Cyclisme
Tour de France

Cavendish absent du Tour ? "Le peu de courses préparatoires limite ses chances"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Mark Cavendish

Crédit: Getty Images

ParChristophe Gaudot
29/05/2020 à 12:44 | Mis à jour 29/05/2020 à 12:44
@ChrisGaudot

TOUR DE FRANCE - Vainqueur de 30 étapes sur les routes de la Grande Boucle, Mark Cavendish (Bahrain-McLaren) pourrait bien manquer l'édition 2020 après avoir déjà été absent en 2019. Son équipe lui avait dit qu'il en serait s'il gagnait des courses préparatoires mais le petit mois de compétition avant le départ limite ses chances.

Il n'y a qu'Eddy Merckx pour avoir faire mieux, en termes de victoires d'étapes, que Mark Cavendish sur le Tour de France. Trente succès depuis 2008, voilà ce que peut afficher le sprinteur britannique son CV. Pas suffisant néanmoins pour convaincre Bahrain-McLaren, sa nouvelle formation depuis janvier, de l'inscrire sur la liste de départ cette année (29 août-20 septembre). Ce dont a besoin Cavendish ? Des victoires pour prouver à son manager, Rod Ellingworth, qu'il peut encore peser sur le Tour.

"Il n'a pas une sélection automatique pour le Tour, d'ailleurs il n'en veut pas, a expliqué son ancien coach devenu manager d'équipe, auprès de PA news agency. Nous avions un accord : s'il gagne quelques courses, ce sera suffisant pour que nous l'emmenions au Tour de France." Problème, le Covid-19 a mis la saison cycliste à l'arrêt et le "Cav" n'a pas encore eu le temps de gagner en 2020 malgré dix jours de course.

Cyclisme

Salaire mirobolant et franc-tireur gênant : Froome, un transfert avorté en questions

28/05/2020 À 20:44

Britain's Mark Cavendish of the Bahrain McLaren team rides during the first stage of the Saudi Tour, from the Saudi Arabian Olympic Committee headquarters in the capital Riyadh to nearby Jaww, on February 4, 2020.

Crédit: Getty Images

"Avec le peu de courses avant le départ, ses chances de nous prouver qu'il est revenu à un bon niveau se sont réduites", poursuit Ellingworth. En effet, la saison, au niveau World Tour, reprendra le 1er août et 28 jours plus tard seulement le peloton prendra le départ du Tour à Nice. Un laps de temps très réduit et face à une concurrence très forte donc pour Cavendish.

Cavendish a réagi sur Twitter après les déclarations de son manager. "J'ai toujours aimé allé sur le Tour ou toute autre course, a-t-il écrit. Mais seulement si je suis capable d'apporter un plus à l'équipe ou si je crois que je suis capable de lui apporter un succès." Sur la Grande Boucle, le dernier succès de Cavendish remonte à 2016, année où il avait empoché quatre victoires et porté le maillot jaune. Atteint du virus d'Epstein-Barr en 2019, il avait été mis de côté par Dimension Data.

Recruté à l'intersaison, Mikel Landa (4e en 2017) sera le leader de Bahrain-McLaren et c'est pourquoi la formation hésite à sacrifier un équipier du grimpeur espagnol pour emmener Cavendish. Le sprinteur de l'île de Man le sait. Pour convaincre son équipe, il devra frapper fort en août.

Tour de France

Arkéa-Samsic peut respirer : Quintana déjà de retour à l'entraînement

HIER À 08:28
Tour de France

Echappée royale, raid solitaire : Barguil et Moncoutié racontent leur 14 juillet victorieux

12/07/2020 À 06:49
Dans le même sujet
CyclismeTour de France
Partager avec
Copier
Partager cet article