Le mano a mano franco-italien a tourné à l'avantage d'un Transalpin. Lors de la 18e et plus longue étape de ce Giro, 231km entre Rovereto et Stradella, Alberto Bettiol (EF Education-Nippo) a offert, ce jeudi, à sa formation une première victoire sur ce Tour d'Italie. Après une échappée à 23 de près de 200km, le coureur italien est parti à la poursuite de Rémi Cavagna, auteur d'une attaque à 25km de l'arrivée. Mais le Français de la Deceuninck Quick Step a été repris par Bettiol à 6km de la ligne. Le finish en solitaire du vainqueur du jour lui a permis de glaner sa première victoire sur un grand tour, avec près de 20 minutes d'avance sur le peloton. Pas de mouvement entre les favoris au classement général. Egan Bernal a donc conservé son maillot rose, tandis que Peter Sagan a quasiment validé son maillot cyclamen avant les trois dernières étapes.

Cavagna repris, et Bettiol finit en solitaire : l'arrivée de l'Italien en vidéo

Tour d’Italie
Lafay : "Je me suis testé dans le Zoncolan… Bernal m’a mis plus de 2 minutes en 3 kilomètres"
14/06/2021 À 17:42

Cavagna repris dans la dernière ascension

Après 200km de plat, dont 40 pour composer une échappée de 23 coureurs, les hostilités ont enfin pu être lancées. Quatre bosses, dont la côte de Castana (5km à 4%, cat.4), se profilaient dans les 35 derniers kilomètres. Grâce à son profil de pur rouleur, Rémi Cavagna a alors tenté sa chance dans cet enchaînement de difficultés et a longtemps cru s'imposer. Alors que des hommes comme Gorka Izagirre (Astana-Premier Tech) ou Diego Ulissi (UAE Team Emirates) avaient été progressivement lâchés, le Français a lancé une offensive solitaire à 25km de Stradella.
Pris en chasse par Alberto Bettiol et Nicolas Roche (Team DSM), Cavagna a porté son avance à 28 secondes au maximum. Mais un ultime mur de 2km à 6% a eu raison de lui à 6km de l'arrivée. Bettiol a cravaché pour décramponner Roche dans cette ascension puis, revenu sur le Français, l'Italien a donné la dernière estocade à moins d'un kilomètre du sommet pour filer définitivement vers la victoire. Derrière, Simone Consonni (Cofidis) a effectué un bon retour pour s'adjuger la 2e place, devant Nicolas Roche (3e).

Cavagna, battu dans le final de la 18e étape : "Pu****, c'est dommage"

Maillot cyclamen quasiment validé pour Peter Sagan

Si, dans le peloton, aucun mouvement majeur n'est à relever, au lendemain d'une étape de haute montagne, l'échappée a donné lieu à une petite lutte pour le classement du Traguardo Volante (sprints intermédiaires). Simon Pellaud ( Androni Giocattoli - Sidermec) est revenu à 11 points de Dries De Bondt. Cette dernière étape considérée comme "plate" a également permis à Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), leader du classement par points, d'être certain de rallier Milan avec son premier maillot cyclamen sur les épaules.
Au classement par équipes, la DSM a repris les commandes aux Ineos Grenadiers, grâce à leurs trois coureurs placés dans l'échappée. Les coéquipiers d'Egan Bernal ont préféré laisser filer les hommes de tête et se préserver pour les deux ultimes étapes avant le chrono final de dimanche. Une arrivée au sommet attend le peloton, dès vendredi, alors que le maillot rose a montré quelques faiblesses lors de l'ultime ascension de mercredi.
Tour d’Italie
Caruso, Fortunato, Storer : les 7 révélations de ce Giro
30/05/2021 À 21:33
Tour d’Italie
Le sacre de Bernal, c'est aussi celui du collectif INEOS
30/05/2021 À 20:00