Getty Images

Le Tour mais pas le Giro : Bardet fixe le cap pour 2019

Bardet donne la priorité au Tour et renonce au Giro
Par AFP

Le 27/11/2018 à 14:28Mis à jour Le 27/11/2018 à 19:15

TOUR DE FRANCE - Romain Bardet fait une croix sur le Tour d'Italie. Le leader d'AG2R-La Mondiale, qui donne la priorité au Tour de France, ne sera donc pas de la partie au Giro 2019. "C'est une décision mûrement réfléchie", a confié de son expliqué Vincent Lavenu, le patron de l'équipe. Tony Gallopin et Alexis Vuillermoz seront les têtes d'affiche de l'équipe française.

Romain Bardet accordera la priorité au Tour de France en 2019 et fera l'impasse sur le Giro qu'il avait envisagé dans un premier temps de courir. "C'est un choix mûrement réfléchi avec les entraîneurs et Romain lui-même", a déclaré Vincent Lavenu, directeur de l'équipe française. "Le parcours du Tour est adapté à ses qualités plus que celui du Giro", a ajouté Vincent Lavenu.

Romain Bardet, qui n'a encore jamais couru le Giro, est monté deux fois sur le podium du Tour de France (2e en 2016, 3e en 2017).

Une première pour Gallopin, Vuillermoz revient

Par ailleurs, l'équipe AG2R La Mondiale alignera en mai prochain dans le Giro une double tête d'affiche, Tony Gallopin et Alexis Vuillermoz, à défaut de son leader Romain Bardet, a-t-on appris mardi auprès de ses responsables. Gallopin, 30 ans, courra pour la première fois le Tour d'Italie. Avec, dans un coin de la tête, l'idée d'ajouter une victoire d'étape à sa collection des grands tours puisqu'il s'est déjà imposé sur le Tour de France (2014) et la Vuelta (2017).

Vuillermoz, 30 ans lui aussi, reviendra sur le Giro après une parenthèse de cinq ans. Le Jurassien s'était classé 11e en 2014 lors de sa première année dans l'équipe de Vincent Lavenu. "J'avais envie de me relancer avec l'opportunité de viser le classement général", a déclaré Vuillermoz à l'AFP. "Je ne me donne pas d'objectif chiffré. Le classement général a toujours été un point d'interrogation: qu'est-ce que je peux atteindre ?", a-t-il poursuivi. Pour mettre tous les atouts de son côté, le vainqueur de l'étape de Mûr-de-Bretagne dans le Tour de France 2015 suivra un programme différent de ses habitudes. Après Tirreno-Adriatico et Milan-Sanremo, il effectuera un stage et fera l'impasse sur la Flèche Wallonne, sa classique favorite, pour privilégier le Tour des Alpes avant le Giro.

0
0