Imago

Lelangue: "Confiant"

Lelangue: "Je reste confiant"
Par AFP

Le 27/07/2006 à 21:30Mis à jour

Le manager de la Phonak estime qu'il est nécessaire d'attendre la contre-analyse après la révélation du contrôle positif de Floyd Landis. Peu prolixe, John Lelangue fait pour l'instant toujours confiance à son coureur mais n'hésiterait pas à le licencier

John Lelangue, où en êtes-vous ?

Y a-t-il une explication médicale à ce cas ?

Je ne suis pas scientifique et je ne vais pas m'exprimer sur des taux ou des ratios (testostérone/épitestostérone). Je sais qu'il y a des cas de production naturelle de testostérone. Il faut alors passer par des examens d'endocrinologie. Mais je ne vais faire aucun commentaire."

Qu'avez-vous fait après avoir appris la nouvelle par l'Union cycliste internationale ?

"Dès que j'ai appris la nouvelle,mercredi, je l'ai retiré de la course qu'il devait disputer. Nous avons beaucoup parlé. Maintenant, il faut attendre."

Reste-t-il en Europe ?

"Il va rentrer aux Etats-Unis."

Quand sera faite la contre-analyse ?

"C'est au coureur et non à l'équipe de la demander. Il a un délai de cinq jours ouvrables pour poser la demande. Il va la demander, il me l'a clairement dit."

Cela sera-t-il fait la semaine prochaine ?

"Je me souvient d'un cas qui avait demandé plus de temps que prévu."

Lui faites-vous encore confiance ?

Est-ce la déception qui domine chez vous ?

"C'est une déception pour l'équipe, pour l'image du vélo, pour l'image du Tour."

Vous avez pris beaucoup de précautions contre le dopage sanguin. Vous êtes-vous prémuni contre des produits plus anciens ?

"Malheureusement, nous ne pouvons pas procéder à des tests testostérone/épitestostérone comme peut le faire un laboratoire accrédité. Maintenant, il faut attendre l'analyse de l'échantillon "B".

0
0