Ça devait être un feu d'artifice. L'étape pour les purs grimpeurs, celle où les marques allaient tomber et où tout pouvait se passer. Plus de 5 00 mètres de dénivelé positif, trois cols au-dessus des 2 000 mètres, autant de descentes dangereuses... Tout ça, ou presque, a été rayé par les organisateurs. Peu avant l'heure prévue du départ de l'étape (10h40), l'annonce a été rendue officielle : les Passo Fedaia et Pordoi ne figurent plus au programme. Le peloton ira directement vers le Passo Giau avant de redescendre vers Cortina d'Ampezzo. Les conditions météorologiques et surtout la perspective de voir celles-ci se dégrader encore plus à pousser les organisateurs à la prudence.
Tour d’Italie
Lafay : "Je me suis testé dans le Zoncolan… Bernal m’a mis plus de 2 minutes en 3 kilomètres"
14/06/2021 À 17:42
Selon plusieurs sources, dont la chaîne de télévision italienne Raï, certains coureurs voulaient faire l'étape en intégralité mais les organisateurs ont vraiment craint de voir le climat changer radicalement et rapidement au sommet du Fedaia (2 057 m) et du Pordoi (2 239 m) où le vent et la neige sont très présents. "Notre objectif est d'amener les coureurs en sécurité à Milan, a dit Mauro Vegni le patron du Giro à la Raï. Les conditions sont bonnes actuellement mais nous ne pouvons pas savoir comment elles vont évoluer. Nous voulions faire une étape course et intense plutôt qu'une étape pas si spectaculaire".
Il faudra donc se contenter de deux cols, La Crosetta en début d'étape et le Passo Giau en fin de journée. Ce dernier avec ses plus de neuf kilomètres à plus de 9% de moyenne promettait d'être le point d'orgue d'une journée mémorable. Il peut encore être décisif avant la descente technique vers Cortina d'Ampezzo qui a été maintenu mais quoiqu'il arrive, l'étape sera bien moins difficile que prévue.
Tour d’Italie
Caruso, Fortunato, Storer : les 7 révélations de ce Giro
30/05/2021 À 21:33
Tour d’Italie
Le sacre de Bernal, c'est aussi celui du collectif INEOS
30/05/2021 À 20:00