Un gouffre. Ineos, l’équipe qui a empoché le plus d’argent à l’issue de ce Tour de France 2019 (799 200 euros), a pratiquement cumulé quatre fois plus de gains que la deuxième formation la mieux lotie (Jumbo-Visma, 203 400 euros). La prime du vainqueur (500 000 euros), Egan Bernal, lui suffit pour écraser la concurrence, d’autant plus qu’elle compte également en son sein son dauphin (200 000 euros), Geraint Thomas. La Deceuninck-Quick Step de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune pendant quatorze jours, complète le podium avec 189 940 euros, tandis que Total Direct Energie ferme la marche avec 17 760 euros.
Equipes : Total des gains :
1. Ineos799 200 euros
2. Jumbo-Visma203 400 euros
3. Deceuninck-Quick Step189 940 euros
4. Bora-Hansgrohe 159 050 euros
5. Lotto-Soudal 134 760 euros
6. Movistar 132 470 euros
7. Trek-Segafredo 81 590 euros
8. Mitchelton-Scott76 520 euros
9. Bahrain-Merida71 890 euros
10. Groupama-FDJ60 200 euros
11. AG2R La Mondiale55 140 euros
12. EF Education First41 710 euros
13. Wanty-Gobert34 940 euros
14. Sunweb31 310 euros
15. CCC27 250 euros
16. Astana24 250 euros
17. UAE Emirates22 930 euros
18. Arkéa-Samsic22 800 euros
19. Cofidis 21 170 euros
20. Dimension Data19 300 euros
21. Katusha-Alpecin18 220 euros
22. Total Direct Energie17 760 euros
Tour de France
Russo : "Ça fait plaisir d'arriver à la maison"
12/09/2020 À 11:29
Tour de France
Coquard : "Si on arrive groupés en bas des deux dernières bosses, Bennett passera"
12/09/2020 À 11:02
Tour de France
Gautier sur le scénario du jour : "Une grosse échappée ou une Bora-Hansgrohe ultra-décidée"
12/09/2020 À 10:57