"L'attitude de MM. Patrice Clerc, président d'ASO, et Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, est inacceptable. On ne peut dans le même temps réclamer davantage de contrôles et accuser la Fédération qui les organise avec succès et dans le respect des règles antidopage de chercher à nuire au Tour de France", a estimé l'UCI dans un communiqué publié deux jours après l'arrivée de l'épreuve.

"Pour eux, apparemment, la lutte antidopage est une bonne chose lorsqu'elle protège l'image de leur course mais se voit assimilée à du harcèlement lorsque ses résultats lui font du mal. Pour lutter sérieusement contre le dopage, il est indispensable d'en assumer les effets collatéraux. Il semble qu'ASO poursuive davantage l'objectif d'un Tour profitable que celui d'un Tour propre", a ajouté la fédération internationale.

Tour de France
Les prix enfin distribués
08/02/2008 À 17:01
Tour de France
Un départ d'Ecosse ?
19/12/2007 À 13:59
Tour de France
Ça se complique pour Mayo
19/12/2007 À 08:00