappée, Lennard Hofstede mais aussi de la Movistar, Soler donnant un coup de main à Mas et Roglic dans le final.

Deux mois après avoir perdu le Tour à la veille de l’arrivée, le Slovène de la Jumbo-Visma n’a cette fois pas craqué et s’offrira dimanche, sauf incident, sa deuxième Vuelta d’affilée. Richard Carapaz (+ 24'') et Carthy (+ 47'') l’accompagneront sur le podium, non sans regrets.

Des regrets, David Gaudu n’en aura pas le moindre. Déjà vainqueur d’une étape aux Lagos de Somiedo, le Français a remis ça ce samedi sur la route de la Covatilla. Parti dans l’immense échappée du jour (34 coureurs), le Tricolore a pu compter une grande partie de l’étape sur un immense boulot de Bruno Armirail avant de s’envoler dans l’ascension finale. Un à un, Gaudu a distancé ses compagnons d’échappée et, malgré la résistance de Gino Mäder (NTT Cycling), s'est offert une deuxième victoire d’étape sur cette Vuelta 2020. Une performance qui lui permet aussi de rentrer dans le top 10 du général (8e à 7’45’’ de Roglic) que manque Aleksandr Vlasov (Astana, 11e), devancé de 2'' par Valverde (Movistar). Cette Vuelta aura été serrée jusqu’au bout, à tous les niveaux.

David Gaudu a remis ça : Sa victoire à la Covatilla

Tour d'Espagne
"Vu sa préparation il n'était pas possible de faire mieux": l'entraîneur de Gaudu décrypte sa Vuelta
09/11/2020 À 13:30
Tour d'Espagne
Fritsch : "La différence entre le Tour et la Vuelta ? Roglic est tombé sur un phénomène en France"
09/11/2020 À 10:10