Imago

"Je reste prudent"

Virenque: "Je reste prudent"
Par Eurosport

Le 05/08/2006 à 14:00Mis à jour

Richard Virenque estime que Floyd Landis peut encore prouver son innocence. Le septuple maillot à pois du Tour de France regrette surtout que le cyclisme soit encore la cible de toutes les critiques. Retrouvez les principales réactions.

Richard Virenque (Consultant sur Eurosport): "Ce n'est pas bon pour le cyclisme. Une chose est sûre, les contrôles sont fiables et il est difficile de passer au travers. Ça prouve bien qu'ils sont efficaces. Même quand c'est une grosse tête qui tombe, on l'annonce. Chaque année, on fait des pas en avant. Après l'affaire Festina, l'Agence mondiale antidopage a été créée. Au moins nous sommes en avance sur d'autres sports, qui ne pratiquent même pas de contrôles sanguins. Il y a un vrai décalage entre le cyclisme et les autres. Le cyclisme et le Tour de France sont des exemples à ce niveau-là.

Mario Kummer (Directeur sportif T-Mobile): "C'est très décevant que le vainqueur du Tour de France n'ait pas respecté les règles. Même si Andreas Klöden va de fait passer de la 3e à la 2e place, T-Mobile ne se réjouit pas vraiment".

Thomas Bach (Président du comité olympique allemand): "L'affaire Landis est l'exemple type qui montre que la justice sportive est la plus efficace, la plus rapide et la plus dure pour pénaliser les athlètes qui ne respectent pas les règles. Landis va être suspendu immédiatement et après une procédure, il sera suspendu pour deux ans sans qu'aucune action en justice ne puisse contrarier ce qui va se passer. C'est précisément la ligne que nous suivons et souhaitons suivre dans le sport allemand et au CIO. S'il y avait un cadre législatif, cela durerait des mois voire des années devant des tribunaux avant qu'un sportif dopé soit retiré de la circulation".

0
0