28/05/21 - 12:45
Terminé
Abbiategrasso - Alpe di Mera
0km
?km
Tour d’Italie • Etape19
avant-match

Abbiategrasso - Alpe di Mera

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 28 mai 2021 et débute à 12:45. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
17:39

LE CLASSMENT GENERAL :

1. Egan Bernal (INEOS Grenadiers)

2. Damiano Caruso (Bahrain-Victorious), + 2'29''

3. Simon Yates (BikeExchange), + 2'49''

4. Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech), + 6'11''

5. Hugh Carthy (EF Education Nippo), + 7'10''

6. Romain Bardet (Team DSM), + 7'32''

7. Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers), + 7'42''

8. Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), + 8'26''

9. Tobias Foss (Jumbo-Visma), + 10'19''

10. Dan Martin (Deceuninck-Quick Step), + 13'55'

Egan Bernal (Ineos-Grenadiers) dans le dur sur la 19e étape du Giro
17:36

Les favoris :

Yates

+ 11'' Almeida

+ 27'' Bernal

+ 32'' Caruso et Vlasov

+ 42'' Dan Martin

+ 49'' Martinez

+ 1'25'' Bardet, Foss et Carthy

+ 3'30'' Valter

16:53 

Les perdants du jour se nomment encore Foss, Carthy et Bardet, qui concèdent 1'25'' et semblent désormais dans le dur dans la course au top 5.

16:53 

Martinez ne perd lui que 48''. Belle montée, même après s'être relevé.

16:52

27'' de perdues pour Bernal, 32'' de retard pour Caruso et Vlasov.

16:52

Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) prend la 2e place à 11''.... On attend Bernal.

16:51

VICTOIRE DE SIMON YATES !! Le Britannique a résisté de justesse au retour d'Almeida et il s'offre sa première victoire d'étape sur ce Giro 2021 ! La tendance de Sedi di Ala s'est confirmée...

300m 

Ça va le faire pour Yates... Confirmation qu'Almeida et Yates sont les plus forts en montagne dans cette dernière semaine.

500 m

BERNAL LACHE PAR ALMEIDA ! Et le Portugais voit Yates devant lui... Ça va être dur de revenir cependant... Mais le Colombien est quand même dans le dur.

700m 

Almeida demande un relais à Bernal mais le Colombien ne peut pas...

900m

18'' d'avance pour Yates à la flamme rouge ! Ça devrait suffire....

1 km

FLAMME ROUGE !! Le dernier kilomètre est plus facile et Simon Yates devrait aller s'imposer....

1,1 km 

Almeida fait le forcing pour la victoire d'étape désormais mais c'est peut-être trop tard...

1,3 km

Toujours 20'' d'avance pour Yates sur Bernal et Almeida, qui vient relayer le Colombien, et 30'' sur Caruso.

1,5 km 

Ce n'est pas du grand Bernal mais le maillot rose a bien géré son ascension tout de même et il va faire une belle opération dans l'optique de la victoire finale.

1,7 km

17'' d'avance pour Yates sur Bernal-Almeida et 31'' sur Caruso.

1,8 km 

Caruso (Bahrain-Victorious) n'est pas très loin de Bernal et Almeida, il s'accroche et monte à son tempo.

2 km 

Bernal n'était pas si mal que ça, il a préféré gérer son ascension que de suivre l'attaque de Yates comme à Sega di Ala.

2,1 km

19'' d'avance pour Yates sur le duo Bernal-Almeida.

2,2 km 

Caruso (Bahrain-Victorious) n'a pas pu suivre finalement.... Il gère son ascension. Almeida oui. Mais le Portugais est à la limite d'exploser !

2,4 km

BERNAL S'EN VA !! Caruso et Vlasov explosent.... Almeida réagit avec un temps de retard mais peine à suivre. Mais il recolle, et Caruso aussi.

2,5 km 

Yates semble dans le dur ! Martinez est en train de faire le forcing.... ET IL S'ECARTE !

2,7 km 

On n'a plus que Caruso, Almeida et Vlasov dans la roue des deux INEOS mais Dan Martin n'est pas loin...

2,8 km

27'' d'avance seulement pour Yates, qui semble coincer désormais.

2,9 km

Martinez a clairement accéléré... Bernal doit être plutôt pas mal.

3 km

CARTHY DISTANCE !! Le Britanique coince après avoir attaqué...

3,2 km

Toujours 28'' d'avance pour Yates sur un groupe Bernal qui est en traind 'exploser sous l'impulsion de Martinez.

3,4 km 

Il ne reste plus que Caruso, Almeida, Vlasov et Carthy avec Bernal et Martinez. On gère l'ascension des côtés des INEOS Grenadiers.

3,5 km

BARDET LÂCHE ! Le Français a perdu une trentaine de mètres et n'arrive plus à suivre....

Romain Bardet sur le Monte Zoncolan
3,7 km

Vlasov (Astana-premier Tech) est sorti en solitaire juste avant la jonction... Martinez monte au train pour Bernal.

3,9 km 

Jonction entre le groupe Bernal et le groupe Caruso ! Bardet est en difficulté....

4 km

30'' d'avance pour Yates sur le groupe Bernal !

4,1 km 

Les écarts se stabilisent globalement... Pas d'inquiétude à avoir pour Bernal qui est même en train de réduire l'écart avec le groupe Caruso.

4,3 km

ATTAQUE DE CARTHY ! Le Britannique de la formation EF Education Nippo trouve qu'INEOS ne monte pas assez vite et décide de bouger en solitaire...

Hugh Carthy
4,4 km

14'' d'avance pour Yates sur le groupe Caruso et 25'' d'avance sur le groupe Bernal.

4,6 km 

C'est Caruso qui fait l'effort derrière et seuls Almeida et Vlasov peuvent prendre la roue du 2e du classment général.

Damiano Caruso (Bahrain-Victorious), devant les INEOS Grenadiers Daniel Felipe Martinez et Egan Bernal, dans l'ascension de Sega di Ala sur la 17e étape du Giro 2021
4,8 km 

Bernal a encore Castroviejo et Martinez à ses côtés. On a l'impression qu'il gère sa montée plus qu'autre chose mais c'est très étonannt quand même.

5 km

PLUS QUE 5 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

5 km

25'' d'avance déjà pour Yates sur le groupe Bernal ! Il creuse le Britannique et on n'a pas encore commencer les plus forts pourcentages.

5,2 km 

Caruso (Bahrain-Victorious) et Almeida (Deceuninck-Quick Step) se relayent derrière Yates. On a bien compris qu'on en avait tout intérêt...

5,3 km

17'' d'avance pour Yates sur le groupe Bernal.

5,5 km

Simon Yates (BikeExchange) est trop fort ! Le Britannique s'envole en tête de course et Almeida le laisse faire. Il monte à son train...

5,7 km 

Carthy, Martin, Bardet sont eux avec Bernal...

6 km 

Bernal a encore deux équipiers autour de lui. Il a peut-être raison de ne pas s'affoler, vu que l'on est pas encore dans les plus forts pourcentages.

Egan Bernal (vorne) beim Giro d'Italia 2021
6,2 km 

Yates, Caruso, Bennett et Vlasov sont revenus sur Almeida mais le groupe Bernal n'est pas loin.

6,4 km

ATTAQUE DE SIMON YATES !! Le Britannique passe à l'offensive et Caruso prend de suite la roue du leader de la BikeExchange. Bernal ne change pas de rythme et il reste avec ses équipiers. Il n'a pas pu suivre.

Simon Yates (R) and Egan Bernal in the maglia rosa
6,5 km 

On a laissé partir Almeida et on monte au train désormais. Il a attaqué très très tôt le Portugais... Drôle de choix quand même.

6,8 km

ATTAQUE D'ALMEIDA !! Dès la fin du travail de Knox, le Portugais passe à l'offensive et c'est l'équipe INEOS Grenadiers qui prend les commandes du groupe maillot rose.

7 km 

Ils ne sont plus qu'une quinzaine dans le groupe maillot rose sous l'impulsion de l'énorme tempo de Knox.

7,2 km 

Ça monte très vite sur ce début d'ascension... Et beaucoup de coureurs s'écartent.

7,4 km 

Mark Christian (EOLO Kometa) reprise ! Il n'y a plus d'échappé...

7,5 km 

Ils sont encore quatre autour d'Egan Bernal... Quelle force collective des INEOS Grenadiers.

7,7 km 

Il reste encore une quarantaine de coureurs dans le groupe maillot rose.

8 km

Formolo (UAE Team Emirates) distancé ! L'Italien ne gagnera pas aujourd'hui, même s'il lui aurait fallu anticiper pour cela...

Davide Formolo - Giro del Delfinato 2020, stage 3 - Getty Images
8,2 km

Plus que 7'' d'avance sur le peloton, toujours emmené par les Deceuninck-Quick Step.

8,4 km

Attaque de Mark Christian (EOLO Kometa) ! Le Britannique va tenter de résister le plus longtemps possible en solitaire désormais....

8,7 km 

Pas d'attaque ni de leader distancé pour le moment.

9 km

Ganna a déjà lâché prise... ET BETTIOL AUSSI ! Grosse surprise de voir l'Italien déjà distancé. Mauvaise nouvelle pour Carthy.

9,3 km 

On tente de résister au maximum mais le tempo des Deceuninck-Quick Step est très élevé derrière.

9,5 km

17'' d'avance pour l'échappée, qui va se faire reprendre dès le pied.

9,6 km

C'est parti pour l'ascension de l'Alpe di Mera (1re cat) ! Une montée terrible de 9,6km à 9%, avec 4,5km à plus de 10% pour finir....

Vidéo - Le profil de la 19e étape : 6e arrivée au sommet et nouveau programme infernal

00:59
10 km

PLUS QUE 10 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

10,5 km

On se rapproche de la montée finale et ses 9,6km à 9% !

11 km

40'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui vont aborder l'Alpe di Mera en tête !

12 km

Pas de temps pour grimper dans le bus mais si tu veux abandonner avant la montée finale, c'est pratique....

13 km

Christian (EOLO Kometa) est passé en tête au sprint bonifications, devant Aleotti et Warbasse. Sans que cela n'ait d'impact au général.

14 km 

Plus que 5 kilomètres avant le pied de l'Alpe di Mera ! La bagarre ne va pas tarder à débuter...

15 km

50'' d'avance pour l'échappée, qui commence à perdre pas mal de temps.

15,5 km 

La Deceuninck-Quick Step n'est plus la seule à rouler en tête de peloton puisque Meyer (BikeExchange) est venu prêter main forte à la formation belge en tête de peloton.

16 km

VINOKOUROV : "ON ESPERE ENCORE LE PODIUM ET UNE VICTOIRE D'ETAPE"

Vidéo - Vinokourov : "On espère encore jouer le podium et une victoire d'étape"

01:51
17 km 

Les coureurs se rapprochent du pied de l'ascension finale, qui débutera à 9km de l'arrivée.

18 km

1'25'' d'avance pour les hommes de tête, qui reprennent un peu de champ dans cette transition.

19 km

Dries de Bondt (Alpecin-Fenix) remonte dans les premières positions du peloton et vient rouler. Comme pour Molano tout à l'heure, la question peut se poser : roule t-il pour aider la Deceuninck-Quick Step, lui le champion de Belgique, ou pour favoriser les desseins de son leader Vervaeke, 19e du général ?

Dries De Bondt all'ammiraglia - Giro d'Italia 2021
20 km

PLUS QUE 20 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

21 km 

Les coureurs sont désormais dans un long faux-plat montant qui les mènera au pied de l'Alpe di Mera (1re cat).

22 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Larry Warbasse (AG2R Citroen), Andrea Pasqualon et Quinten Hermans (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Nicola Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), Mark Christian (EOLO-Kometa) et Giovanni Aleotti (Bora-Hansgrohe).

23 km

La Deceuninck-Quick Step veut la victoire d'étape aujourd'hui, elle qui n'a déjà pas remporté d'étape sur le Giro l'an dernier.

24 km

1'16'' d'avance pour les cinq hommes de tête, qui continuent de bien se relayer.

25 km

L'Alpe di Mera est une montée assez comparable à Sega di Ala, que l'on a grimpé mercredi. C'est un peu plus court (9,6km contre 12km) mais avec des pourcentages assez proches (9% de moyenne) et un final terrible avec 5 derniers kilomètres à plus de 10% et des passages à plus de 14%. De quoi créer de gros écarts, surtout si des leaders sont défaillants comme l'autre jour.

Vidéo - Le profil de la 19e étape : 6e arrivée au sommet et nouveau programme infernal

00:59
27 km 

Sympa la traversée de Varallo, avec ce petit mur pavé de 300m... Ça aussi contribue à étirer le peloton et à fatiguer les organismes.

28 km

1'12'' d'avance pour les hommes de tête, qui ont même réussi à reprendre du temps.

29 km

Le peloton est très étiré au bas de la descente mais pas de cassure cette fois dans le peloton. Mais on continue de rouler du côté des Deceuninck-Quick Step. On veut durcir au maximum l'étape pour favoriser les desseins de Joao Almeida.

30 km

PLUS QUE 30 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

32 km 

Il n'est pas dit que ceux qui ont fait rouler leurs équipiers (Yates et Almeida) soient les plus forts dans l'ascension finale mais ils auront énormément durci la journée et il ne serait pas étonnant de voir de gros écarts entre les principaux favoris.

33 km

1'08'' d'avance pour les cinq hommes de tête, qui résistent bien malgré le tempo des Deceuninck-Quick Step.

35 km

La Deceuninck-Quick Step remonte sur la gauche de la route et on va encore une fois accélérer la descente, histoire de tester un peu les qualités de descendeur des principaux favoris.

João Almeida e Simon Yates durante la salita di Sega di Ala - Giro d'Italia 2021
36 km 

On ne prend pas de risques du côté du peloton. INEOS roule tranquille et est prudente au maximum...

37 km

1'02'' d'avance pour les cinq hommes de tête.

38 km

INEOS Grenadiers accélère l'allure sur le sommet. On ne veut pas se faire piéger comme tout à l'heure et, cette fois, on va l'entamer en tête avec Ganna qui fait le travail.

38,5 km

C'est Warbasse (AG2R Citroën) qui fait le sprint au sommet pour passer en tête et marquer les 9 points distribués.

39 km 

Les hommes de tête ont bien résisté finalement et ils vont tranquillement passer en tête au sommet du Passo della Colma. Et Christian (EOLO-Kometa) semble vouloir jouer les points...

39,5 km 

La descente du Passo della Colma (3e cat) est très technique et rapide, un peu à l'image de celle de Gignese. Va t-ona voir la Deceuninck-Quick Step retenter le coup ?

40 km

PLUS QUE 40 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

41 km

Il ne reste déjà plus que Nieve et Kangert autour de Yates. Il va falloir être solide pour tenir jusqu'à l'Alpe di Mera.

41,5 km 

Aucun favori n'est mis en difficulté dans ce Passo della Colma (3e cat) et c'est assez logique. Le contraire aurait été très inquiétant.

42 km

Plus que 1'18'' d'avance seulement pour les cinq hommes de tête, qui devraient pouvoir passer le sommet en tête.

42,2 km 

Mikel Nieve (BikeExchange) a pris les commandes du peloton et ça devrait encore accélérer l'allure du peloton, fort encore d'une grosse soixantaine de coureurs. Et la Deceuninck-Quick Step suit le mouvement.

42,5 km

Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën) ne marquera pas de points au sommet du Passo della Colma (3e cat) ! Le maillot azzuro vient d'être distancé...

Bouchard sul podio di Cortina con la maglia azzurra di miglior scalatore - Giro d'Italia
43 km

Ça devient dur pour Nicola Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), distancé désormais par le reste de l'échappée...

43,5 km

1'36'' d'avance pour les six hommes de tête qui continuent de bien s'entendre mais leur avance fond.

44 km

Pour le moment, le tempo des Deceuninck-Quick Step et des BikeExchange ne fait des dégâts qu'à l'arrière du peloton mais Mikel Nieve se rapproche de la tête pour rouler et ça pourrait fortement s'accélérer.

44,4 km 

Le gruppetto se forme déjà avec les sprinteurs et les coureurs les plus fatigués qui se relèvent. Et c'est logique.

44,7 km

Plus que 1'47'' d'avance pour les hommes de tête, alors que le peloton perd déjà desn éléments sous l'impulsion des équipiers de Yates et d'Almeida.

Simon Yates, Alberto Bettiol, Joao Almeida (17. Etappe Giro d'Italia)
45 km 

BikeExchange et Deceuninck-Quick Step continuent d'assumer la poursuite derrière l'échappée mais on monte tout de même à un bon rythme. Pas forcément de quoi mettre des leaders en difficulté.

45,5 km

Abandon de Gianluca Brambilla (Trek-Segafredo) ! Comme prévu, l'Italien n'a pas pu repartir à la suite de sa chute...

46 km

Les coureurs entament l'ascension du Passo della Colma (3e cat), une montée de 7,7km à 5,9% et des passages à plus de 14%. C'est une ascension loin d'être facile...

47 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Larry Warbasse (AG2R Citroen), Andrea Pasqualon et Quinten Hermans (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Nicola Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), Mark Christian (EOLO-Kometa) et Giovanni Aleotti (Bora-Hansgrohe).

Larry Warbasse (AG2R Citroën) en tête de l'échappée sur la 19e étape du Giro 2021
48 km

Et voilà la BikeExchange qui se remet en première position du peloton. Simon Yates veut gagner l'étape aujourd'hui et le Britannique assume ses ambitions.

49 km

2'17'' d'avance pour les six hommes de tête sur un peloton toujours emmené par les Deceuninck-Quick Step. Mais l'équipe belge aimerait bien du soutien...

50 km

PLUS QUE 50 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

51 km

Brambilla (Trek-Segafredo) semble touché au genou... Pas sûr du tout qu'il va pouvoir reprendre. Ça sent l'abandon...

52 km

GROSSE CHUTE DANS LE PELOTON ! Plusieurs coureurs sont allés au sol, comme Brambilla (Trek-Segafredo), Sanchez (Astana-Premier Tech) ou Benedetti (Bora-Hansgrohe). Pas de leader impliqué...

54 km 

Mlagré le retour de Martinez (INEOS Grenadiers), la Deceuninck-Quick Step continue de rouler en tête de peloton. Mais à un tempo beaucoup plus modéré.

56 km

2'13'' d'avance pour l'échappée, qui reprend un peu de temps sur un peloton qui a un peu calmé l'allure.

57 km

Si ça n'a rien donné finalement, le coup de force des Deceuninck-Quick Step a au moins confirmé le coup de moins bien physique de Ganna et Puccio, incapables d'opérer la jonction avec le premier groupe avant le coup de main de Molano. Sans le sprinteut UAE Team Emirates, pas sûr que Martinez serait revenu...

Ineos teammates Filippo Ganna and Egan Bernal share a joke at sign-on.
58 km

47,2 km/h de moyenne depuis le départ de cette étape, il y a un peu plus de deux heures... Ça va faire très mal aux jambes !

59 km 

JONCTION !! Le gros relais de Molano (UAE) a permis au groupe Martinez de revenir... Quelle frayeur pour le Colombien, 7e du classement général.

60 km 

Molano (UAE Team Emirates) est en train de donner un coup de main aux INEOS Grenadiers. Pour Martinez, compatriote colombien, ou pour Formolo/Ulissi ? On se demande bien...

60,2 km

Plus que 2'01'' d'avance pour les six hommes de tête !

60,5 km 

Cavagan (Deceuninck-Quick Step) abat un gros travail en tête du groupe maillot rose poru éviter le retour du groupe Martinez.

61 km 

Ganna (INEOS Grenadiers) n'arrive pas à ramener le groupe Martinez ! 12'' de retard sur le groupe maillot rose désormais...

62 km 

Le groupe Martinez est à 5'' alors que le troisième peloton est lui à 20''.

63 km 

La Deceuninck-Quick Step ne se relève pas, elle. On continue de rouler fort en tête du premier peloton pour fatiguer au maximum Martinez mais Ganna se relève pour permettre au Colombien de reprendre sa place.

65 km

Martinez (INEOS Grenadiers) a bien été piégé ! Le 7e du général est obligé de faire un gros effort pour tenter de reprendre sa place dans le peloton mais ça devrait rentrer...

Daniel Martinez prova a caricare Egan Bernal durante la scalata di Sega di Ala - Giro d'Italia 2021
66 km 

On voit INEOS Grenadiers rouler dans le deuxième peloton. Y aura t-il un Martinez de piégé ? Bernal est bien devant lui....

66,5 km

Attaque de Matthias Brandle (Israel Start-Up Nation) ! L'Autrichien fait l'effort pour ... le sprint intermédiaire, afin d'éviter sans doute que Sagan ne marque des points. Bizarre.

67 km

Bernal (INEOS) n'a pas été piégé, Yates (BikeExchange) non plus tout comme Carthy (EF Education Nippo), Vlasov (Astana-Premier Tech) ou Bardet (DSM). Foss (Jumbo-Visma) est sur le point de faire la jonction.

68 km 

Les coureurs tentent de faire la jonction avec ce premier groupe par petits groupes... Foss (Jumbo-Visma) a semble t-il été piégé.

68,5 km 

On n'a qu'une quarantaine de coureurs dans le premier peloton ! On en sait pas trop qui s'y trouve mais certains leaders ont surement été surpris.

69 km

Plus que 3'28'' d'avance pour les six hommes de tête !

69,5 km 

Enorme relance des Deceuninck-Quick Step en bas de la descente ! Visiblement, on va tenter un coup de force improbable pour voir s'il y a des cassures... Et la réponse est oui.

70 km

PLUS QUE 70 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

71 km 

On fait la descente du côté des Deceuninck-Quick Step mais on ne prend pas non plus des risques inconsidérés...

72 km 

La Deceuninck-Quick Step va t-elle insister en bas de la descente ? S'il y a des cassures et un leader piégé, on ne sait jamais.... C'est étiré.

74 km

3'50'' d'avance pour les hommes de tête, qui continuent de conserver le même écart sur le peloton. Mais toujours sans la moindre chance de gagner l'étape.

75 km 

On ne fait pas que rester placé du côté de la Deceuninck-Quick Step... Non, le Wolfpack est en train de faire la descente à bloc. Attention, il peut y avoir des leaders piégés en bas de la descente. Il faudra faire le point.

77 km 

La descente de Gignese est très technique, avec des virages qui se referment vite et qui peuvent piéger des coureurs. C'est pour ça que la Deceuninck-Quick Step a pris le contrôle du peloton. On ne veut pas prendre de risques...

78 km

VINOKOUROV : 'ON ESPERE ENCORE LE PODIUM ET UNE VICTOIRE D'ETAPE"

Très discrète pour l'instant, Astana-premier Tech reste ambitieuse pour cette fin de Giro, malgré la baisse de régime récente d'Aleksandr Vlasov.

Vidéo - Vinokourov : "On espère encore jouer le podium et une victoire d'étape"

01:51
79 km

Les Deceuninck-Quick Step viennent prêter main forte à la BikeExchange en tête de peloton. Au tour de Joao Almeida de montrer ses ambitions aujourd'hui...

João Almeida e Simon Yates durante la salita di Sega di Ala - Giro d'Italia 2021
80 km

PLUS QUE 80 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

82 km 

Les équipiers de Simon Yates sont loin d'être à bloc pour le moment et les hommes de tête en profitent pour reprendre du champ.

83 km 

Et qui retrouve t-on derrière les BikeExchange ? Les Deceuninck-Quick Step de Joao Almeida... Visiblement, les deux hommes forts de Sega di Ala ont encore de l'ambition aujourd'hui. Même si la formation belge ne roule pas pour le moment.

84 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Larry Warbasse (AG2R Citroen), Andrea Pasqualon et Quinten Hermans (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Nicola Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), Mark Christian (EOLO-Kometa) et Giovanni Aleotti (Bora-Hansgrohe).

85 km

3'51'' d'avance pour les hommes de tête.

86 km

Les coureurs retrouvent aujourd'hui la Lombardie qu'ils avaient traversé une première fois en tout début d'épreuve.

87 km

A noter qu'il fait très chaud et relativement chaud (20°) aujourd'hui sur le Giro, comme cela avait été le cas mercredi vers Sega di Ala. Après deux semaines sous la pluie et dans le froid, cela peut jouer aussi.

88 km

JOLY : "PLACER VALTER DANS LES MEILLEURES CONDITIONS"

La Groupama-FDJ a beaucoup tenté en début de course de placer des hommes de l'échappée et Valter en personne s'y ait essayé mais ils ont loupé le bon coup. Vu la situation de course, ce n'est pas plus mal...

Vidéo - Joly : "Placer Attila dans les meilleures conditions"

02:25
90 km

3'31'' d'avance pour les six hommes de tête. Le travail des BikeExchange ne leur permet pas de creuser l'écart...

91 km 

Oscar Riesbeek (Alpecin-Fenix) a été repris à priori... Il ne reste plus que l'échappée en tête de course.

92 km

56. C'est le nombre de top 10 d'étapes réalisés par Vincenzo Nibali sur le Tour d'Italie dans sa carrière. C'est plus que quiconque parmi les couruers au départ de l'épreuve, devant Viviani (33) et Battaglin (25).

Vincenzo Nibali durante la tappa di Cortina in azione sul Giau - Giro d'Italia 2021
93 km 

Les coureurs ont abordé des pourcentages sérieux sur les premiers kilomètres de l'ascension, avec 2km à plus de 7% mais le reste est un long faux-plat.

94 km

Les coureurs viennent d'entamer l'ascension de Gignese (Alpe Agogna), une montée de 4e catégorie offrant 12,8km à 2,9%. Rien de difficile donc.

95 km

3'55'' d'avance pour les hommes de tête sur un peloton toujours emmené par les BikeExchange.

97 km 

On n'a plus de nouvelles de Riesbeek mais on se doute qu'il ne va pas tarder à se relever.

98 km

LA DECEUNINCK S'EST-ELLE TROMPEE DANS SA GESTION D'EVENEPOEL ?

Dans le débat des RP, nos consultants sont revenus sur la gestion de Remco Evenepoel par la Deceuninck-Quick Step, toujours en course pour le podium grâce à Joao Almeida.

Vidéo - Le débat des RP : Deceuninck s'est-elle trompée dans la gestion d'Evenepoel ?

03:42
100 km 

PLUS QUE 100 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

101 km 

Zoccaratto s'est relevé ! L'Italien de la Bardiani-CSF-Faizanè a arrêté son effort et le voilà repris par le peloton. Tout ça pour rien...

103 km

L'écart avec Zoccaratto était bien une erreur... L'Italien de la Bardiani-CSF-Faizanè est pointé à 1'40'' de l'échappée, alors que Riesbeek (Alpecin-Fenix) est annoncé à 45''.

104 km 

Les coureurs sont à 9km du pied de la première montée du jour, l'Alpe Agogna (4e cat). Une difficulté bien moindre que le Mottarone, qui était initialement prévu avant le drame intervenu il y a quelques jours qui a poussé les organisateurs à éviter l'ascension.

106 km

ALEOTTI, LE FUTUR GRAND GRIMPEUR ITALIEN

Passé professionnel cette saison au sein de la Bora-Hansgrohe, Giovanni Aleotti est l'un des jeunes Italiens les plus prometteurs. Quatrième du Baby Giro l'an dernier, le natif de Mirandola a aussi pris la 2e place du Tour de l'Avenir en 2019, derrière Tobias Foss, après avoir porté un temps le maillot jaune de leader. Son meilleur résultat de l'année est sa 14e place sur le GP Industria&Artigianato.

Aleotti - from official website
107 km 

Zoccaratto (Bardiani-CSF-Faizanè) est très fort et il se rapproche de l'échappée, à 55' de la tête de course selon les derniers écarts. Ça semble étonnant...

108 km

3'38'' d'avance pour l'échappée, qui creuse légèrement mais il n'y a pas de quoi espérer aller au bout.

110 km 

On ne se pose pas de question aujourd'hui au sein de la BikeExchange, avec un écart qui ne sera donc même pas mené à quatre minutes. On roule déjà.

111 km 

Riesbeek (Alpecin-Fenix) et Zoccaratto (Bardiani-CSF-Faizanè) sont toujours intercalés, respectivement à 45'' et 1'40'' de la tête de course. Ça sera dur de revenir... Ils vont se relever.

112 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Larry Warbasse (AG2R Citroen), Andrea Pasqualon et Quinten Hermans (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Nicola Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), Mark Christian (EOLO-Kometa) et Giovanni Aleotti (Bora-Hansgrohe).

Taaramäe in fuga con Hermans e Juul-Jensen - Giro d'Italia 2021
113 km

32'' d'avance pour l'échappée sur Riesbeek et 3'02'' sur le peloton.

114 km

La BikeExchange prend déjà les commandes du peloton !! Simon Yates annonce la couleur : il veut l'étape.

Simon Yates (R) and Egan Bernal in the maglia rosa
115 km 

Riesbeek (Alpecin-Fenix) est en chasse-patate et il ne revient pas...

116 km

Bernal (INEOS Grenadiers) est dans les premières positions et ça discute. Visiblement, le tempo est bien plus tranquille dans le peloton maintenant.

118 km

Visiblement, le directeur sportif de la Bardiani-CSF-Faizanè n'est pas satisfait de la situation actuelle puisque Samuele Zoccaratto vient de partir seul en contre derrière l'échappée. Malgré la minute trente de retard...

119 km

12'' d'avance pour les six hommes de tête sur Riesbeek et 54'' d'avance sur le peloton.

120 km 

PLUS QUE 120 KILOMETRES DEJA !

121 km

En tête de course, on retrouve Warbasse (AG2R Citroen), Pasqualon et Hermans (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), Venchiarutti (Androni Giocattoli - Sidermec), Christian (EOLO-Kometa) et Aleotti (Bora-Hansgrohe). Derrière, Riesbeek (Alpecin-Fenix) est en contre, mais tout seul.

Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), lors du Tour de Romandie 2019
122 km 

On est en train de faire barrage !! 15'' d'avance pour le groupe de six et un Alpecin-Fenix part immédiatemment pour tenter de faire la jonction...

123 km 

Mais ça relance de nouveau avec un Bardiani-CSF-Faizanè notamment... Tout le monde veut être dans l'échappée du jour.

124 km 

Six hommes ont creusé un petit écart avec le peloton et on commence à se regarder du côté des équipes piégées... Va t-on abdiquer ?

125 km

41km de parcours déjà par les coureurs... en seulement 45 minutes. C'est fou !

126 km 

Cinq hommes sont en train de tenter leur chance à l'avant mais ça relance encore dans le peloton.

127 km

Très beau geste des coureurs pour les familles des victimes de ce tragique accident.

128 km 

Ça continue de bouger en tête de peloton mais le bon coup ne part pas et on continue de rouler à bloc.

130 km 

Les Qhubeka-Assos partent à deux avec Walscheid et Frankiny qui tentent un coup de poker. Mais le peloton n'est pas loin derrière...

131 km 

On sent le besoin de souffler en tête de peloton, après ce début d'étape infernal. Mais ça va surement vite repartir... Et voilà Qhubeka-Assos qui s'y met.

132 km

VINOKOUROV : "ON ESPERE ENCORE LE PODIUM ET UNE VICTOIRE D'ETAPE"

Vidéo - Vinokourov : "On espère encore jouer le podium et une victoire d'étape"

01:51
133 km 

Gougeard (AG2R Citroen) tente à nouveau sa chance, en compagnie d'un Movistar cette fois, mais ça ne part toujours pas.

135 km

52,6 km/h de moyenne depuis le départ ! On s'y attendait à un début de course compliqué et une grosse bagarre pour l'échappée...

136 km 

La Movistar fait un gros effort pour tenter d'opérer la jonction et c'est terminé pour les cinq hommes. Toujours pas d'échappée.

137 km

Rubio (Movistar) tente de boucher le trou mais le jeune grimpeur colombien n'est pas à l'aise sur le plat.

Thomas De Gendt of Belgium and Team Lotto Soudal / Einer Augusto Rubio Reyes
138 km

10'' d'avance pour les cinq hommes de tête ! Ça ne part pas encore mais c'est le plus gros écart pour une échappée...

140 km 

Mais ça relance encore derrière en tête de peloton avec notamment les Trek-Segafredo et les Movistar qui veulent absolument prendre l'échappée.

141 km 

Cinq hommes sont en train de sortir... Et on retrouve sans surprise Dries de Bondt (Alpecin-Fenix) à l'avant.

142 km 

Les coureurs se rapprochent de Novare, dont la traversée sera technique et dangereuse. C'est peut-être là que partira l'échappée.

144 km 

Huit coureurs prennent quelques mètres d'avance sur le peloton mais ce dernier ne laisse rien filer.

145 km 

Alexis Gougeard (AG2R Citroen) fait énormément d'efforts... Attention à ne pas rater le bon coup quand il sortira.

145 km

JOLY : "PLACER VALTER DANS LES MEILLEURES CONDITIONS"

Vidéo - Joly : "Placer Attila dans les meilleures conditions"

02:25
146 km 

AG2R Citroen ne cesse de relancer en tête de course mais ça ne part pas. Movistar notamment ne veut pas laisser filer un groupe sans avoir un grimpeur à l'avant...

147 km 

JONCTION ! Tout est à refaire pour les coureurs de l'échappée, qui n'ont pas réussi à creuser un trou suffisant....

149 km 

Attila Valter (Groupama-FDJ) semble être le coureur le plus "dangereux" de l'échappée mais INEOS Grenadiers ne veut pas laisser filer un aussi gros groupe.

150 km

Et voici qu'INEOS Grenadiers roule désormais en tête de peloton... On ne sait pas si c'est pour calmer ou non. Qui serait devant ?

151 km 

Dries de Bondt (Alpecin-Fenix) relance en tête de l'échappée pour tenter de permettre à celle-ci de résister au retour du peloton. Et ça paie provisoirement.

Dries De Bondt all'ammiraglia - Giro d'Italia 2021
152 km 

Mais le peloton réagit et ça va sans doute rentrer.

153 km 

Le peloton est en train de se relever... Ça peut être le bon coup !

154 km 

Un groupe d'une vingtaine de coureurs a pris quelques longueurs d'avance sur un peloton où Astana-Premier Tech est obligé de relancer car ils ne sont pas représentés à l'avant.

155 km 

La Groupama-FDJ et la Qhubeka-Assos relancent en tête de peloton, suivi par des habitués des échappés comme Formolo (UAE Team Emirates) ou Mollema (Trek-Segafredo).

156 km 

C'est parti très vite, avec plus de 50 km/h pour le moment.

157 km

Infatigable depuis le départ de ce Giro, Geoffrey Bouchard (AG2R Citroen) est encore une fois dans les premiers positions du peloton, à l'affût du bon coup. Mais il n'a pas besoin d'en être, si aucun de ses adversaires n'y est.

Geoffrey Bouchard sul podio di Sega di Ala con la maglia azzurra di miglior scalatore - Giro d'Italia 2021
158 km 

Trop d'équipes sont intéressées par prendre l'échappée du jour et, du coup, celle-ci ne part pas.

159 km 

Ça cassse en vingtième position et un premier groupe est en train de s'extirper. Mais on ne s'entend pas et le peloton recolle.

160 km 

Le peloton est très étiré mais ça ne part toujours pas.

161 km 

Pas d'échappée pour l'instant... Le début d'étape est très technique, avec de nombreux passages dans des villes où les rues sont plus ou moins étroites.

163 km

Astana-Premier Tech aussi veut placer un coureur dans l'échappée mais le peloton est en gestion pour le moment, juste derrière.

164 km

Attaque de Matteo Moschetti (Trek-Segafredo)... pour saluer son public au passage chez lui, dans sa ville. Va t-il en profiter pour prendre l'échappée ?

165 km 

Beaucoup de coureurs veulent prendre l'échappée aujourd'hui... On sait que c'est sans doute la dernière chance de victoire avant la grosse étape de montagne de demain et le chrono de dimanche.

166 km

C'EST PARTI POUR CETTE 19E ETAPE ! 166km au programme entre Abbiategrasso et l'Alpe di Mera pour ce qui sera sans doute une course de côte sur l'ascension finale. Mais le départ promet une grosse bataille pour l'échappée...

12:46

Deux coureurs non-partants ce matin, puisque Jefferson Cepeda (Androni Giocattoli - Sidermec) et Victor Lafay (Cofidis) ont quitté la course.

12:45 

Les coureurs sont dans le défilé et se dirigent vers le départ réel.

 

Les coureurs se préparent à une journée en deux temps, calme pour commencer (une fois que l'échappée sera partie en tout cas) et et terrible sur la fin, avec cette montée horrible de l'Alpe Mera.

 

LE PROFIL DE LA 19E ÉTAPE

Sixième arrivée au sommet de cette 104e édition et encore une montée inédite sur le Giro avec l’ascension de l’Alpe di Mera. Sur le papier, cette dernière ressemble fortement à Sega di Ala avec un profil comparable (9,7km à 9%, max 14%) mais une pente plus régulière et donc moins propice aux attaques. Mais sa difficulté reste majeure.

Vidéo - Le profil de la 19e étape : 6e arrivée au sommet et nouveau programme infernal

00:59
 

LE CLASSEMENT GENERAL :

Légèrement défaillant vers Sega di Ala, Egan Bernal a laissé planer le doute sur sa forme dans cette dernière semaine et on en aura plus sur le réel suspens planant sur cette fin de Giro aujourd'hui. Pour l'heure, son avance sur Caruso et Yates, ses principaux adversaires, est assez confortable.

1 Egan Bernal (INEOS Grenadiers), en 77h10'18''

2. Damiano Caruso (Bahrain-Victorious), + 2'21''

3. Simon Yates (BikeExchange), + 3'23''

4. Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech), + 6'03''

5. Hugh Carthy (EF Education Nippo), + 6'09''

6. Romain Bardet (Team DSM), + 6'31''

7. Daniel Felipe Martinez (INEOS Grenadiers), + 7'17''

8. Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step), + 8'45''

9. Tobias Foss (Jumbo-Visma), + 9'18''

10. Dan Martin (Israel Start-Up Nation), + 13'37''

Egan Bernal en difficulté lors de la 17e étape du Giro 2021.
 

52. C'est le nombre maximum de points qu'un coureur peut gagner aujourd'hui, s'il passe en tête de toutes les ascensions du jour. De quoi assurer à Geoffrey Bouchard de conserver son maillot azzuro une journée supplémentaire...

 

LE CLASSEMENT DE LA MONTAGNE :

Solide leader depuis plus d'une semaine, Geoffrey Bouchard maintient le rêve éveillé de ramener le maillot azzuro à Milan. Mais rien n'est encore joué, d'autant qu'un grimpeur loin au général comme Dan Martin s'est rapproché après son numéro vers Sega di Ala.

1. Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), avec 180 points

2. Egan Bernal (INEOS Grenadiers), 109 pts

3. Dan Martin (Israel Start-Up Nation), 79 pts

4. Bauke Mollema (Trek-Segafredo), 53 pts

5. Lorenzo Fortunato (EOLO-Kometa), 52 pts

Geoffrey Bouchard sul podio di Sega di Ala con la maglia azzurra di miglior scalatore - Giro d'Italia 2021
 

Battu hier après avoir tenté sa chance en solitaire loin de l'arrivée, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) n'a pas caché sa déception après l'étape. Mais il devra passer outre aujourd'hui pour aider son leader, Joao Almeida.

Vidéo - Cavagna, battu dans le final de la 18e étape : "Pu****, c'est dommage"

01:09
 

LE CLASSEMENT PAR POINTS :

Pas de sprint hier pour la dernière opportunité pour les sprinteurs et donc pas de changement en tête du classement par points. Peter Sagan file vers son premier maillot cyclamen...

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), avec 135 points

2. Davide Cimolai (Israel Start-Up Nation), 113 pts

3. Fernando Gaviria (UAE Team Emirates), 110 pts

4. Elia Viviani (Cofidis), 86 pts

5. Dries de Bondt (Alpecin-Fenix), 63 pts

Peter Sagan
 

LE DÉBAT DES RP : DECEUNINCK S'EST-ELLE TROMPÉE DANS LA GESTION D'EVENEPOEL ? Remco Evenepoel a abandonné le Giro après avoir vécu des montagnes russes. Un départ canon, une excellente première semaine puis une seconde très compliquée et un abandon sur chute. Nos Rois de la Pédale débattent autour de cette question : Deceuninck-Quick Step a-t-elle bien géré son cas ?

Vidéo - Le débat des RP : Deceuninck s'est-elle trompée dans la gestion d'Evenepoel ?

03:42
 

RÉSUMÉ DE LA 18e ÉTAPE : On se doutait que la plus longue étape du Giro entre Rovereto et Stradella (231 km) ne serait pas la plus animée. Il a néanmoins fallu une grosse bagarre avant que 23 hommes ne se détâchent. Parmi eux, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Alberto Bettiol (EF Education-Nippo) se sont livrés un beau duel. Il a tourné à l'avantage de l'Italien. Le résumé en vidéo.

Vidéo - Une longue procession avant le duel Bettiol-Cavagna : Le résumé de la 18e étape

03:07
 

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre EN DIRECT la 19e étape du Giro 2021.