L'histoire du jour

Quatre minutes. Enfin, trois minutes et cinquante-deux secondes pour être précis. Autrement dit, circulez, y a (presque) plus rien à voir. En tout cas, pour la première place, la messe semble dite. Qui en doutait ? Après ceux de 2013 et 2015, Chris Froome va remporter de nouveau le Tour dans trois jours et rejoindre le trio composé du Belge Philippe Thys, le Français Louison Bobet et l'Américain Greg LeMond. Un quatuor qui a de la gueule. Devant eux, ne reste que le groupe des quatre quintuples vainqueurs (Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain). Ça classe un champion…
Ce jeudi, Froomey a appuyé un peu plus là où ça fait mal pour ses concurrents. Le leader du Team Sky a parfaitement géré son effort. Il faut dire qu'il n'avait rien laissé au hasard. Le parcours avait été sciemment étudié. La feuille de route avait été très précisément rédigée. Un vélo avait même été conçu spécialement pour son effort solitaire du jour. Sans forcer mais dans l'allure jusqu'au premier intermédiaire, Froome a ensuite mis en route. Et ça a déménagé, notamment dans la côte de Chozeaux;
Tour de France
Général : Près de 4 minutes d'avance pour Froome, Bardet se rapproche encore de la 2e place
21/07/2016 À 15:50
Battu par Dumoulin sur le premier chrono, vers la Caverne du Pont-d'Arc, le Britannique a pris sa "revanche" sur le Néerlandais. Il a surtout écrasé un peu plus ses adversaires. Probablement résignés depuis quelques temps, ceux-là ne se disputent plus que les accessits. Et ce suspense pour la course au podium, c'est tout ce qu'il reste à se mettre sous la dent. De quoi vivre une fin de Tour passionnante ? Espérons-le. Il suffit de se pencher sur le général et de voir le temps qui sépare Bauke Mollema, 2e, de Richie Porte, 6e, pour imaginer que ça va bouger vendredi et/ou samedi. Entre ces deux-là, il n'y a que 1'08". Et ils sont désormais cinq dans cet intervalle à pouvoir revendiquer la place de dauphin de Froome dimanche sur les Champs.

On a aimé

La nouvelle performance de haut vol de Romain Bardet. Cinquième du chrono, le Français continue de signer un Tour sans fausse note. Ses rêves de podium ne cessent de grossir depuis la sortie des Pyrénées. Et le voilà à 41 secondes de celui-ci. Adam Yates va-t-il finir par céder du terrain samedi et dimanche ? A la limite depuis quelques jours, le Britannique sait que sa position est convoitée.

On n'a pas aimé

Ce dernier flip-flap juste avant l'arrivée. Ils ont été plusieurs à se faire surprendre. Certains ont même fini par-dessus les barrières. Heureusement sans gros bobo apparent. LA chute spectaculaire est à mettre à l'actif du Belge d'IAM, Oliver Naesen. Impressionnant mais sans gravité. Ensuite, le message est passé auprès des autres coureurs. Aucun des favoris n'a connu la même mésaventure.

A l'arrivée, Naesen a fini... dans les barrières !

Juste pour savoir

Vous la voyez venir la coalition Bardet-Aru-Valverde dans les descentes des deux dernières étapes de haute montagne ?
Pour services rendus, Richie Porte va-t-il bénéficier d'un bon de sortie lors des deux dernières étapes alpestres ?
Va-t-on enfin voir un candidat au général s'imposer lors d’une arrivée au sommet sur ce Tour ?

Trois stats à retenir

7. Chris Froome a remporté son 7e succès d'étape sur la Grande Boucle. Devant lui, deux Britanniques ont fait mieux : Barry Hoban (8) et Mark Cavendish (30).
3'23". La Movistar domine toujours le classement par équipes. Mais rien n'est joué. Le Team Sky n'est pointé qu'à 3'23".
1'08". Soit l'écart entre le 2e et le 6e du général. C'est autant qu'entre le 6e et le 7e.
https://i.eurosport.com/2016/07/21/1897884.jpg
Tour de France
Cette fois, Froome a battu Dumoulin (et il a relégué ses rivaux encore plus loin)
21/07/2016 À 15:33
Tour de France
"28 millimètres !" : Coquard pense toujours à son duel perdu d'un rien face à Kittel en 2016
16/08/2021 À 18:00