ARD tout comme la chaine ZDF, l'autre chaine publique, ont retransmis en direct la Grande Boucle pour la dernière fois en 2011, justifiant leur décision d'arrêter par le problème de dopage dans le cyclisme et l'impact sur l'intérêt des télespectateurs. Les années précédentes, le Tour de France figurait dans les grilles de programmes des deux chaines, avec du direct, ARD ayant été temporairement sponsor de l'équipe allemande Deutsche Telekom et plus tard de la formation T-Mobile.
ARD avait déjà annoncé son retrait pour l'édition 2009, après plusieurs contrôles antidopage positifs, avant de revenir sur sa décision et diffuser alternativement avec l'autre chaîne publique ZDF la dernière heure de chaque étape du Tour de France. Le refus de l'ARD ruine les espoirs de la Fédération internationale de cyclisme (UCI) d'obtenir une large couverture télévisée allemande. En annonçant lundi qu'Armstrong était déchu de ses sept titres et banni à vie, McQuaid avait dit que cette décision pourrait être considérée comme un signe de changement, particulièrement par les télés allemandes, et donc l'espoir de renouer avec des retransmissions en direct en Allemagne. Le cyclisme allemand a vu son image profondément ternie par les nombreuses affaires de dopage qui ont touché ses plus emblématiques coureurs dont Jan Ullrich et Stefan Schumacher, tandis que les formations Telekom/T-Mobile et Gerolsteiner ont disparu.
Tour de France
"Le Team Sky a utilisé des médicaments pour améliorer les performances de ses coureurs"
05/03/2018 À 08:49
Tour de France
Gadret: le Tour plutôt que le Giro
10/01/2013 À 15:23