Roglic-Pogacar, à qui la victoire finale ?

Sauf énorme surprise, on devrait assister à la première victoire d’un Slovène sur le Tour dimanche prochain. Reste à savoir s’il s’agira de Primoz Roglic ou Tadej Pogacar. En tout cas, et c’est tant mieux, le suspense existe encore à six étapes de la fin. Pour l’heure le premier a l’avantage sur le second : Roglic compte 40’’ d’avance sur son jeune compatriote et un contre-la-montre à la Planche des Belles Filles censé le favoriser. Autre argument en sa faveur, son équipe Jumbo-Visma a fait une nouvelle démonstration de force lors de la 14e étape. Elle demeure immensément armée pour accompagner son leader en jaune jusqu’aux Champs-Elysées.

Tour de France
Le Tour et les JO : van der Poel et le casse-tête du calendrier 2021
29/12/2020 À 08:06

Fritsch : "Peut-être que Pogacar a pris l'ascendant sur Roglic dimanche"

Mais un léger doute est né dans les derniers mètres du Grand Colombier. Roglic a semblé souffrir pour la première fois du Tour, laissant la victoire à Pogacar qui lui a repris quatre secondes de bonifications. Est-ce le signe qu’il commence à fléchir ? Difficile à dire, mais le programme de la troisième semaine sera suffisamment copieux pour le découvrir. Mercredi, les pentes extrêmes et à haute altitude de la Loze (2 304m, point culminant du Tour) ne pardonneront pas le moindre état de faiblesse. Et le lendemain, la dernière étape montagnarde par-delà le Cormet de Roselend, les Saisies, les Aravis et les Glières est également propice à un renversement. Seule quasi-certitude, Pogacar n’arrivera pas à Paris sans avoir tenté son va-tout. A moins que sa formation UAE Emirates ne parvienne à le convaincre qu’une 2e place pour un premier Tour, à 21 ans, est déjà bien suffisant.

Cinq en 42 secondes, la lutte pour le podium va animer la dernière semaine

Ont-il abandonné l'idée de remporter le Tour de France 2020 ? L'ont-ils seulement envisagé ? Rigoberto Uran (3e, +1'34''), Miguel Angel Lopez (4e, +1'45''), Simon Yates (5e, +2'03''), Richie Porte (6e, 2'13'') et Mikel Landa (7e, +2'16'') n'ont jamais vraiment été cités comme vainqueurs potentiels. Candidats au podium en revanche, assurément. Et c'est ce qu'ils sont à l'orée de la dernière semaine. Si Roglic et Pogacar conservent leur niveau exceptionnel, tout ce beau monde se battra pour la 3e marche du podium. Problème, ils sont cinq à la vouloir.

De Rigoberto Uran, troisième, le seul d'ailleurs à avoir déjà connu le podium du Tour (2e en 2017), à Landa, septième, il n'y a que 42 secondes et en montagne les écarts sont faibles. Fort dans les Pyrénées, Mikel Landa serait mieux placé sans cette bordure prise à Lavaur. Miguel Angel Lopez et Richie Porte ont eux terminé tout proche des deux monstres slovènes au Grand Colombier. Malheureusement aucun français ne peut s'y glisser mais la course à la troisième place va animer la fin de cette édition 2020.

Pour Cosnefroy, le pire est à venir

Leader du classement de la montagne depuis la 2e étape, Benoit Cosnefroy vivra mardi une quatorzième journée avec le maillot à pois sur les épaules. Un petit miracle dû à la victoire au sprint de Pogacar devant Roglic au sommet du Grand Colombier. Mais ce n’est sans doute que partie remise. La faute à une dernière semaine très montagneuse qui offrira pas moins de 140 points au classement de la montagne. Vu que le Français d’Ag2r-La Mondiale ne compte “que” 36 unités jusqu’ici, autant dire qu’absolument tout reste à faire. Avec autant de points décernés dans Alpes (128 sur 140), il serait bien surprenant qu’un non grimpeur comme Cosnefroy soit encore avec le maillot à pois dimanche prochain.

Bien plus en tout cas qu’un grimpeur loin au général n’ayant pas encore de point comme Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) ou très peu comme Warren Barguil (Arkéa-Samasic, 5 pts). Mais les deux favoris pour ce classement de la montagne pourraient bien être le duo infernal Pogacar-Roglic. Alors qu’ils comptent respectivement 34 et 33 points, les deux Slovènes sont les plus forts dès que la pente s’élève, pourraient jouer la gagne à la Loze où les points seront maximaux (40) car doublés, et au chrono de la Planche des Belles Filles, dont l’ascension accordera bel et bien des points. Comme le général, tout pourrait donc bien se jouer dans les Vosges.

Le top 5 du classement de la montagne :

1. Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale), 36 pts
2. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), 34 pts
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), 33 pts
4. Nans Peters (AG2R La Mondiale), 31 pts
5. Marc Hirschi (Sunweb), 31 pts

Pogacar, Van Aert, Roglic, Ewan, un autre : qui finira avec le plus de victoires ?

Remporter une étape du Tour de France, ce n'est pas donné à tout le monde. Le palmarès de l'édition 2020 en témoigne une fois de plus. Certains, et ce n'est pas un hasard non plus, ont déjà scoré deux fois. Ils sont trois et viennent de la nouvelle vague : Wout Van Aert (5e et 7e étape), Caleb Ewan (3e et 11e étape) et Tadej Pogacar (9e et 15e étape). Le Slovène et l'Australien, plus que le Belge, trouveront encore d'autres occasions de lever les bras jusqu'à Paris. Qui sera le coureur le plus victorieux du Tour 2020 ?

Une victoire de prestige et un message ? Pogacar a encore dominé Roglic au sprint

En haut du Col de la Loze, les leaders voudront se jouer la gagne, Pogacar pourrait y glaner un troisième succès, comme sur la Vuelta 2019. Primoz Roglic, avec sa victoire à Orcières-Merlette, a un peu de retard mais il est dans les temps. Caleb Ewan doit lui l'emporter à Champagnole ou à Paris comme Wout Van Aert. A moins que tout ce beau monde reste bloqué à deux et qu'un baroudeur-grimpeur ne revienne à égalité en scorant deux fois entre mardi et vendredi. Un Thibaut Pinot par exemple...

Bennett, rester dans les délais pour parader en vert à Paris

En difficulté ces derniers jours sur les faux-plats et montées du Massif Central, on craignait le pire pour Sam Bennett sur les terribles cols du Jura mais, non seulement il a tenu bon, terminant tout près du gruppetto au sommet du Grand Colombier, mais le maillot vert a même passé une excellente journée en reprenant 2 points à Peter Sagan à l’occasion du sprint intermédiaire. Avant la dernière semaine, l’Irlandais de la Deceuninck-Quick Step compte donc une marge de 45 points sur le Slovaque alors que Matteo Trentin (CCC) est lui 3e à 70 pts.

Autant dire qu’avec deux arrivées massives prévues et favorables à un Bennett plus rapide intrinséquement et seulement de la haute montagne et un chrono en-dehors de ça, on voit mal comment l’Irlandais pourrait ne pas ramener le maillot vert à Paris, à moins de re ne pas rallier la capitale. Les sprints intermédiaires étant situés avant les cols, il aura l’opportunité de devancer ces adversaires à chaque fois et, s’il parvient à rentrer dans les délais sur les étapes compliquées comme La Loze et La Roche-sur-Foron, on voit mal comment Sagan pourrait réussir à renverser la tendance.

Le top 5 du classement par points :

1. Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), 269 pts
2. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 224 pts
3. Matteo Trentin (CCC), 189 pts
4. Bryan Coquard (B&B Hotels - Vital Concept), 166 pts
5. Caleb Ewan (Lotto-Soudal), 158 pts

Quelle fin de Tour pour les Français ?

Quel contraste avec le Tour 2019 pour les Tricolores. L’an dernier, à l’entame du dernier jour de repos, Alaphilippe était encore en jaune et Pinot s’avançait comme le favori à la victoire finale. Cette fois-ci, Guillaume Martin pointe au 11e rang à 6’45” : il est le seul Tricolore à pouvoir envisager un top 10 et le Normand semble sur la pente descendante. En lâchant trois minutes sur chacun des deux derniers rendez-vous au sommet, il a dégringolé de la 3e à la 11e place et est maintenant menacé par Alejandro Valverde (sept secondes de retard). Petit motif d’espoir : Quintana (9e à 1’47” du Français) et Dumoulin (10e à 1’33”) peuvent être à sa portée. Le premier a sombré sur le Grand Colombier. Et le second reste au service du maillot jaune Roglic, ce qui implique qu’il pourrait avoir à se sacrifier et perdre beaucoup de temps sur une étape ou deux.

Julian Alaphilippe lors de la 13e étape du Tour de France 2020

Crédit: Getty Images

Pour les autres Français, il ne reste que les étapes et le maillot à pois. Depuis qu’il a tout perdu à Loudenvielle, Thibaut Pinot ne semble pas vraiment retrouver la santé, même si on le voit régulièrement tenter de s’échapper. Mais on ne sait jamais avec le Franc-Comtois, pourquoi pas capable d’un coup d’éclat à la Loze. Pour Julian Alaphilippe, déjà vainqueur à Nice, sa dernière opportunité de doubler la mise semble être l’étape de Villard-de-Lans, mardi. La haute montagne est trop dure pour lui cette année. Toujours étonnant porteur du maillot à pois, Benoît Cosnefroy peut le garder à Villard-de-Lans, mais la suite s’annonce trop compliquée. AG2R La Mondiale tient une deuxième carte au classement de la montagne avec Nans Peters, qui n’a que 5 points de retard sur son coéquipier. On peut aussi parier que le vainqueur de Loudenvielle aura envie de s’imposer à Villard-de-Lans, en Isère, non loin de ses terres. Côté sprint, à Paris et peut-être Champagnole, tout dépend du genou de Bryan Coquard, en grande détresse ces derniers jours.

Tour de France
"Je ne comprends pas comment ce type..." : Jumbo-Visma et les affres de La Planche des Belles Filles
28/12/2020 À 16:00
Tour de France
Pogacar et la difficulté de battre son idole Roglic : "Avant, je voulais qu'il gagne le Tour"
16/12/2020 À 07:56